Tag Archives: Bloc Party

Rock En Seine 2009

8 Sep

759_rock-en-seine-2009-35711

EN CORRECTION

Et voilà. La fameuse review de ses trois éprouvants jours. Je commence à peine à réaliser ce que je me suis pris dans la gueule. Bien entendu, je ne vous cacherais pas que je suis quelques déçues de la programmation, mais je l’avais déjà dis auparavant mais le plaisir est intacte. Je crois que je vais devoir vous racontez tout ca, en résumé car sinon ça serait biiiieeen trop long.

Pour une fois, nous sommes une vrai communauté à se retrouver sur le site de RES, ce détail peut paraitre futile mais cela change complètement mon point de vue physique et émotionnel(mot pompeux assumé) des concerts de ce festival. Cet année, pas de sacrifices ; on circule sur toutes les scènes, on se retrouve tout derrière, on écoute même des concerts assis à regarder les écran géant. Bien sur, je ne vous mentirais pas, je préfère de loin être la groupie qui se fait défoncer au 5eme rang…mais qu’il en soit ainsi, les festivals ne sont pas des concerts.

Vendredi 28

station_metro_duroc_durockSur-excités, nous traversons Paris en toute hâte, étant –bien entendu– en retard. Stressés, on vérifie la place 100fois, enfilons notre bracelet, courons, sautillons vers la grande scène. Nous arrivons à quelques chansons prêt ,pile à l’heure pour Just Jack. Ce petit Jack, je voulais le voir il y a bien longtemps et le voici donc, se déambulant sur la scène, avec une simplicité presque déconcertante. Just Jack @ Rock en Seine 2009, Domaine National de Saint-CloudOn est vite emporter par les mélodies accrocheuses et pratiquons le pas de danse sans gêne. Le feeling  passe irrémédiablement bien et on ne peut que saluer cette belle performance. Le premier concert de Rock En Seine est  donc une réussite complète, on regrettera seulement ce fameux Writer’s Block que nous avons lamentablement loupés…   On se déplace ensuite vers la scène de la cascade pour voir Keane, groupe dont je me fiche éperdument et dont la musique m’horripile plus qu’autre chose. On chante en phoque les tubes -en yaourt-, on admire la symphonie des couleurs portés par le chanteur, on rigole bien mais au final  ce set est totalement dénué d’intérêt. Pas franchement ennuyeux, pas franchement passionnant. Un concert insipide. On se rapproche de la scène pour le tant attendu set des Yeah Yeah Yeahs. Frou-frou et paillettes installés, les YYYs  se présentent gracieusement grâce à Runaway mais ce n’est qu’avec Heads Will Roll que le concert décolle vraiment : Yeah Yeah Yeahs @ Rock en Seine 2009, Domaine National de Saint-Les pogos éclatent et les sourires s’affichent. J’entends pour la première fois de ma vie « Maps » comme ça, c’est juste magnifique. Bien entendu ce sont les titres du 3eme albums qui priment mais le choix de la setlist colle parfaitement. On assiste à 45 min bien secoués et ma foi, très bon, même si on regrettera qu’ils soient programmés en plein jour . Voici le temps de l’énorme pause. On regarde de loin Passion Pit , puis Madness… aucun ne retiendra mon attention plus que ça. On se tient à l’écart des tumultes de Vampire Weekend mais ne peut qu’admirer l’énergie s’en dégageant. A punk et Cape Cod Kwassa Kwassa nous décrocheront quelques sautillements sur un set moins dansant que je ne l’aurais cru mais néanmoins efficace. Il est venu alors le temps pour Bloc Party de montrer ce qu’ils valent sur scène. On est quelque peu secoué mais l’air reste tout à fait respirable, l’ambiance y est mais le cœur pas vraiment. Ce soir là, mon esprit était fixé sur Oasis (ahahah riez allez y). Bloc Party fut bon mais je crois ne vraiment pas aimer ce groupe malgré tout le talent que je leur reconnait.  Les tubes fond du bien mais ne m’impressionnent pas plus que ça. Je m’en vais sur Mercury, laissant  This Modern Love derrière moi, craignant que le pBloc Party @ Rock en Seine 2009, Domaine National de Saint-Cloudremier message de Kele Orekere sur le la possibilité qu’Oasis ne joue pas soit verdict. J’arrive sur la grande scène me trouve une petite place sympathique au milieu de la fosse. Le logo n’est pas installé et rien ne semble prêt. Un mec débarque. « Bonsoir, Oasis n’existe plus« , « A big Huge Fight ». On n’y croit pas vraiment, on se dit que c’est une blague…Puis les grands écrans affichent un message et les insultes fusent.Le mec rajoutera :  » On est bien d’accord« , tout est dit. On se casse. Madness et sa house in middle of the street peuvent se faire voir(d’ailleurs, ils me semblent qu’Oasis ne voulait pas jouer dans le même festival que Madness…voilà ca c’est fait), on compense par des churros et assistons au live de Vitalic qui offre lui aussi son lot de compensation…mais pas suffisante pour ce soir. Je ne réalisais pas qu’Oasis se soient séparés et même encore maintenant. Je ne doute pas de leur reformation mais le quand reste un mystère. On s’en va un peu déçue, presque pas fatigués…

Just Jack :

[Youtube=http://www.youtube.com/watch?v=kwTF89mtSGQ]

Keane :

[Youtube=http://www.youtube.com/watch?v=w8db2Urolqc&feature=related]

Yeah Yeah Yeahs :

[Youtube=http://www.youtube.com/watch?v=QWYGfCbyejo&feature=related]

Vampire Weekend :

[Youtube=http://www.youtube.com/watch?v=oc0JhCq6wHM]

Bloc Party :

[Youtube=http://www.youtube.com/watch?v=fyqJ5AMe8X4&feature=related]

Vitalic :

[Youtube=http://www.youtube.com/watch?v=FclDiI72HHE&feature=related]

Samedi 29


La vie continue mais difficilement. En me réveillant, je garde un gout amère de cette première journée et la programmation de ce deuxième jour me laisse un peu de marbre. J’ai mal de partout et n’a pas beaucoup dormis, la journée s’annonce chaotique. On arrive à l’heure –cette fois-ci– pour The Noisettes qui nous offre une très belle prestation. Le temps passe et le set tient bien la route dans une humeur assez dansante (et je ne parle pas des acrobaties de  la chanteuse). Conquise mais pas forcément extatique, j’applaudis poliment et me rapproche de la scène pour le concert d’Ebony Bones. Ebony Bones @ Rock en Seine 2009, Domaine National de Saint-ClouC’est lorsque cette dernière monte sur scène que l’on peut alors admirer les costumes soignés de tous les musiciens. Quant au  concert en lui même, ça reste bien meilleur que l’album je vous rassure mais le problème reste exactement le même ; le rythme est exactement le même sur toutes les chansons. On a vite les oreilles qui gonflent et les boules quies nous occulte complètement la voix d’Ebony bones. Ils ne feront même pas Guess We’ll Always Have Ny. Bref, Ebony Bones ça a du potentiel mais ca reste assez lourd et on a vite fait de passer à une autre scène.  Nous arrivons , alors, à la moyenne scène pour assister au set déganté des Dananananaykroyd. On reste inerte mais l’ambiance avait l’air d’être tout à fait à bonne température et Some Dresses fait un acte de présence tout à fait admirable à mon grand plaisir! Je fuis les Horrors pour vadrouiller sur le site de Rock En Seine et me dirigeant vers le lieu où se jouera plus tard les Offspring. Toujours assez loin de la scène, on attend patiemment l’arrivée de ce groupe mythique alors que d’autre préféreront des horreurs. C’est avec You’re Gonna Go Far, Kid single du petit dernier, que les Offspring entame le set. Le titre est si efficace que personne ne peut y résister et c’est une tempête de sable engendrée par les sautillements des fans en émoi qui s’élèvent  dans le ciel.  Une ambiance dingue se propage dans la foule, une espèce de folie d’adolescents dégénérés (manquerait plus que les Van’s…que mes pieds regrettent amèrement), on se laisse facilement prendre dans un pogo et ne rechigne pas sur quelques bousculades amicales. Les tubes s’enchainent, on break avec un pauvre petit morceau au piano qui nous fera tous pitié mais pas franchement désagréable malgré quelques rires étouffés. Finalement, on ne voit plus le temps passé et le set s’achève déjà.  Ce n’est que quand on s’arrête de sautiller que l’on s’aperçoit que nos jambes ne tiennent plus grand chose. Les Offspring m’ont tué, car je vous le dis, fan de rock indé branchouille, C’ÉTAIT DE LA BOMBE!! Malgré mon état de décomposition, Je pars toute sautillante vers la deuxième scène pour retrouver Calvin Harris. Et c’est Merry Making At My Place qui m’aidera à me faufiler dans les premiers rangs au milieu. Je remarque alors l’énorme différence dans le fait d’être devant, on se fait littéralement péter la gueule…mais ça a du bon avec Calvin.  Cependant, malgré l’ambiance survoltée de la foule, je mets quelques temps à me mettre dans l’ambiance. Quelques chansons plus tard, le discours change totalement. Calvin Harris en concert, c’est comme une tuerie organisé par le syndicat du tube. L’ambiance est moite et surexcité. Je remarque que les nouvelles chansons (et particulièrement Flashback) sont cruellement efficaces contre tout attente. Je décide de m’éloigner un peu pendant l’immonde « I’m Not Alone » qui conclura cet excellent set avec un étonnant dénouement. Grosse déception cependant, pas de Dance Wiv Me. Pas grave on repassera (en concert le 12 novembre à l’Elysée-Montmartre!). A partir de là tout devient flou. La fatigue me prend, je titube presque comme un mort vivant, je regarde les Birdy Nam Nam, l’œil distrait. Bien meilleurs qu’à la GNP, les BBN n’arrivent toujours pas à me rallier à leur cause. On finit par allez se coucher avec une magnifique affiche de Dead Weather en poche…

Noisettes :

[Youtube=http://www.youtube.com/watch?v=RuEIvFdr3KA]

Ebony Bones :

[Youtube=http://www.youtube.com/watch?v=wePUtYEA_AE]

Dananananaykroyd :

[Youtube=http://www.youtube.com/watch?v=pZx0OXU-6T8&feature=related]

The Offspring :

[Youtube=http://www.youtube.com/watch?v=gY50jxO3ehU]

Calvin Harris :

[Youtube=http://www.youtube.com/watch?v=qB_ZEeCXHBI&feature=related]

Dimanche 30


5492_130811731331_35370426331_2952627_4348043_nNous décidons de dormir plus longtemps que prévu, car ce soir, c’est le dernier. On loupe malheureusement Metric et arrivons pile pour les Eagles Of Death Metal qui livrent son show rock n’roll avec une telle classe qu’on ne peut que être charmé (Je vous avouerais que la moustache y est pour beaucoup…), on retiendra bien evidemment l’intervention de Josh Homme qui viendra en express nous envoyer Wannabe in L.A. Il est vrai que je ne connais pas vraiment ce groupe mais ce fut une très bonne prestation, de quoi me rassurer pour la première partie des Arctic Monkeys au Zenith qu’ils assureront. Nous migrons vers la moyenne scène afin d’admirer le supergroupe mystère « Les Petits Pois » qui ne sont rien d’autre que Them Crooked Vultures dont je ne vous présente plus les membres. Ils délivrent alors un set puissant, métallique et virils (disons le). Tandis que certaines mélodies sont très efficaces, on reste surtout ébahis par tant de prestance et de technique (David Eric Grohl est un tueur) mais s’en est trop pour mes tympans et je décide d’abandonner les gros son heavy pour sautiller vers les futures pitoyables MGMT.them-crooked-vultures-01

Vous me demanderez (ou pas) pourquoi suis-je allée les voir alors qu’ils m’avaient tellement déçus lors de la première partie des Kings Of Leon…et bien, je ne saurais pas vous répondre. J’avais peut-être encore un espoir que la voix du chanteur ait mué, que le tympo s’accélère, que l’étincelle « MGMT, groupe de l’Année 2008 » resplendisse à Saint-Cloud, mais il n’en est rien. Ils débutent leur set avec deux nouvelles chansons minables. Ce n’est que plus tard avec The Youth, qu’on arrivera à bouger quelques membres. Suit Electric Feel ralentis et complètement fade. Je crois avoir entendu Time To Pretend, qui contrairement au CD, me fait un peu plus bouger(+1), mais c’est avec un ignoble Pieces Of What que je craque et décide de partir. J’entends Kids au loin, et je n’ai définitivement aucun regret. MGMT, plus jamais en concert. Nous décidons de nous enfuir afin de se placer pour les Klaxons, le concert que j’attends le plus de cet édition de rock en seine. Car voyez-vous, les Klaxons c’est un peu mon premier « super-concert », tout fut parfait ce 9 novembre 2007 et c’est avec une certaine appréhension d’être déçu que j’attends l’ancien « groupe de l’année » qui n’a définitivement rien à envie aux rigolos de la grande scène. Voilà, on s’immerge dans le mode de vie des groupies que l’on avait abandonné ils y a quelques années avec les premiers signes de l’age adulte. Toutes ses années d’évolution balayées en une fraction de seconde. Une fraction de seconde où trois zigottos rentre sur une scène posé comme ça à Saint-Cloud, près de Paris. Les Klaxons en concert c’est une sorte de transe général, intense et magnifique. On entend les sirènes de Atlantis To Interzone qui nous chauffent à blanc dés la première seconde. Les tubes s’enchainent et chaque chanson donne son lot de plaisir et, bien entendu, Magick reste le point culminant du set. Les nouveaux titres sont placés avec justesse et se révèlent d’une efficacité surprenante. A confirmer à la sortie de ce deuxième album tant attendu. Bref, vous l’aurez compris j’ai kiffé ma race. Autant vous dire qu’après ça, nous étions un peu blasés, accomplis et satisfaits. prodigyBien sur, nous nous dirigions vers la grande scène où s’apprêtaient à rentrer sur scène la tête d’affiche de festival : The Prodigy. Je vous avouerais que je ne tenais plus vraiment debout après ces trois jours de festival et la rave géant dans laquelle s’était plongé rock en seine me laisser un peu sur le carreau. Bien sur, c’était énorme, bien sur j’ai aimé, mais vous dire que s’est passé tout seul serait vous mentir. Ce fut bien court, le son me fatiguait mais l’ambiance est dingue. Tout le monde se font dans une transe à grande échelle, les corps s’entrechoquent et s’écroulent dans tous les sens, dans une folie collective presque jouissive. Prodigy, en concert, c’est exactement comme vous l’imaginez en beaucoup mieux. C’est en ratant sa correspondance à Duroq qu’on se rend compte que la nuit peut apporter son lot de surprise…une belle fin, je dirais.

Eagles Of Death Metal :

[Youtube=http://www.youtube.com/watch?v=1yoDvHkYxkQ]

Them Crooked Vultures :

[Youtube=http://www.youtube.com/watch?v=r5Ui24GFcCM]

MGMT :

[Youtube=http://www.youtube.com/watch?v=__gKEaVdxbU&feature=related]

Klaxons :

[Youtube=http://www.youtube.com/watch?v=uWhRqLo7Ddk&feature=related]

The Prodigy :

[Youtube=http://www.youtube.com/watch?v=jDiaHwaYtgI&feature=related]

Publicités

Et on se prend la main, comme des enfants…

7 Fév

PLAYLIST :

  1. Bloc PartyCall The Shots (Girls Aloud)
  2. Animal Collective My Girls
  3. Kissogram Backseat Of My Mind
  4. FemmeBathtub Clash (CFCF remix)
  5. Cœur de Pirate Comme Des Enfants (Le Matos « Andy Carmichael » Remix)
  6. French Horn RebellionUp All Night
  7. DatarockGive It Up (Kissy Sell Out remix)
  8. Groove Armada Drop The Tough (The Twelves B-LIVE Remix)
  9. Pet Shop BoysLove etc.
  10. Database Feat. Mono4Pogo (Digitalism Cover)

6a00e393329bc6883400e54f38e8108834-800wi

POURQUOI ?

1. Je pense qu’il est absolument nécessaire de vous faire écouter d’abord l’original , avant toute chose. Donc ICI. Le clip est bouleversant. Tu te dis : Comment les Bloc Party ont pu apercevoir quelque chose bon dedans?Comment ont-il perçu une profondeur dans cette chose immonde? En ce sens, Bloc Party sont des génies. Il n’y a pas d’autre mot. C’est prodigieux, inimaginable. Une pure joie. Maintenant que je réécoute Call The Shots par les Girls Aloud, je me dis que ce n’est pas si mauvais que ça avec du recul.  Mais, moi simple mortelle n’a pas aperçu la moindre once de talent dans ce titre. Bloc Party en fait une reprise transcendante, accrocheuse et profonde. Écouter en boucle. Du grand art!

2. Je n’ai jamais accrocher à Animal Collective, je n’aime pas ce qu’ils font. Puis, bien sur, quand on le dis trop, c’est là qu’une chanson comme ça, du nouvel album, viens te foutre la claque de ta vie. My Girls est une petite merveille. Un gros bon fixe, qui te fais courire dans les pres tout nu. 3.03 min. Ca devient plus que planant. Là, tu crois vraiment avoir vu Dieu, sur le quai de la gare, venant vers toi avec sa barbe se tortillant surnaturellement. Coup de coeur de la mort qui tue tout. Je vais écouter l’album de suite.

3. Kissogram, un groupe que je ne connaissais même pas de nom qui se retrouve comme ça, en premiere partie des Franz Ferdinand pour toutes les dates européenes (ils avaient déjà fait leur premiere partie en Pologne je crois bien…mais pas sur). Puis, j’écoute, pour pas faire l’inculte. Et mince! C’est du bon! Tube.Tube.Tube!!!!Ca ressemble pas mal aux Franz Ferdinand c’est certain; un peu d’Editors avec Forsaken People Come To Me, en bien plus électronique. Du gros son pour bouger les pieds rien de  plus, rien de moins.(ps: The Deserter est « grrrr »)

4. Ce qui est bien avec l’electro, c’est que le marché est en pleine expansion donc l’offre fait naitre une concurrence assez severe pour les remix qui n’en valent pas le coup. Personne n’en entend parler. Et pour nous, tant mieux, ca nous evite de subir des choses que l’on ne voudrait pas avoir à entendre. Et, de là, on découvre des perles. De magnifique remix. Ceux où on se dit que l’on aime l’electro et qu’il n’y que ça qui nous ne lasserons jamais. CFCF prend le « gothica » Bathtub Clash, le mene par le bout du nez, le fait rayonner et l’eleve au rang de tubes. J’aime l’electro. C’est bon c’est (re)dit.

5. Je m’etonne à aimer la langue française. C’est mots doux que Coeur de Pirate nous souffle à l’oreille sont un veritable bonheur. La petite touche électro du remix rend le tout spécialement magnifique. A écouter vraiment vraiment!

6. French Horn Rebellion nous propose une petite Pop/electro chantonnante et sautillante qui redonnent le sourire avec ses « toutoutou.. » tubesque. Un petit bonheur en boîte!

7. OUI! Je l’attends avec impatience ce nouvel album des Datarock. Quelques morceaux circulent déjà sur Youtube mais à quand un vrai single?! Ce remix nous donne un arriere gout d’un album bien plus mélodieux que Datarock Datarock. Je reste là. à l’attendre. Dans tous les cas, ce remix en jette pas mal malgré une fin un peu « pouetpouet ».

8. Allez un peu de musique funky pour la forme. Rien de tres percutant là dedans, juste imaginez vous devant votre glace à établir un chorégraphie digne de ce nom. Et là vous saisirez l’importance de remix.

9. De jolies choeurs. Une jolie mélodie. Impossible de s’en décrocher.

10. Juste pour le fait d’avoir oser une reprise, Je dis bravo. Attention, qualité du mp3 tres douteuse.

En relecture

I’m Bond, Jack Bond

18 Sep

Playlist :

  1. Alicia Keys & Jack WhiteAnother Way To Die
  2. Oasis To Be Where There’s Life
  3. Cajun Dance PartyFive Days
  4. M.I.A.Every Day I Love You Less And Less (Kaiser Chiefs)
  5. SpoonWriting to You in Reverse (live)
  6. Antony & the JohnsonsShake That Evil
  7. Amadou & MariamSabali
  8. Oasis (Get Off Your) High Horse Lady
  9. Little Joy Brand New Start
  10. Denison WitmerChampagne Supernova (Oasis)

En cadeau :

Le blabla :

Vous voyez, ce matin en me réveillant, d’une humeur plutôt correct, j’ai lu que les Babyshambles allait sortir un troisième album et me voilà, d’humeur maussade. Car, si vous aussi, vous avez entendu dire que Carl et Pete avait fait un mini concert ensemble et que ca c’était bien passé, vous comprenez ma déception. Pas que je sois une fan transi des Libertines. Puisque soyons claire, je ne veux pas qu’ils se reforment.(allez y, jetez moi des cailloux, même pas mal!)Les deux albums des LIbertines étaient superbes, mais voilà, ils faut que ca reste un mythe. Pour revenir aux Babyshambles, je ne veux plus de ce groupe. Ce concert au Zenith était si décevant que je crois que je ne m’en remettrai jamais. Je ne les ai même pas réécouté depuis ce jour, un peu comme MGMT(ce qui est fort dommage vu la qualité de l’album en lui_même). Bref, j’aimerai bien que Pete Doherty passe à autre chose….mais que puis-je y faire…

Ce pourquoi vous êtes obligés d’écouter cette playlist ?

  1. Le grand événement, c’est bien sur, la mise en ligne du titre Another Way To Die par le duo tant attendu (au tournant) Jack White et Alicia Keys.  Si, vous êtes passés par ici, avant, vous avez pu voir que je fus légèrement(même un peu plus que ça) surexcité par ce titre. Donc avant tout commentaire, je voulais encore remercier cette chére Mlle Charlotte pour m’avoir donner le lien et Mlle Hans pour sa généreuse donation de lien zshare(voir dans les commentaires). Il ne faut pas oublier que Another way To Die, c’est avant tout une chanson de James Bond, d’ailleurs Jack à dis ceci. Donc, on est un peu obligé d’attendre la sortie du film pour constater la véritable ampleur de la chose( 31octobre). Les paroles peuvent être lu sur le forum d’allociné.Bon, je ne vais pas y aller par 4chemins (pourquoi pas 6 ou 7chemins..personne ne la jamais su) : c’est de la bombe. Bien sur, Jack White est maître dans cette histoire, il a en effet écrit et composé cette chanson, en plus de jouer de la batterie(oui, il faut rappeler que c’est comme même lui qui a appris a Meg White à jouer de la batterie) et de chanter. Alicia Keys a vraiment une voix superbe, même moi, je ne pourrais pas le nier. Le duo est surprenant et très excitant par ce mélange (même si je trouve que la voix d’Alicia Keys n’est pas vraiment mise en valeur) de deux styles assez différents. Enfin, je vais vous dire, ce titre est MAGIQUE! Pour conclure, lisez ça, et ça.
  2. J’ai craqué, j’ai pris le dernier Oasis. D’habitude, je n’écoute pas sérieusement les albums de Oasis, car il faut être honnête c’est un petit peu toujours la même chose, mais là, je ne sais pas, serait-ce la pochette, ou le nom, je l’ai religieusement engloutie. Je ne suis pas une fan inconditionnel donc je passerais sur les comparaisons inter-albums. Donc, dans espoir d’être le plus neutre possible, cet album est superbe.C’est très pop par endroit , mais ça a son charme; le rock règne bien entendu. Enfin, je vais réécouter ça pour me faire une meilleure idée. Mais pour l’instant, c’est plutôt positif. Ce titre est pour moi le plus réussi…mais c’est bien subjectif.
  3. Et, oui, nos cher Cajun Dance Party sortent ENFIN du neuf. Ils ont toujours eu le chic d’être tres généreux et de nous filer toutes les nouvelles démos. Moi fan, je suis comblée. C’est vrai que ca ne change pas beaucoup, mais moi j’aime ça, je n’aime pas que les artistes prennent trop de risque perdant parfois leur propre signature qui faisait leur qualité. Les CJD, c’est les Kooks du bon coté de la force. J’ai toujours été amoureuse de Yoda.
  4. Pour être franche, la première fois que j’ai écouté cette reprise, j’ai trouvé que c’était du gros n’importe quoi; comme a chaque fois que j’écoute un nouveau M.I.A..Puis on s’habitue, quelques écoutes plus tard, on est des accros.  Bref, c’est différent, c’est imaginatif, créatif, superbe, brillant : Bref, super cool si vous voulez mon avis.
  5. Quelques nouvelles chansons de Spoon trainent sur le net, toutes versions live pour l’instant. Ca ne me déçoit pas du tout, ca donne même l’eau à la bouche. C’est dingue comment cette voix a un effet hypnotisant…je suis désormais a l’affut d’un album leaké…Ps: je suis la seule à trouver que la voix ressemble à celle de Benjamin de La nouvelle star?
  6. Je fus tenté de mettre une autre chanson extraite du EP de Antony & the Johnsons, puisque je l’ai en ma possession, mais je trouvais ça assez mesquin de ma part et très hautain (même si avoir préciser que je l’avais me procure une sensation vil et perverse qu’est la fierté et l’orgeuil.). Bref, on s’en fout tout le monde là et si vous ne l’avez pas, le résumé sera : lent et triste.Bref, je mets comme même Shake That Evil comme tout le monde, car c’est tout simplement la meilleure et tout le monde a raison. Très jazzy, très folk aussi. C’est calme mais entrainant, triste mais avec sourire au coin. Enfin, c’est beau, poétique presque. Enfin, n’abusons pas, c’est une très bonne chanson point barre.
  7. Je ne voulais pas vraiment la postée, car tout le monde l’avait déjà fait mais je m’en fou un peu, cette chanson est vraiment superbe et plus elle sera écouté, plus on lui rendra hommage. Car, ce mélange est tout simplement fabuleux. C’est pour cela que certains font de la musique.…en espérant que tous aient le même but.
  8. Encore une des chansons du nouveaux Oasis. Rien à ajouté de particulier. Je tenais tout de même à dire que beaucoup on trouvé cet album de Oasis assez nul….enfin….soyez avertis
  9. Little Joy étant le nouveau groupe de Fab Moretti(The Strokes…au cas où leur looonguuue loooonnnguuueee absence aurait provoqué une amnésie), je devais lui réservait une petite place ici. Après, vous dire que cela ma transcendé serait un peu malhonnête de ma part. c’est bon, sympathique, cocotier et surfeur, mais c’est pas la grande révolution. J’y prend plaisir malgré tout. Commencer une journée avec ceci, vous donne un sourire radieu(tel que celui du petit Fabrizio 🙂 )
  10. On finit, toujours plus en douceur avec cette jolie reprise, folk à l’honneur pour la fin de cette playlist.

ps: je suis désolé, trois mois sans cours et ca y est je ne sais plus faire des phrases construites et corrects…

Crystal Castles remix

15 Sep

C’est au tour de Crystal Castles de passer à la casserole des Cover Me. Je me concentrerais essentiellement sur leur remix…choses,que j’admets volontiers assez facile puisque certains fans ont ouvert une page qui y est consacrée. Mais qu’importe! Outre un album plus que prometteur les CC sont d’excellent DJ (je ne suis pas sur que ce soit les deux qui s’en occupe mais le nom y est déposer) alors déguster et ne dites plus un mots…

  1. HealthCrimewave
  2. KlaxonsAtlantis To Interzone
  3. GoodBooksLeni
  4. LiarsIt Fit When I Was A Kid
  5. Van SheVanished(Sex City Remix)
  6. White LiesDeath
  7. SwitchesLay Down The Queen
  8. SohodollsTrash The Rental
  9. Bloc PartyHunting For Witches
  10. The Little OnesLovers Who Uncover
  11. The WhipDivebomb
  12. UffiePop The Glock[Make It Hott]
  13. Comic Book FeverCry Babies (hypemachine)

Axeley Is A G(r)eek!

21 Août

Je suis à peine de retour que voilà une vague d’informations se déferlé sur moi. Je n’ai jamais appris à nager, mais je survis. J’étais en Grece et le seul détail qui pourrait vous intéresser et que j’ai foulé la Red Beach  de Matala en Crète, soit le passage obligé sur la route pour Katmandou ; Bob Dylan et Cat Stevens seraient passé par là…Mouais, finalement ce n’est pas très intéressant… Bref, Beaucoup de news m’ont marqué, mais là, maintenant, je ne sais plus rien.  Je sais que les Arctic Monkeys sont partis bidouiller leur nouveau bébé avec Josh Homme aux Etats-Unis et ça, je vous le dis mes amis, c’est un bonheur inexplicable. Ensuite, la version album de Lucid Dreams des Franz Ferdinand a déclenché chez moi une crise franzienne sévère, à savoir qu’une autre nouvelle a bien failli me tuer : Les Franz Ferdinand à la Cigale, de quoi vous déclencher une crise de joie, au bord des larmes….Moi, plus groupie? Pas très convainquant, n’est-ce pas?! On m’a également confirmé une mini tournée en Europe dont la France. D’ailleurs, je remercie ce bloggeur de m’avoir prévenu et  à cette bloggeuse d’avoir pensé à moi pour l’évenement. D’ailleurs, j’ai actuellement ma place et je vous avoue que c’est la gorge nouée et les mains tremblotantes que j’achetai ma place ; le gentil monsieur ce moque légèrement de mon état pathétique et sourit, je souris à mon tour en voyant le billet dans ma main tel gollum et son précieux. Je ne peux pas vous dire quelques avis sur de récent album, mise à part des impressions furtives (je suis rentrée samedi…tout de même!). Tout d’abord, le nouveau album des Kings Of Leon est franchement pitoyable, mais pas franchement décevant, car finalement, je le sentais, des Because of The Times. Ils s’adressent clairement à un autre public, on se retrouve perdue entre ces différents albums. Certes, le changement est parfois(parfois, car j’ai bien des groupes en mémoire qui réfuterai une affirmation) nécessaire à la bonne entente d’un groupe mais soyons claire, désormais, (et j’espère que j’ai tord) les Kings Of Leon sont finis. Le nouveau Peter Bjorn And John est jolie comme tout, je ne suis pas une grande fan, mais d’un point de vue objectif, Seaside Rock, m’a l’air tout à fait correcte pour les adeptes. Je n’ai toujours pas écouté le nouveau Bloc Party, mais pour moi c’est assez secondaire : Des raulants de « I Still Rememeber » me donnent déjà la nausée. Ensuite, Cat Power reprenant Bowie dans cette pub, c’est franchement sublime, même si c’est trop court.  Bref, rien de très passionnant en fait pour ce premier article, alors la playlist aura un gout de lasagne réchauffé(quand je me déciderais à la faire) et le Chef s’en excuse.

Fait divers, Darren Aronofsky reçoit un Lion d’or pour son film « The Wrestler » et même si je ne l’ai jamais vu, je sais d’or et déjà qu’il sera bon, fait par un tel homme, ca ne serait pas surprenant.

Ps : le nouveau thème de wordpress me fait sérieusement de l’œil…..inutil remarque.

Truth Begins

3 Juil

Désolé, il n’y aura pas franchement de nouveau article pendant un certain temps puisque mon PC vient de me lâcher, néanmoins je me débrouillerais pour poster les morceaux les plus croustillants. A bientôt mes chers bloggeurs.

Je vais un peu sortir du formatage que je me suis imposée en créant ce nouveau blog en instaurant une nouvelle catégorie dans laquelle je m’exprimerai un peu plus. Je ne force pas du tout à me lire (je vous le déconseillerais même 😉 ), j’ai juste besoin d’en dire plus car pour moi la musique ne se cantonne pas à quelques albums, une playlist et quelques explications rapides, c’est également des musiques, des groupes qui lorsque nous les  écoutons, nous font dire que notre vie n’a de sens qu’à leur écoute. Vous savez, la petite chose au cœur qui vous dit que si vous n’aviez jamais entendu ce morceau, votre vie serait tout simplement de la merde.

En ce moment, je me fais une orgie de White Stripes. C’est dingue comment on peut se rendre compte qu’une simple musique peut autant nous inspirer. En une semaine d’écoute intensive, j’ai voulu faire un film, une peinture murale, un dessin type grand format, manger, dormir, se réveiller, ne rien faire…Bref, toute ma vie s’est orchestré au rythme de la guitare folle de Mr Jack.. Je suis un peu sociopathe sur les bords mais ça va. Une dernière réflexion aussi inutile que le reste : je trouve que les White Stripes ont le don de finir merveilleusement bien leur album…une véritable et mémorable fin.

The White StripesYour Southern Can Is Mine

Outre Mr Jack, j’ai enfin repris gout aux Franz Ferdinand. En effet, on va dire que j’avais fait une legere overdose depuis l’époque où l’on pouvait me dire groupie (Oh Alex il est trop beau, Oh Alex il sort avec machin….aaah….merci c’est fini!Sauvé!). Là, je prends mieux la chose je pense. C’est sur que la voix du chanteur me fera toujours autant cédé à ce pop/rock survitaminé, sans aucun regret, d’ailleurs.

Franz FerdinandSwallow Smile

Je vais éviter de mettre dans cette playlist le duo de Beck et Jack White car la qualité est pourrie mais tout de même c’est à attendre, donc c’est par ici. Finalement, l’album des Dirty Pretty Things est vraiment excellent, c’est sur que le premier reste légèrement au dessus mais pour tout vous dire ce ne gâche pas mon plaisir… Pour la playlist, je dois vous avouer que je ne sais plus où j’ai découvert ces musiques donc veuillez m’excuser si je ne cite pas toutes les références….

  1. The Black Ghosts Repetition Kills You (Ft. Damon Albarn)
  2. !Dizzee Rascal & Calvin HarrisThat’s Not My Name (The Ting Tings Cover)
  3. Dirty Pretty ThingsPlastic Hearts
  4. Mystery Jets Two Doors Down ( Duke Dumont remix)
  5. Black KidsHurricane Jane (MGMT remix)
  6. The BPA Should I Stay Or Should I Blow
  7. We Are Scientists Hoppípolla (Sigur Ros)
  8. Bloc PartyHunting For Witches (RAC remix)
  9. !RoyksoppWhat Else Is There? (Thin White Duke Mix)
  10. !Au Revoir SimoneOh! You Pretty Things ( David Bowie)

Pourquoi les écouter?

  1. Ce duo avec Damon Albarn est tout simplement splendide, un tube à l’état nature.
  2. Superbe! Peut être plus que l’orignal!
  3. Le morceaux des Dirty Pretty Things sont un hommage à l’album qui, je l’ai déjà dit, est tres tres bon, à savoir que Plastic Hearts sera leur nouveau single après Tired Of England.
  4. Le remix de Duke Dumont est un voyage type ovni au pays de la cité des enfants perdus, pratiquement rien à voir avec l’original mais on ne va pas s’en plaindre.
  5. Le remix des MGMT ressemble quant à lui à l’original en lui donnant une allure encore plus retro, perso, je préfère largement cette version.
  6. Je continue sur ma lancée  » Norman Cook est un dieu de l’électro, et quelque soit le nom qu’il prend ça sera toujours un dieu » avec un autre titre d’été/soleil/sable fin/beach volley qu’on savoure avec une piña colada bien fraiche…
  7. Hoppípolla toujours aussi belle…
  8. …le remix de Bloc Party n’est pas mal non plus.
  9. Hypnotique
  10. Déjà vu que beaucoup de blog…sauf sur le mien. Un petit bonbon au caramel version Werters original…

Ps : Cette article est franchement pourrie..désolé.

Pix : AXELEY VEUT DU FRANZ FERDINAND POUR NOËL!