Arctic Monkeys @ Le Zenith (06/11/09)

12 Nov

Un vendredi presque comme les autres. Un peu froid mais pas trop. Humide mais pas trop non plus. Assez banal en fait, mise à part ce qui nous attendait au Zenith le soir même. Car, jouera ce soir, l’un de ces groupes qui vous change une vie : les Arctic Monkeys. Ce groupe que je rêvais de voir, il y a maintenant bien longtemps…Nous y voilà. J’ai eu la grande joie d’apprendre que la première partie serait les Eagles Of Death Metal, groupe que j’avais d’ors et déjà vu et fortement apprécier à Rock En Seine. Bref « radio ici ou maintenant j’commence quand j’veux« .

695523188

Il est déjà assez tard quand nous arrivons au Zenith, toutefois, la queue reste assez correcte, mais trop longue pour esperer  avoir une place de choix de groupie. Mais qu’il en soit ainsi, ma volonté de me dégroupiéniser est de fer et personne ne me forcera à être au premier rang. Je dois quand même vous avouez que durant le concert, je regretterai amèrement cette position.  La première partie entre scène et le show commence enfin. EODM n’est pas un groupe qui vous laisse pataugé bien longtemps, le set est, à peine, entamé que d’énorme mouvement de foule vous font trébucher comme un rien. Autant vous dire que de là où je me trouvais (milieu 10eme rang), ca se bataillait pas mal. C’est là, où je commence à ressentir les effets de la vieillesse. Avant j’aurais défoncé tout le monde à coup de coude bien placé, de grognements, de pieds juxtaposées, mais désormaiss je m’éloigne du tumultes de l’œil du cyclone et me concentre -de plus loin- sur le reste de set qu’il reste aux EODM pour m’impressionner. (nb : j’appellerais ce syndrome de chochotte du pogo , le « syndrome Oasis » date de mon traumatisme.). Ils sont, bien évidemment, extrêmement efficaces et que ce soit la grande scène de RES où le Zenith rien ne leur fait peur, ils maitrisent et envoient. Rien à redire à ce set, ces mecs sont des pros et personne n’ira redire qu’ils auraient bien pu le remplir tout seul ce Zenith. 20h45, nous nous remettons de nos émotions. Je suis déçue d’être aussi loin, evidemment, mais la scène est aussi bien visible que l’air est enfin respirable.

21h15. Nos petits gars de Sheiffield sont à l’heure, et entrent scène sur un majestueux air d’opéra. Le set commence par le, légèrement mollasson,  « Dance Little Liar » mais se rattrapera avec un brillant « Brainstorm » entrainer par le rythme effréné de Matt Helders qui marquera le début de ce concert fou. Alors oui, la rumeur est vraie ; les Arctic Monkeys manquent cruellement de présence scénique(surtout comparé au EODM), mais leur musique est capable d’emporter tout une foule sans que la moindre goutte de sueur ne perle sur leur front. Bien sur cela manque cruellement, mais ca ne sera pas forcément très gênant 12548_175112162179_679692179_2784669_3142785_ndurant le reste du concert. Les Tubes s’enchainent et la foule s’extasie à chaque fois. On chante en yaourt pour la plupart.Oui, vous l’avez tous remarqué, votre voisin ne connais pas forcément les paroles -bah oui c’est dure quand même- mise à part le mien, anglais d’origine, connaissant la moindre syllabe…de quoi vous faire taire pendant quelques chansons. Bref, le concert subit pas mal de coup de barre. Ça ralentit, parfois pousse un petit cris et stagne. Trop de Humbug tue le Humbug et ce n’est qu’aux titres de « Whatever People Say I Am, That’s What I’m Not » que la fosse ne se défoulera vraiment. Les titres sont des sortes d’étincelles éphémères qu’on a parfois du mal à savourer si rapide qu’elles s’estompent. Le manager fera signe à Helders de frapper plus fort; on ne peut que féliciter ce dernier pour sa performance exceptionnelle. Le concert se finira par deux titres de FWN. Je ne sais pas vraiment conclure cette review. Je suis comblée par ce groupe mythique à mes yeux, mais si déçue par cette setlist qu’il me faudra encore quelques concerts avec eux pour voir ce que je veux vraiment entendre…alors oui, c’était bien, mais ça aurait pu être tellement énorme. Je leur en veux un peu….

Ps : Stop à l’excès capillaire.

Setlist EODM

img003-1

Setlist AM

  • Dance Little Liar
  • Brianstorm
  • This House Is A Circus
  • Still Take You Home
  • I Bet You Look Good On The Dancefloor
  • Sketchead
  • My Propeller
  • Crying Lightning
  • Dangerous Animals 
  • The View From The Afternoon
  • Cornerstone 
  • If You Were There, Beware
  • Pretty Visitors 
  • The Jeweller’s Hands
  • Do Me A Favour
  • When The Sun Goes Down
  • Secret Door

Rappel :

  • Fluorescent Adolescent
  • 505
Publicités

6 Réponses to “Arctic Monkeys @ Le Zenith (06/11/09)”

  1. Dance To The Radio novembre 14, 2009 à 2:09 #

    C’est dingue, j’ai l’impression que la moindre chanson des Arctic Monkeys est un tube.
    Ça me dirait vraiment de les voir en concert -malgré leur présence scénique un peu faible, je l’avais déjà lu oui.

  2. valentine novembre 15, 2009 à 12:34 #

    Aïe, ça fait mal la présence de If You Were There, Beware et l’absence de A Certain Romance. Ils ne peuvent pas passer à côté de celle-là, merde !
    (je les vois en janvier et j’espère que d’ici là, leurs problèmes capillaires seront un peu résolus ; il va bien falloir que l’un d’eux aille chez le coiffeur d’ici là s’il veut encore voir quelque chose ! même Matt s’y met …)

  3. Axeley novembre 16, 2009 à 3:59 #

    @Dance To The Radio : Entièrement d’accord Arctic Monkeys = Tubes. Y a pas une chansons de mauvaises, pas un creux dans le set (même si parfois c’est moins excitant ca reste très tubesque). Et même si justement le présence est quasi inexistante le tout passe assez bien.

    @Valentine : Alors là je suis tout à fait d’accord! Pas de Certain Romance (la batterie me tue à chaque fois) c’est un très mauvais choix de setlit…mais bon vu la quantité de titres de Whatever people say…on aura au moins réussi à sauver When The Sun Goes Down…
    (Oh tu vas les voir ?! 😀 oh, t’inquiète, je m’engage personnellement à leur payer le coiffeur ! ..Oui, enfin Matt ça reste encore respectable (c’est le seul en fait…)

  4. Dicky novembre 16, 2009 à 9:07 #

    Le plus con c’est de terminer avec un titre aussi faible que 505. C’est vrai que le Turner a une sacrée coupe de cheveux en ce moment, je pense qu’il veut ressembler à Starlion des Cosmocats (qui reste très célèbre en Angleterre : http://www.sceneario.com/Planche_bd_1179_COSMOCATS.jpg). Je vais te mettre dans mes liens WordPress parce que ton blog est sympa. Enjoy !

  5. Axeley novembre 16, 2009 à 11:37 #

    505 reste une bonne chanson mais certainement pas taillée pour une fin de concert, on en ressort finalement assez « neutre » (même si je fus assez contente de ne plus entendre du Humbug…)
    Aaaahhh pas mal la ressemblance!! Je note, je note :p
    Ps : oh bah c’est gentil 🙂 mais dis moi, c’est quoi ton blog?

  6. Dicky mai 7, 2010 à 8:31 #

    Après 5mois de retard, mon blog est : http://troisiemepatte.wordpress.com

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :