Inrocks Indie Club (Mai+Racine+The Teenagers)

6 Mar

Les Teenagers le 20 Mars à La Maroquinerie (Paris)

the_teenagers_d.gif

Il est à peine 18h30 que nous sommes déjà devant la maroquinerie( à savoir que le « nous » désigne Charlotte , sa soeur et l’amie de sa sœur, enfin.). Il n’y a pas vraiment de monde, non ce n’est pas tout à fait vrai, il n’y a strictement personne! Alors, nous patientons. La foule commence à arriver. Nous apercevons quelques Teenagers vaguant à leurs activités (fumer, boire et manger). 19H30, il est enfin temps de pénétrer dans la cave aux merveilles de la Maroquinerie à laquelle je vous maintenant un culte(une fois remise des Wombats, pas vraiment splendide).

Quelques minutes plus tard, rentre en scène Mai, un petit groupe formé d’une jolie 2348603463_f582975fcd.jpgblonde suédoise mais petite(Quels préjugés Axeley?!), Jesus et son instrument magique (sincèrement, je ne savais pas du tout ce que c’était), et un lunetté au clavier. J’avais déjà entendu quelques chansons auparavant mais sans plus. Leur live « force tranquille » est surprenant! Dès le premier morceau, une énergie organique se libère dans la salle; le charme opère immédiatement. On reste scotché sur la voix lente et douce de la chanteuse, un flot envoutant et moelleux se dégage de ce petit corps haut perché sur des talons. Ils interpréteront Like in a film, Travelling Light entre autres et finiront par leur hymne aérien(ou aquatique selon le point de vue) Voices From The Film. Une première partie de concert extrêmement sympathique, on regrette néanmoins l’absence total de duo avec Mr Dorian des Teenagers autrefois membre de Mai, vu qu’il était dans le coin….Et Puisque j’ai des amis super sympa qui pique les setlist, voila.

Mai remballe leur matériel, la scène est dégage afin d’accueillir Racine. racine-desole-cest-provisoire.jpgDes les premières notes, le contraste est fulgurant entre les titres en écoute sur leur myspace et la prestation scénique : de la pop au rock puissance V. J’abuse surement mais le contraste reste aussi grand. Racine nous déballe leur grand jeu avec une setlist plutôt longue; je me rappelle avoir eu un petit frisson d’angoisse en voyant la longueur de la liste mais bizarrement les titres se sont enchainés assez rapidement. La chanteuse est un phénomène; plus très jeune mais en forme, elle sorts les talons aiguilles et le slim moulant, elle porte alors, fièrement, son T shirt à sa propre effigie, ses cheveux blanc et son maquillage coulant. Elle bouge de partout, se touche de partout; les musiciens jouent un vacarme harmonieux. Un bon vieux rock comme on les aime qui nous aura fait pas mal bougé avant…Setlist

Ça y est, enfin. Il doit être 22h. Les Teenagers rentre en scène. Mr. Quentin-désolé pour les noms de famille-(celui au regard pervers) vêtu d’un petit tshirt moulant se trémousse(désolé pour le terme mais c’est exactement ça) sur la scène en jouant avec son micro tandis que Mr Micheal(celui anciennement doté d’une masse capillaire importante) empoigne sa basse à bras le corps et juste devant nous, se dresse Mr Dorian et son T shirt « I Love fall Out Boy« (Shame on him). Il commence leur set avec Starlett Johansson plus resplendissant que jamais. Tout ceci cumulé provoque chez moi un fou rire incontrôlable, voire ridicule par moment, je l’admet. Il enchaine (dans le désordre) Feeling Better, Love No, Make it Happen, Homecoming et finisse fièrement sur Streets of Paris. Les rythmes sont efficaces et absolument irrésistibles, moins niais que sur la version CD, donc on a toute suite moins honte, donc on se ridiculise plus facilement…m’enfin passons! Après des applaudissements insistants, ils reviennent avec Sunset beach puis nous déclare qu’ils voudrait bien en chanter encore mais ne connaissent pas les autres(le pire c’est que je suis convaincu que c’était vrai!) Il nous propose, donc de faire un « Homecoming festif« , le but étant de monter sur scène et de chanter, on s’y exerce bien volontier. Mr Dorian tend la main à Charlotte qui monte sur scène( non parce qu’il faut savoir qu’il lui avait déjà proposé de monter dans la premier homecoming avec quelque chose comme : « J’ai vu que tu connaissais toutes les paroles, tu veux chanter?« … C’est romantique, n’est-ce pas?). Charlotte se sentant un peu seule me tend à son tour la main et c’est l’engrenage toute la fosse se retrouve sur scène et chante. La scène tremble aux rythmes des sautillements des fans…Une fin mémorable pour une belle soirée. Malgré un concert assez court, C’est drôle, funky, agréable, intense, ringard, bête, electro-power-pop, chantant et dansant à mort. Voilà ça c’est dit.

teenagers-desole-cest-provisoir-encore.jpg

Une pluie fine et un vent grossier nous fait tanguer à la sortie de la Maroquinerie, on s’empresse d’attraper un métro malgré mes pieds ratatiné. Je ris encore de ce concert sous la pluie en rentrant chez moi. De belles émotions nous envahissent dans ce genre de concert. Alors certes, c’est pas le concert du siècle mais cela reste un excellent moment à passer.Bon, VRAIMENT très bon.

Vidéo.

Pix : Mai.Racine et Teenagers Ici.

Article en construction.

Publicités

Une Réponse to “Inrocks Indie Club (Mai+Racine+The Teenagers)”

Trackbacks/Pingbacks

  1. I’m ready for the floor, I guess… « Aχєlєу - mars 22, 2008

    […] est excellente. Article à suivre : Foals sur Radio 1, du remix et encore du remix. Voir aussi Review des Teenagers non fini mais […]

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :