Tag Archives: Arcade Fire

The Suburbs

25 Juil

Je vous avouerais que pour l’instant, je ne suis pas totalement convaincue. Bien sur, il me faudra bien plus l’écouter pour donner un quelconque avis mais The Suburbs a du mal à défoncer bien qu’il soit composé d’excellents éléments. Je ne le comprends tout simplement pas : Pourquoi est-ce si long? Pourquoi malgré toutes ces belles chansons l’album ne fonctionne-t-il pas? Pourquoi? Bon et bien, je ne sais pas…

ICI >>> http://voluume.fr/?p=7287

Arcade FireWe Used To Wait

Arcade FireSprawl II (Mountains Beyond Mountains)

Ready To Start

7 Juil

Plus le temps passe, plus je me dis que la musique ne fut qu’un long délire d’adolescente en mal de sensation forte car au bout de ces 3/4 ans de passion, de dévouement aveugle, je me rends compte que je suis arrivée à saturation. J’en ai marre de toutes ces musiques qui en réalité ne servent à rien, de tous ces remix tous aussi ignobles les uns que les autres qui sous prétexte d’un  auteur connu sont considéré comme du « bon son ». Bizarrement, je crois que c’est l’enchainement récent  de deux concerts qui m’a fait réalisé dans quel merdier je me trouvais.

Dead Weather @Batalcan 30 juin. La chaleur du Bataclan est tout simplement insupportable, ma grippe n’arrange rien (si vous êtes contaminé c’est moi.). La première partie Cavaliers, bien que supportable, s’éternise tandis que notre seuil de tolérance est réduit à zéro par ce climat tropical. Heureusement, les Dead Weather ne tardent pas à arriver. Le décor-oeil bleu un peu Neverwinter Night (Noté la brillante référence)- est installé, les Dead Weather s’installent. On remarquera vite que le public est largement composé d’hommes…de grands hommes et tous au premier rang. Du coup, c’est un peu la guerre pour trouver un angle de vue acceptable. Après quelques rebondissements, le public se calme et tout devient mou. Je me rend compte que mise à part You Just Can’t Win (complètement remodelé pour l’occasion) et The Difference Between Us, le concert des Dead Weather sonne incroyablement creux. Moi, qui avait tant adoré leur deux albums, je suis alors forcée de constater que ce ne fut qu’une façade. VV sur-joue un peu moins que pour les Kills (étrangement) mais reste très peu crédible. Jack White, toujours un peu pète gueule, réjouira toujours les fans par sa seule présence (compris moi). Jack Lawrence, toujours aussi efficace mais totalement discrédité par cette saleté de moustache. Puis, au final, ce n’est que Dean Fertita, qui était la grande inconnue pour moi, qui marquera vraiment ce concert. Au final, j’en sors deux fois plus malade, déçue, trahis, suante, faible… Malgré quelques bons moments indéniables, je ne peux qu’être en colère et me demander : à quand le prochain White Stripes?!

Arcade Fire @ Casino de Paris 5 juillet. Quand on a autant écouté un groupe, qui plus est à une période difficile de sa vie (sortez les violons), on ne peut qu’imaginer leur concert comme la fin de sa vie. J’ai éloigné cette idée du mieux que j’ai pu, car pire que d’être blasé, être déçu par les Arcade Fire serait, en effet, la fin de ma vie. C’est avec un flegme irréprochable que j’arrive au Casino de Paris, dans les 19h. Il y a déjà pas mal de monde et les gens ayant des pré-ventes m’ont l’air de bien galérer. mais vu que ce n’est pas mon cas, je rentre, m’insère dans la fosse au 10eme rang par là, à droite. Il faudra toutefois attendre 20h30 pour que les lumières s’éteignent et que la troupe des Arcade Fire arrivent enfin. Ils entament Ready To Start et l’on sent déjà leur énergie légendaire propulsée à travers un public chaud bouillant. S’en suivront une autre nouvelle puis le combo imbattable Laïka/No Cars Go/Haïti. J’ai un peu de mal à me mettre vraiment en condition mais les Arcade Fire, ne laisse personne indifférent et malgré ma réticence d’être blasé, je ne peux pas résister longtemps. Les nouveaux titres passent superbement bien et promettent un excellent album (je pense surtout à Ready To Start, Used To Wait, The Suburbs…enfin toutes je crois). Je l’avoue, je n’ai pas été éblouie par ce concert ; je n’aurais pas pu de toute manière avec toutes les espérances que j’avais en eux. Ce fut pourtant un excellent concert qu’aura donné les Arcade Fire ce soir là. Digne de leur réputation.

Loin de moi l’idée de comparer ces deux groupes, j’ai pu néanmoins me rendre compte que je faisais fausse route. J’ai longtemps été embarqué dans toutes sortes de mouvements musicales (et je continuerais certainement), en trouvant un petit truc à aimer, même si c’est souvent ridicule. J’en ai un peu marre, ce dont j’ai envie c’est de me gaver de Arcade Fire toute la journée, écouter quelque chose d’agréable et construit, quelque chose qui me parle. Un jour, j’y arriverais certainement.

——————–

Setlist Dead Weather :

Jawbreaker
60 ft Tall
Hang You From The Heavens
You Just Can’t Win
I Cut Like A Buffalo
So Far From Your Weapon
No Horse
The Difference Between Us
I’m Mad
Hustle And Cuss
Blue Blood Blues
Will There Be Enough Water

Rappel :
Die By The Drop
Treat Me Like Your Mother

Setlist Arcade Fire :

Pour les vidéos c’est ici.

Les photos

The Suburbs

1 Juin

J’avais beau essayé de faire un article construit avec une sublime playlist mais rien à faire un morceau rejailli à chaque fois. Impossible d’y résister donc obligatoirement ici : Le nouveau single des Arcade Fire, « The Suburbs » . C’est d’une telle évidence, ça me donne envie de chialer. Je n’attends plus que le 2 août…

+ ARCADE FIRE EN CONCERT LE 5 JULLET . Je suis au paradis.

Arcade FireThe Suburbs

Eat That up, It’s Good for You

2 Fév

AirSo Light Is Her Footfall (Breakbot remix)

Peter GabrielMy Body Is A Cage (Arcade Fire)

Everything Is Made In ChinaAutomatic

Vision Of TreesSometime It Kill

Peter GabrielFlume (Bon Iver)

We Are Enfant TerribleSnap Dragon (The Teenagers Remix)

Two Door Cinema ClubEat That up, It’s Good for You

Hawksley WorkmanLove Will Tear Us Apart (Joy Division)

Marina & The DiamondsSpace And The Woods (Late Of The Pier)


Pix

Playlist #60 : « …But God I like it. »

18 Oct

73743

PLAYLIST :

  1. Bibio The Apple And The Tooth
  2. The Amplifetes It’s My Life
  3. Peter Broderick Duchess (Scott Walker) via Automatic.
  4. Taken By Trees My Boys (Animal Collective)
  5. Charlotte Gainsbourg IRM
  6. Black Eyed Peas One Tribe
  7. Django Django Storm
  8. Florence & The Machine You’ve Got the Love (XX remix)
  9. Crookers Business Man
  10. The Pluto Tapes Wolf Like Me (TV On The Radio)

No Cars Go

7 Fév

Juste un commentaire au hasard, sur youtube, d’un certain edricknoel. Chacun a sa vision de No Cars Go mais celle là me plait bien.

[Youtube=http://www.youtube.com/watch?v=rJDsm1Y4kUk&feature=related]

« This song reminds me of having near-death experiences (not that i had one) but it sounds like the song that would match it. Having your life flash before your eyes, astrally projecting out of your body through a blue tunnel and into a light.« 

Love vs. Porn

2 Fév

exposure-lykke-li

PLAYLIST :

  1. Lykke LiTonight (YN Piano Version)
  2. TV On The Radio Heroes (David Bowie)
  3. Kevin DrewLove vs. Porn
  4. Lily Allen Ft. Mick JonesStraight To Hell (The Clash)
  5. Franz FerdinandUlysses (acoustic)
  6. Arcade FireLenin
  7. Alela DianeAge Old Blue
  8. Magic ArmDaft Punk Is Playing In My House (LCD Soundsystem)
  9. Marina & The DiamondsObsessions
  10. N.A.S.A.Money (feat. David Byrne, Chuck D, Ras Congo, Seu Jorge & Z-Trip)

Coup de coeur : Chairlift – Evident Utensil

POURQUOI?

1. Je dois avoir louper quelque chose dans l’album ou dans un EP, je ne connaissais pas Tonight, je ne comprend pas trop mais la chose est réparé. Cette version acoustic/piano est une perle d’émotion, la petite voix de Lykke Li est une orgie de bonheur. Je l’écoute en boucle en boucle en boucle…c’est mon coté pleurnicharde qui remonte.

2. Pour moi, Tv On The Radio sont des magiciens, des alchimistes de la musique. Que ce soit la voix, l’instrumentale, les effets…..tout y est parfaitement dosé et parfaitement ajusté. Du grand génie. David Bowie les aime bien, je suppose qu’il doit être fiere de cette reprise de Heroes. Brillamment intérprété. Respect TVOTR. Du tres grand!

3. Cet extrait de la merveilleuse Dark Was The Night donne le genre de frisson que l’on cherche en fouinant dans la blogosphere, en épluchant chaque album, en écoutant des artistes pas forcément connu….Pour Love vs Porn, il n’a pas fallu cherché bien loin, elle met tomber dans les mains comme ça. Un intimiste moment de détente et de reflexion avec Kevine Drew. Une soupe chaude dans cet hiver froid.

4. Je l’avais déjà poster mais je pense qu’un mp3 à emporter ça peut être pas mal sur un quai de gare. Je ne suis pas la plus grande fan de Lily Allen mais il faut bien avouer que lorsqu’elle se met aux reprises, elle balaye un peu toutes cette sucrerie qui entoure son(ses) albums et révèle sa voix comme jamais. Straight To Hell en duo avec Mick Jones est tout simplement unique.

5. Ouais, là vous allez vraiment me crucifier de poster en du Franz. Juste je vais dire que Alex Kapranos qui soupire « Last Night Was Willdd » ça vaut largement une écoute. Et finalement, ça prouve que j’avais raison, en acoustique les chansons de de Tonight en jette pas mal!

6. Quand les Arcade Fire font du Arcade Fire, on s’incline. Tout y est, c’est magnifique. Presque niais. J’ai envie de courir dans un champs de bleu à poil. Généralement si j’en ai envie, c’est que c’est bon signe.

7. Le nouvel album To Be Still d’Alela Diane est enfin sortie est un vrai petit plaisir que l’on s’autorise juste comme ça. Pour avoir sa dose de folk de la journée. Age Old Blue est comme qu’on dirait un gros magnifique tube folklorique, la voix de Michael Hurley rajoute son coté « american roots » et ma foi, c’est très réussi. To Be Still est peut-être moins bon que Pirate’s Gospel mais il en reste un bon album à écouter au moins une fois, comme ça, tranquillement.

8. Je ne sais pas trop depuis combien de temps est sortie cette reprise, quoi qu’il en soit ces Magic Arm s’y sont vraiment bien prix. Ils nous proposent là une version de Daft Punk Is Playing at My House, complètement retravaillé, en plus fataliste bien moins festif que l’original. Cela pour dénaturer la teneur de la chanson, mais c’est si bien fait que je ne peux que m’incliner.

9. Je dois l’avoir dis une bonne dizaine de fois sur mon blog mais les voix féminine ont toujours fait mouche chez moi.Mais lorsque la trêve sonne je peux apprécier certains petits plaisir bien léchés tels que Marina & The Diamonds. Une voix presque ravalée et régurgitée qui  son effet.Une chanson d’une qualité très très très appréciable…c’est certain.

10. Allez, on va pas s’endormir, un peu de Hip-hop façon N.A.S.A. Assurément dansant, Money garde une classe rare dans le monde du hip-hop porté par la voix unique et indispensable de David Byrne mais aussi l’étrange présence de Seu Jorge qui s’éloigne bien là de ses reprises de David Bowie si…folk. En bref, ça bouge pas  mal.

BONUS :

Peter Von Poehl. Parliament : Oui, oui Peter Von Poehl connu pour son titre dépressif  sur suicidaire The Story Of The Impossible revient avec un nouvel album. J’ai un peu honte mais je l’aime bien. De la pop gentillet, un clip kitch à mort. Allez tapez moi, j’m’en fous, c’est bon.

[Youtube=http://fr.youtube.com/watch?v=SQ8MNd_EScY]