Tonight : Franz Ferdinand (2009)

11 Jan

franz-ferdinand-tonight

Le titre annonce déjà la couleur, l’album sera une véritable exposition scénique de nos écossais préférés. Paradoxalement, cet album est bien plus calculé et travaillé que les deux précédents. 3 ans déjà que les fans s’impatientent du fameux grand come back, et je peux leur dire qu’il n’y a pas de quoi être déçu. A première écoute, on peut d’ors et déjà comprendre que les Franz Ferdinand ont bien muri et ont donc mis ces 3 ans d’absence au profit de la recherche d’un nouveau son, moins surfait, plus essentiel. De nouveaux sons sont mis en avant, approfondissant les tubes jusqu’à leur essence même. C’est surement moins immédiat qu’un bon vieux Take Me Out, mais les rendant bien moins énervant également. Malgré leur âge assez avancé (bientôt 37 ans pour ce cher Kapranos), les Franz Ferdinand explorent la musique comme des petits jeunots de Londres ou de Paris, tout en y incluant leur savoir faire. Certains pourraient déplorer la présence de tous ces effets, je l’ai moi-même déplorée avant d’écouter l’intégralité de l’album mais la réalité est là, c’est tout à fait cohérent et réaliste face à la concurrence du moment (même Oasis s’est mis à certains « rajouts »). C’est l’évolution parfaite d’un groupe que l’on peut constater : Franz Ferdinand était vif et volage tel un adolescent fougueux et irresponsable, You Could  Have It So Much Better était une période où l’on se cherche, on tente maladroitement d’attraper la maturité avec ses mains encore innocentes. Et, enfin,  Tonight : Franz Ferdinand est celui qui dessine une ébauche de jeune trentenaire évinçant tous les masters de sa boîte par un beau diplôme d’HEC. Oui, c’est mieux mais tout le monde sait que l’on a tendance à sortir des écoles avec un surplus de connaissances non exploité, donc on tartine tout ce que l’on sait et c’est beaucoup trop. Voilà bien le point faible de ce troisième opus. Beaucoup trop d’effets et pas assez de guitares. Oui, ces merveilleuses guitares incisives et ses riffs infernaux que l’on aimait tant. Mais voyons sa consistance.

29441637508fb7fa52d1yj1

« Ulysses » me déplait. C’est vrai que le début est sympa mais la voix d’Alex Kapranos perd son charme de Walk Away, certes il ne fais plus de fausse note mais mince. Le synthé en rajoute une couche, et englue ce tube dans les abysses d’une mare de miel géante. La chanson en elle-même est bien foutue mais tout ces arrangements nous font plus penser à un remix que à une chanson originale. Je reste tout de même assez satisfaite de cette chanson, en imaginant son impact en live.  Le début de « Turn It On » est quant à lui beaucoup plus agréable. Kapranos reprend son air charmeur, ravissant les midinettes accros. A vrai dire, je pense que Turn It On rassure pour son coté rock et nous habitue à l’arrivée de l’électro au sein de Franz Ferdinand. Efficacité du « Yeah Yeah Yeah You Turn It On« certaine. « No You Girl«  est un tube certain de quoi faire de l’Olympia un vrai trampoline. C’est le genre de tube que la foule reprend en cœur, en ayant la conviction que l’on ne sera jamais seul à aimer cette chanson. Les Franz Ferdinand nous épargnent le synthé  nauséeux et nous offre un vrai show rock à danser. « Send Him Away » est une belle balade pop, avec un refrain pas mauvais du tout. Ce morceau est pour moi un aperçu de ce que pourrait être le Franz Ferdinand du futur : des sonorités assez diverses s’articulant autour d’une mélodie accrocheuse et dansante s’équilibrant entre la pop et le rock. Send Him Away est loin d’être parfaite mais j’entrevois l’ombre d’un futur homme mûr. « Twilight Omens » aurait pu être bon, même très bon avec cette jolie mélodie mais malheureusement, c’est comme « mal produit » , je crois que c’est la première fois que j’utilise cette argument mais ici, c’est tellement évident que cela fait presque peur. Twilight Omens ressemble aux chansons bouche trou de You Could Have It So Much Better….pas mauvaise…MAIS . « Bite Hard » est à l’inverse très bien foutue. La structure est parfaite et fait bouger nos pieds comme jamais. Mais le synthé débarque comme le gros boulet de la soirée. Et puis, finalement, on s’y habitue, il est là, tant pis on s’amuse tout de même. « What She Came For » qui est le bijou de Tonight : Franz Ferdinand, prend un coup de vieux par rapport aux versions live que l’on a pu entendre un peu partout. Comme si Alex Kapranos s’était chopé une angine et que Nick McCarthy avait perdu sa guitare en chemin, ne trouvant plus que son synthé pour faire mumuse (la fin du morceau mise à part). On se rassure en se disant qu’en live, What She Came For révèle toute sa beauté. « Live Alone » est un morceau aguicheur. Le refrain nous fait remonter le temps en pleine période disco. Ce n’est pas mauvais du tout. On entend même ce grave d’Alex Kapranos qui nous manque tant… Cela provoque chez moi comme une crise de nostalgie, repensant aux vieux morceaux avec moins d’artifices… « Can’t Stop Feeling » n’est pas une mauvaise chanson, mais le coup de ressortir un vieux B-sides, c’est un peu du recyclage barbare. Et puis, je ne l’ai jamais aimée cette chanson je crois… Ca n’a pas vraiment changé. « Lucid Dreams » ou la grosse déception. Je n’ai rien contre les expérimentations mais là c’est juste du n’importe quoi. Pourquoi ne pas avoir gardé la version single qui est était vraiment bonne, un bon gros tube qui aurait illuminé Tonight tel un Take Me Out. Mais non, la version « pouet pouet » cut copy bat de l’aile comme les Franz Ferdinand apparemment. « Dreams Agains » est comme un réveil avec gueule de bois. Après la bourinnade de Lucid Dreams, on s’aperçoit que la fête est finie. C’est mignon, un peu bouche trou mais étrangement apaisant. « Katherine Kiss Me »… C’est, je crois, ma préférée…. On finit la soirée, un peu nostalgique, vieilli même. La balade de la fin, pourrait promettre un bon 4eme album.Mais la question est : Les Franz Ferdinand vont-ils assimiler les critiques du public de ce 3eme album? Vont-ils changer en fonction de celles-ci ? Ou vont-ils seulement continuer leur étrange mutation ?

Les Franz Ferdinand ont toujours eu à leur avantage de faire sonner leurs tubes de telle façon qu’on ne puisse que dire : « Que l’on aime ou que l’on aime pas, ils sont bons ces gars là, ils ont leur style ». Et bien là, je ne sais plus si c’est vrai. Voyez-vous, pour moi les Franz Ferdinand était un groupe incisif, des vrais chirurgiens de l’indie rock; ils frappaient juste, ils frappaient fort. Aucun doute ne se laissait paraitre. Ils étaient confiants alors on a cru que jamais ils ne changeraient mais la trentaine/quarantaine arrive, ça devait obligatoirement changer… Tonight : Franz Ferdinand n’est pas mauvais mais me laisse de marbre. Les Franz électriques me manquent…

Note Finale : 11,5/20

Quelque chose, quelque chose manque, quelque chose gène. Malgré ça, je reste convaincue qu’en concert toutes ces chansons sont absolument tubesques mais si l’on doit noter cet album…11,5 est une note bien adaptée.

Ulysses

[Youtube=http://fr.youtube.com/watch?v=wVyI1pxF0Fc]

Publicités

18 Réponses to “Tonight : Franz Ferdinand (2009)”

  1. Eleanor R. Druggie janvier 12, 2009 à 3:40 #

    j’ai lu ta review de bout en bout sans m’arrêter. tu uses les mots adequats, les images adequates, tu es precise, concise et tout ça c’est brillant.
    et je pense que c’est quelque chose de très grand que tu viens de faire là, je crois savoir ou en tout cas avoir aperçu ton amour quasi sans faille envers ce groupe et d’être capable d’être aussi objective comme ça c’est vraiment interessant.

    pour moi tu viens de gagner bien des galons. c’est surtout ça qui est important là dedans (sachant que je n’ai jamais vraiment accroché avec les FF)

    mes plus sincères respects et ma grande admiration.

  2. Axeley janvier 12, 2009 à 4:00 #

    Et bien, j’avoue que ton commentaire me touche énormément.Merci, vraiment.C’est ce genre de commentaire qui me donnent envie d’écrire…
    Oui, je les aime tant, mais eux ont finis par me lâcher…C’est la triste réalité du monde de la musique.Tout le monde aurait voulu être Oasis(ou Blur, hein!…on va pas rentré dans le débat)pour faire rockstar ou MGMT pour être la dernière sensation. C’est dommage qu’un groupe aussi innovant(pas vraiment en terme musicale mais plus en tant que mouvement socialo-musicale) se perde en chemin alors qu’a contrario Bloc Party à trouver sa voie que l’on aime ou pas. Après les Kings Of Leon, les Franz Ferdinand…le monde part en couille..Who’s next?
    Bref. Je ne vais pas tergiversé plus longtemps : Merci encore.

  3. lepouns janvier 12, 2009 à 12:18 #

    Sympa ce premier single, vivement la suite!

  4. MrMeuble janvier 12, 2009 à 8:23 #

    J’applaudis également pour la teneur de cet article, très bon, très juste, très précis.
    Je suis pas convaincu non plus pas ce disque, mais alors vraiment pas du tout …. pour l’instant.

  5. Axeley janvier 12, 2009 à 9:24 #

    Et bien merci encore 😀 . Je crois qu’il n’y a pas grand chose à gratter sur cet album…les franz ont brisé le cœur de certains fans malheureusement…

  6. Hans janvier 13, 2009 à 8:55 #

    Très intéressant commentaire, ça change des prises de positions à l’emporte pièce qu’on peut trop souvent lire sur Internet.
    Perso, je ne suis pas un inconditionnel des Franz mais j’aime bien ce groupe quand même. Je n’ai pas encore écouté l’album que j’achèterai à sa sortie. J’avoue que j’aime beaucoup la manière dont sont produites les deux titres que j’ai pu entendre « Ulysse » et « Lucid Dreams », qui de mon point de vue sonnent tout de même assez rock, mais disons rock « early eighties ». Le terme de « pop sale » utilisé par le groupe convient bien à ces deux titres je trouve. N’étant pas très amateur de synthé, je n’ai pas eu l’impression qu’ils étaient à ce point envahissants sur ces deux titres. Ceci dit, à t’en croire, la version de « Lucid Dreams » est différente sur l’album, ce qui est effectivement peut être un peu dommage.
    En tout ca, merci à toi pour cette critique.

  7. Axeley janvier 14, 2009 à 12:19 #

    Ulysses ce que je n’aime pas c’est vraiment la voix d’alex kapranos sur le début…mais la structure de la chanson est vraiment bonne. Alors pour Lucid Dreams, incompréhension totale, TOUT a été changé, une grosse merdouille. Enfin l’impression de synthé c’est vraiment au bout de quelques chansons qu’on a vraiment la nausée (pour moi, c’est une peu l’effet black kids)… Enfin, je vais éviter d’être trop catégorique pour l’instant, je verrais après leur concert, je pourrais vite fait changer d’avis.

  8. Klitis janvier 15, 2009 à 9:50 #

    Bon disons, que des trois, c’est surement le moins bon :
    Le premier, éponyme, était tout simplement génial, rien à jeter (40′, Darts of pleasure, auf achse…pour ne citer qu’elles). Arrangements subtiles, originaux, compositions à la fois intuitives et léchées…
    Le deuxième, You Could Have It So Much Better, conçu pour la scène plus qu’autre chose, comportait des morceaux inutiles, et un manque évident de prise de risque. Du Franz rythmé, accrocheur, efficace mais résolument prudent et/donc consensuel.
    Et le troisième, Tonight, souffre finalement d’un syndrome qui touche beaucoup de groupe au bout de 5/10 ans de carrière, l’inspiration (ce qui inclut le renouvellement). Car le problème de cette album, à mon avis, n’est pas tant l’utilisation massive de gros pads électros dénaturant le style du groupe, mais plutôt l’absence de génie dans les diverses compos proposées. Je ne l’ai pas encore bien assimilé (Je manque encore de recul) mais pas mal de chansons se ressemblent (plus ou moins bien sûr), bcp de rythmes restent en appuis et ne s’affirment pas comme dans leur deux précédentes moutures, et finalement une bonne partie de l’album livre une saveur amère de bâclé… 3ans??? c’est sûr?… Je dirais 3 petites semaines d’élaboration à tout casser!!! (oui, j’exagère un peu)
    En tout cas, perso, j’adore Ulysses, c’est même pour l’instant ma préférée et j’apprécie aussi bcp Bite Hard. Pour ce qui est de What She Came For, je trouve le refrain inintéressant, bien qu’elle semble plaire à bcp de monde (pas à moi et pas pour l’instant en tout cas). Enfin, je te rejoins sur Lucid Dream qui sent le bad trip sous méta-amphètes. Pour cette dernière j’irais jusqu’à dire qu’elle est pathétique!

    Cela dit, post très constructifs Axeley (Il y a du style sous ta plume!)
    Bonne continuation à toi…
    +++

  9. Axeley janvier 15, 2009 à 8:54 #

    Peut-être as-tu raison…les Franz se sont peut-être usés, peut-être qu’ils sont finis…mais pourtant certains morceaux ont de bonnes mélodies mais ils manquent quelque chose…ce quelque chose c’est peut etre l’inspiration…Sincèrement, je ne sais pas plus trop quoi en penser…
    En tout cas, je suis certaines ils ont pris du temps pour faire cet album, surement plus que pour les anciens et c’est surement ça qui les a nuit; car en fin de compte la recette miracle des Franz c’était un eclair de génie et paf! ils pondent un tube…Là..ils l’ont surement eu mais ce sont perdu en cherchant autre chose…Je ne comprends pas trop le but car ils voulaient avant tout faire danser les filles encore plus que dans leur ancien! Rien que le nom semblait les encourager sur cette voie…alors pourquoi??….
    Enfin, je ne sais plus, je suis bien attristée de ce lamentable echec…
    En tout cas, merci pour le compliment…
    Je prie pour les Franz fassent un bon 4eme album car celui-ci est toujours décisif…wait and see…

  10. Freedo janvier 16, 2009 à 9:39 #

    Sympa de balancer l’info sur la sortie de cet album tant attendu ; je suis un admirateur de ce groupe (j’aime pas le mot « fan »). Même si ce troisième opus a l’air d’être moins « nerd » que les 2 premiers… je n’hésiterais pas à l’acheter. Cela reste quand même Franz Ferdinand. Merci aussi pour cette vidéo : un p’tit live en studio, c’est cool !

  11. -Twist- janvier 16, 2009 à 3:53 #

    Belle chronique, beau travail. Vraiment. Loin d’être évident de faire une review track-by-track.
    Sinon, moi ce disque est plutot bon. Je lui aurais mis la même note que toi. Peut-être même la mention assez bien, ne serait ce que pour Live Alone, Ulysses, Can’t Stop Feeling ou No You Girls. Non, y a du bon. Du Franz qui évolue. On va pas leur reprocher.

  12. Colour-of-rock janvier 17, 2009 à 10:23 #

    Merci pour cette chronique, précise & objective. Je n’ai pas encore écouté l’album, excepté quelques titres, Ulysses (où le synthés me lassent déjà un peu), Lucid Dreams, Katherine Kiss Me (que j’apprécie également) … J’avais décroché avec FF dès le second album en fait, sans trop savoir pourquoi, puisque je le considérais être bon … Mais je me rappelle quelle explosion le premier avait fait, c’était vraiment un truc tellement génial « ls frappaient juste, ils frappaient fort. » comme tu le dis si bien. Et j’achèterai peut-être « Tonight » à sa sortie, parce que ta chronique a éveillé de la nostalgie chez moi, je les avais rangés au placard, trop tôt, et ils sont attachants. Et ce, malgré la p’tite chose qui manque, qui n’est plus là, et que je perçois déjà, rien qu’en te lisant.

  13. Juliet janvier 19, 2009 à 6:08 #

    Je suis vraiment ravie si j’ai pu te donner envie de réécouter l’album ! pour ma part j’ai du l’écouter 7 fois sur les deux derniers jours, et vraiment, il le mérite. C’est vrai qu’il est un peu moins évident que les précédents, mais quand même, je ne suis vraiment pas déçue. Il contient la dose réglementaire de putain de chansons !

  14. Ju janvier 21, 2009 à 6:09 #

    Plutôt d’accord avec toi sur bien des points. Si tu veux mon avis ça se passe ici :

    http://www.desoreillesdansbabylone.com/2009/01/franz-ferdinand-tonight-franz-ferdinand.html

    A bientôt peut-être,

    Ju

  15. Cedric Kandra novembre 19, 2010 à 11:29 #

    Greetings I recently finished reading through your blog along with I’m very impressed. I actually do have a couple concerns for you personally however. You think you’re thinking about doing a follow-up posting about this? Will you be gonna keep bringing up-to-date also?

  16. Kandice Posse juillet 14, 2011 à 3:47 #

    Wow that was strange. I just wrote an very long comment on https://axeley.wordpress.com/2009/01/11/tonight-franz-ferdinand-2009 but after I clicked submit my comment didn’t show up. Grrrr… well I’m not writing all that over again. Regardless, just wanted to say wonderful blog!

Trackbacks/Pingbacks

  1. Bastien Leblanc - janvier 17, 2009

    Franz Ferdinand: Tonight, nouvel album dansant et jouissif!…

    Disponible en écoute sur internet, je n’ai pas pu résister à écouter cet album avant sa sortie! Les premières impression sur ce nouveau Franz Ferdinand sont indéniablement du plaisir et de la joie. Joie de retrouver ce groupe écossais pour leur…

  2. rocknblog.fr - janvier 21, 2009

    Écoutez Tonight, le nouvel album de Franz Ferdinand…

    Tonight: Franz Ferdinand est l’album le plus attendu de ce début d’année, voire peut-être même de l’année 2009 ?
    Le groupe écossais qui fut l’attraction rock dansante la plus excitante du milieu des années 2000 revient (e…

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :