Festival des Inrocks 2008. Get Well Soon+Yo Majesty+Franz Ferdinand

13 Nov

Je n’ai pas réussi a m’endormir avant-hier soir, et je ne pense pas que j’arriverais à dormir  ce soir là non plus avant d’avoir finis cette review. Pour les gens qui m’ont suivis des mon ancien blogspot, je crois qu’il n’est pas nécessaire de rappeler mon attachement groupiesque pour ce groupe qui m’a définitivement lié à la musique, pour les nouveaux lecteurs…ben maintenant vous savez. Pendant prés d’un an et demi je n’ai attendu que ça. Je peux vous dire à cette heure, qu’il y a un avant et un après Franz Ferdinand. Je ne vais pas vous dire que c’était le plus beau concert de ma vie, car ce n’est pas vrai, en même temps je ne pourrais pas vous dire lequel le surpasse. Ce hier matin, je me suis réveillée, difficilement vu l’heure, avec un arrière-gout de gueule de bois( version indé, toujours!). Encore dans le brouillard, je mets un temps record pour me préparer, j’entends alors au loin(dans un 60m2 tout est relatif) mon père qui me demande si ce ne serait pas les Franz Ferdinand que j’aurais vu hier soir, je lui répond, presque inconsciemment, oui. Il me dit alors qu’il avait annoncé aux infos que les Franz Ferdinand avait assurer un excellent set avec 5 nouvelles chansons. Et là, je m’arrêtes quelques secondes, comme si je venais de réaliser…Je me décide alors à mettre mes badges, « Franz Ferdinand » et, en regardant cette baguette, je prends aussi la « tête de Bob Hardy » en hommage. J’aurais voulu mettre mon écharpe orange en l’honneur à la chemise de ce cher Alex Kapranos mais abandonne très vite l’idée…Je pars à la fac, mélangeant, idées, émotions et réactions. Arrivée chez moi, je crois qu’il est grand temps de commencer cette review.

10

Je pousse Lucie à sécher ses cours, car sincèrement, quit à se faire passer pour des groupies qui arrivent 4h à l’avance, je préfère ça qu’attendre chez moi à stresser..pour rien, bien sur. Bref, nous voguons dans le métro parisien, je ne réalise pas vraiment, j’ai des petits spasmes groupiesques mais rien de bien grave. Nous arrivons sur les lieux, prenons un milkshake, surveillons à la va-vite l’entrée : presque personne en fait, on se prend des sandwichs et se posons contre le mur de la cigale. Il est approximativement 17h mais je ne pourrais pas confirmé cette information, peut être un peu plus tôt, disons 16h30. Je crois avoir passé les plus longues heures de ma vie. Je reconnais quelques personnes célèbre des concerts, quelques personnes qui je crois être des bloggeurs(mais je n’aurais jamais la confirmation). La tension commence à monter, je me convainc que c’est les Kooks qui passent ce soir, de quoi vous faire débander d’un coup, mais non je n’y arrive pas, c’est trop. A même pas quelques mètres, dans les entrailles de La Cigale étaient quelques part les Franz Ferdinand, quelque chose de surréaliste. Nous sympathisons avec une jeune demoiselle et échangeons quelques mots avec d’autres. 18h30, enfin les portes s’ouvrent. On se pressent, mais tout est bizarre, on monte, redescend et voyons déjà le premier rang complet mise à part du future coté du bassiste. Je n’étais pas particulièrement pour me mettre sur le coté, préférant me taper avec les fans que de me taper la sono (le bref passage en foule d’Alex Kapranos, confirmera ma décision non approuvé), mais ça sera le coté Bob, qui finalement ne sera pas forcément un mauvais choix…Apparemment, il y avait la dreamteam du forum France Ferdinand, mais comme une cruche que je suis, je n’avais même pas réalisé. Ce concert était avant tout un festival, donc je m’étais bien préparer à accueillir les deux autres groupes qui allaient surement prendre un bon 3/4 heure. Get Well Soon, ne sonnait déjà pas superbement bien à mes oreilles(comprendre : l’album m’ennuie désespérément) mais Yo Majesty avait retenu toute mon attention. Bref, tout ça pour résumé mes attentes et espérances. Donc, nous attendons pas moins d’une heure, la fille avec laquelle nous avons sympathisé et une autre connaissance à elle parlent de bloc party, ce qui me fait un peu penser à charlotte qui a renoncer au franz pour sa fac de droit, bloggeuse(ou ex-bloggeuse.. 😦 ) que j’ai due harceler de sms et je m’en excuse.

img_8401

Bref, enfin 19h30, les festivités commencent. Le rideau ouvre, les Get Well Soon sont là. Je les avait un peu vite jugé à l’écoute de l’album (enfin la tentative), ce n’est pas si mal que ça. C’est toujours aussi dépriment malgré tout, quelques moment d’excitation sur « If This Has Is Missing » tout de même, qui est en live, un vrai petit bonheur. C’est vrai que ça fait un peu Radiohead/Arcade Fire, mais je ne suis pas sur qu’ils aient pris les meilleurs cotés des deux. C’était tout de même une belle prestation quoi que l’on puise en dire et je me dis que si moi, ca ne m’a pas chamboulé, je pense qu’à d’autres ca a plu donc j’en suis ravie, ce n’est pas un mauvais groupe en soit…40min de set, environ…

img_8501

Les rideaux se ferment.On attend la demi. Je ne m’imaginais même pas qu’il y aurait pu avoir un DJ chez les Yo Majesty (je sais, je suis grave) mais c’est bel et bien une table de mixage et son propriétaire que je vois là, ces cheveux battrons la mesure jusqu’à la fin du set. Nos deux rappeuses débarquent en sautillant et lâchent leur débit impressionnant de mots. Le contraste avec Get Well Soon est presque insurmontable, on a du mal à rentrer dans le rythme, dans l’esprit. Je commence à reconnaitre des titres donc ça va toute suite mieux, l’ambiance dans la salle ne m’a pas l’air franchement explosive, même carrément pas, mais on s’y fait. Il feront il me semble : Never Be Afraid en intro puis enchaineront :Party hardy, bien sur Club Action, Leather jacket, booty klap, Kryptonite pussy et d’autres…(voire setlist à la fin de cette article)D’un coup, ma voisine de concert s’excite, et me dit qu’il y a Nick qui regarde, je jette un coup d’oeil et sens mon cœur qui me sers, je fais passer le mot a Lucie…J’essaye alors de faire abstraction de cet individu pour éviter tout fixage groupiesque, j’y arrive tant bien que mal, une chanson passe et paff, on me dit à l’oreille droite qu’alex kapranos regarde..je vois une forme orange de loin….J’essaye de toutes mes forces de ne pas y penser, de me concentrer sur le concert qu’il y a là…chose assez complexe. L’ambiance dans la fosse se réchauffe quelque peu vers la fin, elles font une dernière chanson, l’une dansant presque à poil l’autre vous accrochant tout les regards du premier rang. A un moment tout le monde à crier « Yo majesty, » , c’était chouette. Ca rappait un peu de tous les cotés d’une synchronisation imparfaite mais incroyablement bien coordonnée. Mélangé ça avec une bouillasse electro et vous avez les Yo Majesty. Certains pourraient ne pas aimer, ce qui se comprend très bien mais personnellement, je n’ai pas résister à l’appel de la « tête de poule » et de « la tête qui dit oui« , on pourrait trouver ça ridicule moi je me suis éclatée. Pour moi, les Yo!Majesy ont assurés un set implacable et énergisant, faisant monté la température de la salle de quelques degrés…Le seul soucis est le décalage totale avec l’ensemble de la programmation, ne mettant pas à l’aise tout le monde.

img_8775

Le rideau se referme, et il est bel et bien l’heure d’accueillir les Franz Ferdinand. Ce moment est arrivé tellement vite, que je n’ai même pas réalisé. Ça faisait si longtemps que j’attendais ça, que je n’étais plus sur que je les attendais encore. On commence à vouloir soulever le rideau pour apercevoir des bouts, des pieds, du scotch…déjà 21h35, on se demande ce qu’ils foutent…les minutes plus longues de ma vie. La foule se compresse mais reste très vivable, mais étant composé de personnes de tout age et toute horizon, nous n’aurons (heureusement) pas le droit au vilain coup de p*te de jeune groupie en chaleur que l’on subit généralement presque avec amusant ; le public franzien est donc un public vraiment cool. La musique d’ambiance s’arrête, mon cœur avec, le rideau s’ouvre, en fraction de seconde, ils arrivent tout naturellement sur la scene. Je ne sais pas pourquoi mais sur le coup, j’avais presque envie de les engueuler de ne pas être venu durant toutes ces années. Se sera « Bite Hard » qui ouvrira le bal. Sa douce intro dévoile la voix d’Alex Kapranos à la chemise orange melon qui selon la légende est une dior(ouai, on s’en fout, je sais). Nous avons également le temps de voir tout les membres, Bob Hardy pas franchement surprenant mais néanmoins de jolis chaussures, je vois de loin le beau tatouage de Paul Thomson et tout à ma gauche Nick McCarthy avec son pantalon rayure plus que moulant à mon gout(…)C’est bizarre mais les voyant comme ça, Alex encore avec sa frange, j’ai l’impression qu’ils n’ont pas vieilli, qu’ils restent encore les jeunes scotish de glasgow qui veulent faire danser les filles. Nous le verrons après, même à 37 ans, Alex nous fera de jolie acrobatie. Certains diront qu’il chantait faux, surement en fait, mais je ne les même pas remarqué, j’avais presque l’impression que c’était impeccable, une voix grave posé, et tres juste dans mon souvenir. « Bite Hard » explose, on commence à vraiment sentir quelque chose, une vive émotion (excitation, franzemotion, admiration, surprise…)on sautille un peu(même si le niveau de la scene n’est pas le plus agréable pour une jeune femme….bref) on chante (Et ouais, moi je connais le refrain comme même.etttt ouaiiii…), on sourire…..J’y crois pas, je crois que je demande même à Lucie de me pincer, mais je ne suis même pas sur que je l’ai vraiment demandé…Et Tac! Ils t’enchainent « Do You Want To« , STRIKE! La foule est en effervescence, toute la fosse devient une trampoline géant…au sens propre du terme ; le faux-sol se tend et se détend. Je regarde d’un air étrange Lucie, on se marre un bon coup(oui….ca doit être nerveux), j’essaye de sauter, je suis projeté dans les air…inquiétant cette histoire. Ils n’apportent aucune modification à ce titre, ce qui est un peu décevant, mais pas vraiment(si vous voyez ce que je veux dire…). Je ne les sens pas très chaud au début, ce qui est peu frustrant mais le grand(pas si grand en fait) écart d’Alex sonne le gong, le groupe redouble de puissance, les guitares s’affolent, la foule reprend « you’re so lucky » comme si ce fut leur internationale, un slammeur se fait gerter de la scene par un coup de pied au fesse de Nick(qui finira par se servir de sa guitare)TIC O TAC! Ils te font « The Dark of The Matinee« , un  titre puissant en live, le premier couplet est géantissime. Tout le monde connait les paroles par cœur bien sur. C’est tout simplement géant. Ils t’aligneront img_8783ensuite « Katharine Kiss Me », au refrain tubesque digne du premier tome FF, incisif et jouissif. Encore vraiment bien intégré par le public, je pense. Et la je n’arrive pas a y croire, « WALK AWAY« , LA chanson des Franz Ferdinand, qui à tout déclencher… Bizarrement avec deux guitares électriques ça enlève le coté ballade anglaise que j’aimais tant. Quoi que l’on dise, je trouve qu’Alex Kapranos à une voix remarquable(mais je crois que là, je radote). Le public reprend avec lui, quelque chose de discret d’abord puis à volume égale sur la fameuse question : « Why don’t you walk away?« …..Les slammeur s’enchainent, une fille fait une chorégraphie assez sympathique, même le vigile n’osera pas la poussé violemment, les Franz ont l’air de bien se marrer. Le riff hypnotique de « 40ft. » résonne dans nos tête. Le titre passe comme une lettre à la poste. Beaucoup de slammeur s’enchainent, les vigiles deviennent de plus violent et les plaques dans la foule sans remords. Nick, plus tard les frappera(ouai le mot est fort hein!) avec son manche de guitare. On ne reconnait pas « Turn It On » quand il se présente, l’intro guitare est moins accrocheuse que celle au clavier mais le tout passe vraiment bien. Quelques minutes plus tard, je sautille toute émoustillé par une joie presque transi… »Take Me Out« . Ce qui est bien avec ce genre de moment, c’est que tu n’est pas l’as seule, c’est toute une masse qui s’eleve. Tu as beau l’avoir entendu à la radio une bonne centaine de fois(voire plus), quand alex kapranos te balance ce son….tu dis oui.  Alex Kapranos et ses coups de hanches, Alex Kapranos et sa voix de playboy, Alex Kapranos avec ses grandes mains agiles qui voltigent dans l’air de la cigale…C’EST DU P*TAIN POUSSE AU VIOL!..hum…Take Me Out donc. Je crois que c’est LA chanson qui démontre à tous que les Franz Ferdinand sont une référence, je défis qui conque de me dire qu’il ne frétille pas comme un merlan frie(ing) quand ils entend le riff infernale, presque poétique, de ce tube là. PERSONNE! Une fois finis, les nouvelles perles des Franz sont dans la place. L’enchainement Ulysses/What You Came For magistral et IMPECCABLE. « Ulysses« , prochain single à sortir, sort son premier couplet dévaster, ravageur, tapageur….enfin le pied quoi:Tu fais des « tututu.tutu tu » avec ta bouche pour accompagner le synthé. Je pense que c’est à partir de Take Me out que les Franz Ferdinand, ce sont vraiment lâchés, alors que les gouttes de sueurs perlaient enfin sur leur font. « What You Came For« , je l’ai toujours su que ce serait elle, le tube de l’album, depuis une video toute cradouille d’un de leur concert écossais, quand elle s’appelait encore Favourite Lie…C’est dingue je crois que ca a été le point culminant du live à mon gout, une telle intensité dans la voix, des solos de guitare à vous rendre dingue…un petit bijoux…Là, vient « Micheal« . La chanson qui m’a fait devenir une groupie transi…du moins sur le disque, car la nouvelle version est assez décevante. De plus, il y a un problème de guitare apparemment. Le refrain est incompréhensible, les couplets sont pas mal mais l’instru un peu potage. La fin est grandiose bien sur..et bien sur, c’est que c’est tout simplement la fin de leur set. SCANDALE! Ce n’est pas possible! ca doit fai041re à peine 10min qui sont sur scene!!! Ils s’en vont d’un air ravie, nous crions au désespoir. Heureusement, j’aperçois sur une setlist qu’il y a deux chansons rappels. Je ne m’inquiète pas et repose mes cordes vocales. Les techniciens ont à peine le temps d’installer des tambours(oui, non, je sais, y a des termes plus technique comme même) que les Franz Ferdinand reviennent déjà. Tout le monde le sait, c’est « Outsiders » et ses batteries infernales! Pas de Andy malheureusement (d’ailleurs, je ne sais pas trop s’il est définitivement partis ou pas) mais un mec d’un groupe qui je crois est assez peu connus. A la fin tout le monde s’y met et c’est vraiment la grande classe. Il enchaine avec « This Fire« , l’éclairage mêlé à la fumée fait monté la température de la salle autant physiquement que psychologiquement. Tout le monde est à vif, en pleine ébullition pour vivre ce final avec toute la ferveur possible et inimaginable. Autant eux que nous, se dit que s’il faut se quitter si tôt(1h de live) autant que ce soit en apothéose et ça l’a était. La chanson fini, ils jettent leur médiators et baguettes. Paul rate son coup et laisse à l’abandon une baguette au plein milieu de la scene que ramassera Bob qui me la donnera en main propre(je pense qu’il avait la flemme de la lancer en fait…), Le batteur tape dans nos mains….derniers coup d’œil à Mccarty et Kapranos qui nous saluent une dernière fois. Ils ne reviendrons pas. Il était clair qu’il serait possible d’aller à l’aftershow avec quelques fans non loin de là, mais pressé par le temps, nous courrons presque (oubliant même mon gilet tripe katmandou…..si quelqu’un l’a vu par hasard…au moins, je me dis que ca fera plaisir à la femme d’un vigile…ou à sa grand-mère…) achetons quelques badges et filons dans la voiture. Je regarde par la fenêtre, je vois l’elysée-montmartre…qui dans quelques jours accueillera The Streets à mon plus grand désespoir…Je ris, je ne sais pas pourquoi, mais un fou rire me secoue presque nerveusement…je me calme. Puis, jles larmes au bord des yeux…une dernière poussée d’adrénaline qui m’empêchera de dormir le soir même…

Mes impressions? Je ne sais pas si j’ai adoré…oui, je vais surement relire ma review et me rendre compte en fin de compte j’ai « kiffer ma maman » mais sur le coup ce n’est pas évident à déterminer. En fait, je crois que je n’ai pas réalisé ce que je viens de vivre, même maintenant c’est assez complexe, je sais juste que ca m’obsède. Ça semblait tellement naturelle de les voir là…. Les moments marquants? Bizarrement, je crois à un moment donné où j’ai bugé(nooon pas bavé) sur le chanteur il m’a regardé du coin de l’oeil à soulever les sourcils ecarquillants les yeux et arrache un violent riff à sa guitare et part en vrille. pour tout vous dire, je suis presque sur qu’il ne m’a pas vu mais…ça fait partit du folklore des concerts, je présume. Ou encore le moment où le bassiste me donna la baguette……..je suis restée presque pétrifié, fixant comme une attardée ma main tenant fébrilement ce bout de bois. Quand j’ai repris mes esprits, il était déjà partis…Autres choses à signaler? Je pense que ce n’était pas plus mal de se mettre devant bob hardy car en le regardant bien, on voyait ses mains glisser sur la basse comme une pianiste c’était presque hypnotisant. Nick McCarthy toujours(genre, je l’ai déjà vu…hum) très sympathique, dans le style guitariste nerveux. Et bien sur Alex Kapranos, LA classe british par excellence…LE Jack White anglais pour moi (..comparaison sentimentale et non musical…bien sur) Enfin, je crois que j’ai fait très long, mais il y a bien des choses à dire dessus. Je n’ai même pas essayé d’être un peu drôle(ou ridicule selon les gouts), à faire de belles phrases cohérentes, j’ai tout balancer…Voilà, c’était le concert des Franz Ferdinand…c’est fait. J’ai presque envie de ne plus aller à des concerts, ne plus écouter de musiques, de ne plus continuer ce blog…comme si tout était devenu fade par rapport à ÇA. Mon dieu, Cette review est d’un mielleux écœurant…excusez moi…trop d’émotion pour une vieille groupie…

SETLIST Get Well Soon :
Intro
Prelude
You , Aurora , You , Seaside
We Are Safe Inside While They Burn Down Our House
If This Hat Is Missing I Have Gone Hunting
I Sold My Hands For Food So Please Feed Me
Listen! Those At Sea Sing A Song On Christmas Day
Lost In The Mountains (Of The Heart)

SETLIST Yo Majesty :
Never Be Afraid
Blaim It On The Change
Leather Jacket
Party Hardy
Kryptonite Pussy
Take It Away
Club Action
Don’t Let Go

SETLIST Franz Ferdinand :
Bite Hard
Do You Want To
Matinée
Kathryn, Kiss Me
Walk Away
40 Ft.
Turn it on
Take Me Out
Ulysses
What She Came For
Michael
——–
The Outsiders
This Fire


Bit Hard

Walk Away

Do You Want To

http://fr.youtube.com/rockingparis

Et Et Et….un duo avec Les Mgmt….enfin….un supposé duo…

http://www.dailymotion.com/video/x7emqk_journal-du-festival-jour-2_music

Sources : (Et merci…)

Review autres

Photos :LA, LA et LA et bien d’autres…

Puis bien sur, le forum…une référence…

PS : Navré pour les droits d’auteurs des photos, mais si je devais m’occuper de tout ça, je pense que je n’aurais jamais fait de blog..Toutefois, si vous trouvez l’utilisation de ses photos inexcusable, faites le moi savoir, et je les enleverais immédiatement.

Publicités

6 Réponses to “Festival des Inrocks 2008. Get Well Soon+Yo Majesty+Franz Ferdinand”

  1. Juliet novembre 15, 2008 à 9:16 #

    je suis impressionnée par la chemise orange quand même.

  2. Axeley novembre 15, 2008 à 11:07 #

    Oui, à la fin ça devient presque poétique…

  3. Lucie novembre 16, 2008 à 12:36 #

    Que dire en plus que tu n’as pas d’écrit dans ton article je ne voit pas!!!tu c’est , c’est rare que je mette des commentaires mais la tu le mérite ^^, c’est comme même une grande partie grâce a toi que j’ai connu ce groupe et vraiment « plein » d’autre lol !!on peu même dire , que tu as bien participé a l’amélioration de ma culture rock mdrrr(dsl pour la déclaration).De toute façons le prochain concert s’annonce pas mal aussi , tu trouve pas ???vivement le 3mars , même si le concert m’a laissé dans le même état que toi je pense que je ne pourrait pas supporter d’arreter d’écouter de la musique et toi aussi !!!on aime trop ça ^^!!!
    ps:tu as oublier de dire quelque chose sur le concert ^^ TROPPPPPPPPPPPPP BIENNNNNNNNNNNNNNN

  4. Axeley novembre 16, 2008 à 5:19 #

    Ohhhh comment c’est trop mignooon! Merci Lucie, rien qu’un commentaire de ta part c’est déjà un vrai honneur! OUI le prochain….Oasiiiiiiiisssssss…. 😀

  5. Alex B novembre 19, 2008 à 12:04 #

    énorme review (au sens propre comme au sens figuré d’ailleurs…)

  6. lolo novembre 22, 2008 à 5:04 #

    sa ne donne qu’une envie : y aller !!! Contente que tu les ais enfin vus . ^^

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :