Tag Archives: Calvin Harris

Rock En Seine 2009

8 Sep

759_rock-en-seine-2009-35711

EN CORRECTION

Et voilà. La fameuse review de ses trois éprouvants jours. Je commence à peine à réaliser ce que je me suis pris dans la gueule. Bien entendu, je ne vous cacherais pas que je suis quelques déçues de la programmation, mais je l’avais déjà dis auparavant mais le plaisir est intacte. Je crois que je vais devoir vous racontez tout ca, en résumé car sinon ça serait biiiieeen trop long.

Pour une fois, nous sommes une vrai communauté à se retrouver sur le site de RES, ce détail peut paraitre futile mais cela change complètement mon point de vue physique et émotionnel(mot pompeux assumé) des concerts de ce festival. Cet année, pas de sacrifices ; on circule sur toutes les scènes, on se retrouve tout derrière, on écoute même des concerts assis à regarder les écran géant. Bien sur, je ne vous mentirais pas, je préfère de loin être la groupie qui se fait défoncer au 5eme rang…mais qu’il en soit ainsi, les festivals ne sont pas des concerts.

Vendredi 28

station_metro_duroc_durockSur-excités, nous traversons Paris en toute hâte, étant –bien entendu– en retard. Stressés, on vérifie la place 100fois, enfilons notre bracelet, courons, sautillons vers la grande scène. Nous arrivons à quelques chansons prêt ,pile à l’heure pour Just Jack. Ce petit Jack, je voulais le voir il y a bien longtemps et le voici donc, se déambulant sur la scène, avec une simplicité presque déconcertante. Just Jack @ Rock en Seine 2009, Domaine National de Saint-CloudOn est vite emporter par les mélodies accrocheuses et pratiquons le pas de danse sans gêne. Le feeling  passe irrémédiablement bien et on ne peut que saluer cette belle performance. Le premier concert de Rock En Seine est  donc une réussite complète, on regrettera seulement ce fameux Writer’s Block que nous avons lamentablement loupés…   On se déplace ensuite vers la scène de la cascade pour voir Keane, groupe dont je me fiche éperdument et dont la musique m’horripile plus qu’autre chose. On chante en phoque les tubes -en yaourt-, on admire la symphonie des couleurs portés par le chanteur, on rigole bien mais au final  ce set est totalement dénué d’intérêt. Pas franchement ennuyeux, pas franchement passionnant. Un concert insipide. On se rapproche de la scène pour le tant attendu set des Yeah Yeah Yeahs. Frou-frou et paillettes installés, les YYYs  se présentent gracieusement grâce à Runaway mais ce n’est qu’avec Heads Will Roll que le concert décolle vraiment : Yeah Yeah Yeahs @ Rock en Seine 2009, Domaine National de Saint-Les pogos éclatent et les sourires s’affichent. J’entends pour la première fois de ma vie « Maps » comme ça, c’est juste magnifique. Bien entendu ce sont les titres du 3eme albums qui priment mais le choix de la setlist colle parfaitement. On assiste à 45 min bien secoués et ma foi, très bon, même si on regrettera qu’ils soient programmés en plein jour . Voici le temps de l’énorme pause. On regarde de loin Passion Pit , puis Madness… aucun ne retiendra mon attention plus que ça. On se tient à l’écart des tumultes de Vampire Weekend mais ne peut qu’admirer l’énergie s’en dégageant. A punk et Cape Cod Kwassa Kwassa nous décrocheront quelques sautillements sur un set moins dansant que je ne l’aurais cru mais néanmoins efficace. Il est venu alors le temps pour Bloc Party de montrer ce qu’ils valent sur scène. On est quelque peu secoué mais l’air reste tout à fait respirable, l’ambiance y est mais le cœur pas vraiment. Ce soir là, mon esprit était fixé sur Oasis (ahahah riez allez y). Bloc Party fut bon mais je crois ne vraiment pas aimer ce groupe malgré tout le talent que je leur reconnait.  Les tubes fond du bien mais ne m’impressionnent pas plus que ça. Je m’en vais sur Mercury, laissant  This Modern Love derrière moi, craignant que le pBloc Party @ Rock en Seine 2009, Domaine National de Saint-Cloudremier message de Kele Orekere sur le la possibilité qu’Oasis ne joue pas soit verdict. J’arrive sur la grande scène me trouve une petite place sympathique au milieu de la fosse. Le logo n’est pas installé et rien ne semble prêt. Un mec débarque. « Bonsoir, Oasis n’existe plus« , « A big Huge Fight ». On n’y croit pas vraiment, on se dit que c’est une blague…Puis les grands écrans affichent un message et les insultes fusent.Le mec rajoutera :  » On est bien d’accord« , tout est dit. On se casse. Madness et sa house in middle of the street peuvent se faire voir(d’ailleurs, ils me semblent qu’Oasis ne voulait pas jouer dans le même festival que Madness…voilà ca c’est fait), on compense par des churros et assistons au live de Vitalic qui offre lui aussi son lot de compensation…mais pas suffisante pour ce soir. Je ne réalisais pas qu’Oasis se soient séparés et même encore maintenant. Je ne doute pas de leur reformation mais le quand reste un mystère. On s’en va un peu déçue, presque pas fatigués…

Just Jack :

[Youtube=http://www.youtube.com/watch?v=kwTF89mtSGQ]

Keane :

[Youtube=http://www.youtube.com/watch?v=w8db2Urolqc&feature=related]

Yeah Yeah Yeahs :

[Youtube=http://www.youtube.com/watch?v=QWYGfCbyejo&feature=related]

Vampire Weekend :

[Youtube=http://www.youtube.com/watch?v=oc0JhCq6wHM]

Bloc Party :

[Youtube=http://www.youtube.com/watch?v=fyqJ5AMe8X4&feature=related]

Vitalic :

[Youtube=http://www.youtube.com/watch?v=FclDiI72HHE&feature=related]

Samedi 29


La vie continue mais difficilement. En me réveillant, je garde un gout amère de cette première journée et la programmation de ce deuxième jour me laisse un peu de marbre. J’ai mal de partout et n’a pas beaucoup dormis, la journée s’annonce chaotique. On arrive à l’heure –cette fois-ci– pour The Noisettes qui nous offre une très belle prestation. Le temps passe et le set tient bien la route dans une humeur assez dansante (et je ne parle pas des acrobaties de  la chanteuse). Conquise mais pas forcément extatique, j’applaudis poliment et me rapproche de la scène pour le concert d’Ebony Bones. Ebony Bones @ Rock en Seine 2009, Domaine National de Saint-ClouC’est lorsque cette dernière monte sur scène que l’on peut alors admirer les costumes soignés de tous les musiciens. Quant au  concert en lui même, ça reste bien meilleur que l’album je vous rassure mais le problème reste exactement le même ; le rythme est exactement le même sur toutes les chansons. On a vite les oreilles qui gonflent et les boules quies nous occulte complètement la voix d’Ebony bones. Ils ne feront même pas Guess We’ll Always Have Ny. Bref, Ebony Bones ça a du potentiel mais ca reste assez lourd et on a vite fait de passer à une autre scène.  Nous arrivons , alors, à la moyenne scène pour assister au set déganté des Dananananaykroyd. On reste inerte mais l’ambiance avait l’air d’être tout à fait à bonne température et Some Dresses fait un acte de présence tout à fait admirable à mon grand plaisir! Je fuis les Horrors pour vadrouiller sur le site de Rock En Seine et me dirigeant vers le lieu où se jouera plus tard les Offspring. Toujours assez loin de la scène, on attend patiemment l’arrivée de ce groupe mythique alors que d’autre préféreront des horreurs. C’est avec You’re Gonna Go Far, Kid single du petit dernier, que les Offspring entame le set. Le titre est si efficace que personne ne peut y résister et c’est une tempête de sable engendrée par les sautillements des fans en émoi qui s’élèvent  dans le ciel.  Une ambiance dingue se propage dans la foule, une espèce de folie d’adolescents dégénérés (manquerait plus que les Van’s…que mes pieds regrettent amèrement), on se laisse facilement prendre dans un pogo et ne rechigne pas sur quelques bousculades amicales. Les tubes s’enchainent, on break avec un pauvre petit morceau au piano qui nous fera tous pitié mais pas franchement désagréable malgré quelques rires étouffés. Finalement, on ne voit plus le temps passé et le set s’achève déjà.  Ce n’est que quand on s’arrête de sautiller que l’on s’aperçoit que nos jambes ne tiennent plus grand chose. Les Offspring m’ont tué, car je vous le dis, fan de rock indé branchouille, C’ÉTAIT DE LA BOMBE!! Malgré mon état de décomposition, Je pars toute sautillante vers la deuxième scène pour retrouver Calvin Harris. Et c’est Merry Making At My Place qui m’aidera à me faufiler dans les premiers rangs au milieu. Je remarque alors l’énorme différence dans le fait d’être devant, on se fait littéralement péter la gueule…mais ça a du bon avec Calvin.  Cependant, malgré l’ambiance survoltée de la foule, je mets quelques temps à me mettre dans l’ambiance. Quelques chansons plus tard, le discours change totalement. Calvin Harris en concert, c’est comme une tuerie organisé par le syndicat du tube. L’ambiance est moite et surexcité. Je remarque que les nouvelles chansons (et particulièrement Flashback) sont cruellement efficaces contre tout attente. Je décide de m’éloigner un peu pendant l’immonde « I’m Not Alone » qui conclura cet excellent set avec un étonnant dénouement. Grosse déception cependant, pas de Dance Wiv Me. Pas grave on repassera (en concert le 12 novembre à l’Elysée-Montmartre!). A partir de là tout devient flou. La fatigue me prend, je titube presque comme un mort vivant, je regarde les Birdy Nam Nam, l’œil distrait. Bien meilleurs qu’à la GNP, les BBN n’arrivent toujours pas à me rallier à leur cause. On finit par allez se coucher avec une magnifique affiche de Dead Weather en poche…

Noisettes :

[Youtube=http://www.youtube.com/watch?v=RuEIvFdr3KA]

Ebony Bones :

[Youtube=http://www.youtube.com/watch?v=wePUtYEA_AE]

Dananananaykroyd :

[Youtube=http://www.youtube.com/watch?v=pZx0OXU-6T8&feature=related]

The Offspring :

[Youtube=http://www.youtube.com/watch?v=gY50jxO3ehU]

Calvin Harris :

[Youtube=http://www.youtube.com/watch?v=qB_ZEeCXHBI&feature=related]

Dimanche 30


5492_130811731331_35370426331_2952627_4348043_nNous décidons de dormir plus longtemps que prévu, car ce soir, c’est le dernier. On loupe malheureusement Metric et arrivons pile pour les Eagles Of Death Metal qui livrent son show rock n’roll avec une telle classe qu’on ne peut que être charmé (Je vous avouerais que la moustache y est pour beaucoup…), on retiendra bien evidemment l’intervention de Josh Homme qui viendra en express nous envoyer Wannabe in L.A. Il est vrai que je ne connais pas vraiment ce groupe mais ce fut une très bonne prestation, de quoi me rassurer pour la première partie des Arctic Monkeys au Zenith qu’ils assureront. Nous migrons vers la moyenne scène afin d’admirer le supergroupe mystère « Les Petits Pois » qui ne sont rien d’autre que Them Crooked Vultures dont je ne vous présente plus les membres. Ils délivrent alors un set puissant, métallique et virils (disons le). Tandis que certaines mélodies sont très efficaces, on reste surtout ébahis par tant de prestance et de technique (David Eric Grohl est un tueur) mais s’en est trop pour mes tympans et je décide d’abandonner les gros son heavy pour sautiller vers les futures pitoyables MGMT.them-crooked-vultures-01

Vous me demanderez (ou pas) pourquoi suis-je allée les voir alors qu’ils m’avaient tellement déçus lors de la première partie des Kings Of Leon…et bien, je ne saurais pas vous répondre. J’avais peut-être encore un espoir que la voix du chanteur ait mué, que le tympo s’accélère, que l’étincelle « MGMT, groupe de l’Année 2008 » resplendisse à Saint-Cloud, mais il n’en est rien. Ils débutent leur set avec deux nouvelles chansons minables. Ce n’est que plus tard avec The Youth, qu’on arrivera à bouger quelques membres. Suit Electric Feel ralentis et complètement fade. Je crois avoir entendu Time To Pretend, qui contrairement au CD, me fait un peu plus bouger(+1), mais c’est avec un ignoble Pieces Of What que je craque et décide de partir. J’entends Kids au loin, et je n’ai définitivement aucun regret. MGMT, plus jamais en concert. Nous décidons de nous enfuir afin de se placer pour les Klaxons, le concert que j’attends le plus de cet édition de rock en seine. Car voyez-vous, les Klaxons c’est un peu mon premier « super-concert », tout fut parfait ce 9 novembre 2007 et c’est avec une certaine appréhension d’être déçu que j’attends l’ancien « groupe de l’année » qui n’a définitivement rien à envie aux rigolos de la grande scène. Voilà, on s’immerge dans le mode de vie des groupies que l’on avait abandonné ils y a quelques années avec les premiers signes de l’age adulte. Toutes ses années d’évolution balayées en une fraction de seconde. Une fraction de seconde où trois zigottos rentre sur une scène posé comme ça à Saint-Cloud, près de Paris. Les Klaxons en concert c’est une sorte de transe général, intense et magnifique. On entend les sirènes de Atlantis To Interzone qui nous chauffent à blanc dés la première seconde. Les tubes s’enchainent et chaque chanson donne son lot de plaisir et, bien entendu, Magick reste le point culminant du set. Les nouveaux titres sont placés avec justesse et se révèlent d’une efficacité surprenante. A confirmer à la sortie de ce deuxième album tant attendu. Bref, vous l’aurez compris j’ai kiffé ma race. Autant vous dire qu’après ça, nous étions un peu blasés, accomplis et satisfaits. prodigyBien sur, nous nous dirigions vers la grande scène où s’apprêtaient à rentrer sur scène la tête d’affiche de festival : The Prodigy. Je vous avouerais que je ne tenais plus vraiment debout après ces trois jours de festival et la rave géant dans laquelle s’était plongé rock en seine me laisser un peu sur le carreau. Bien sur, c’était énorme, bien sur j’ai aimé, mais vous dire que s’est passé tout seul serait vous mentir. Ce fut bien court, le son me fatiguait mais l’ambiance est dingue. Tout le monde se font dans une transe à grande échelle, les corps s’entrechoquent et s’écroulent dans tous les sens, dans une folie collective presque jouissive. Prodigy, en concert, c’est exactement comme vous l’imaginez en beaucoup mieux. C’est en ratant sa correspondance à Duroq qu’on se rend compte que la nuit peut apporter son lot de surprise…une belle fin, je dirais.

Eagles Of Death Metal :

[Youtube=http://www.youtube.com/watch?v=1yoDvHkYxkQ]

Them Crooked Vultures :

[Youtube=http://www.youtube.com/watch?v=r5Ui24GFcCM]

MGMT :

[Youtube=http://www.youtube.com/watch?v=__gKEaVdxbU&feature=related]

Klaxons :

[Youtube=http://www.youtube.com/watch?v=uWhRqLo7Ddk&feature=related]

The Prodigy :

[Youtube=http://www.youtube.com/watch?v=jDiaHwaYtgI&feature=related]

Stars Come Out.

17 Août

Metronomy

Ryksee Leave Me Amor  Feat. Leslie Ming (The Bloody Beetroots Remix)**

The MaccabeesBoom Boom Pow (Black Eyed Peas)

The Most Serene Republic Heavens to Purgatory

The Rodeo Amazing (Kanye West) ft.Olympic

Cassius Youth Speed Trouble Cigarettes

Amanda BlankMight Like You Better

JoakimSpiders (Metronomy remix)

BlakFishCharmer (Kings Of Leon)

WolfmotherNew Moon Rising

Calvin Harris Stars Come Out

** : Charlotte is back 😀

Sur ce…

13 Mai

Bon finalement, j’en ai marre de me prendre la tête à décider de ce que je vais faire de ce blog, je fais ce qui me vient point barre. En plus, Hadopi a été adoptée, je finirais en prison de toute manière, alors pendant que j’y suis je balance le bon son tant qu’il y en a encore. Bientôt, je me mettrais à Goldorama sur W9 comme la plupart des glans fan de Benabar…Que voulez vous, je profite de mes dernières années de liberté pour dire le plus de conneries possibles et vous offrir la meilleure musique possible. Sur ce.

25jkwae

  1. Josh Reichmann Daniel (Bat For Lashes)
  2. MSTRKRFT Bounce (feat. N.O.R.E. & Isis)
  3. MSTRKRFT Heartbreaker (feat. John Legend)
  4. Yeah Yeah YeahsZero (RAC Remix)
  5. Danger Mouse & SparklehorseLittle Girl (feat. Julian Casablancas)
  6. Passion Pit The Reeling (Calvin Harris Remix)
  7. BrakesCrush On You
  8. The Phantom BandThrowing Bones
  9. The GossipHeavy Cross (Fred Falke Remix)
  10. Regina SpektorLaughing With
  11. The Bloody Beetroots (Ft. Steve Aoki)WARP 1.9

Difficile à dire :

  1. Via MOKB//Pour moi, ce titre surpasse de loin l’original. Peut-être suis-je insensible à la voix de Natasha Khan, je ne sais pas. Tout ce que je sais, c’est  que j’aime démesurément Daniel telle que Josh Reichmann nous l’interprète.
  2. Via Nowhere//MSTRKRFT sort un second album un peu moyen, un peu comme le précédent. Toutefois, je note quelques tubes notables. Bounce, incroyable défoularium…
  3. Via Nowhere//Et Heartbreaker, plus sensible evidemment…
  4. Via RCRD LBL//Encore une excuse pour écouter les YYYs!
  5. Via Mlle Hans//Bon, bon, bon!!!!Et les Strokes maintenant?
  6. Via Nowhere//Calvin Harris est juste lumineux. Rien que son nom donne envie de faire la fête.
  7. Via Le monsieur au bout du chemin//Le monsieur s’exprime mieux que moi.
  8. Via Louis III//Idem.
  9. Via Streetkiss Music//OU comment en avoir deux fois plus!
  10. Via Nowhere//Jolie morceau, jolie mélodie, jolie voix.
  11. Via Mr Skagman//Une envie soudaine de techno féroce et implaquable, dans ce sens, ce morceau est une pure merveille.

Des nouvelles de Patrick Watson, j’aime!

[Youtube=http://www.youtube.com/watch?v=bra1QoodK0s]

=)

19 Nov

Produit par James Ford, le second album de Klaxons devrait être achevé avant la fin de l’année afin de voir le jour au premier trimestre 2009.SOV

BAH ENFIN!

D’abord, je dois dire que je me suis quelque peu réconciliée avec The Last Shaddow Puppets. C’est pas mal du tout, je reconnais que la voix de Miles Kane a du caractère et se marie merveilleusement à celle d’Alex Turner. Il m’a fallu du temps pour le reconnaitre et l’apprécier. La nouvelle compile BBC1 est sortie, je vous avoue que tout ses acoustiques et reprises m’émoustillent, en plus il n’y a là que des tubes et même quand c’est les Kooks qui vous les servent ben vous avez ce sourire niais, que vous le vouliez ou non. Je ferais une playlist mais un peu plus tard, car j’ai pas mal d’album à analyser et pas mal d’autre chose à faire hors blog donc…

3022384068_29b0443704_o

  1. Franz FerdinandUlysses
  2. Lupe FiascoSuperstar (Acoustic)
  3. Friendly FiresI’m Good I’m Gone (Lykke Li)
  4. The StreetsBlinded By The Lights (Acoustic)
  5. Dizzee Rascal Ft. Calvin HarrisDance Wiv Me (SHAZAM Remix)
  6. Bjork & AntonyDull Flame of Desire
  7. Van SheKelly (Breakbot Remix)
  8. Sebastien TellierRoche (Breakbot Remix)
  9. Black Kids Ft. Lil WayneNot Gonna Teach Him (The Twelves Kickmix)
  10. College Ft. Minitel Rose The Energy Story

Tic O Tac :

  1. COUP DE GUEULE! Personne ne parle de la mise en écoute du nouveau single des Franz Ferdinand, personne ne lisez pas Mlle Hans ou quoi?! Pourquoi il n’y a pas de buzz? Pourquoi il n’y a pas des commentaires de tout part de la blogosphere, vous dormez tous ou quoi? Vous bossez trop? Ben bossez et écoutez les Franz Ferdinand, ya rien de tel dans la vie! Bref…Moi, je ne l’aime pas trop ce single, l’intro est extrêmement décevante rapport à la tension palpable sur le couplet en live. Un peu trop d’effet à mon gout…mais j’attends de voir la suite…pour voir l’impression globale de l’album(qui dit-on est truculent ) ) Ok, je suis peut-être en déprime post-concert, n’empêche que depuis, j’ai beau avoir plein de remix marrant, chansons sympa, rien ne semble valoir le coup de poser….je reviendrais surement quand j’arriverai à ne plus fixé cette baguette déjà poser sur un coussinet..(non faut pas abuser là)
  2. Pour être franche, je ne me suis jamais intéressée à Lupe Fiasco avant, mais cette acoustique est tout simplement sublime!(J’entends presque Chris Martin chialé sur les refrains) Une sorte de tirade, assez Hip Hop/RnB, tirant du mauvais obscure de la force, quelque chose de rare, quelque chose qui vous prend au dépourvu.C’est inexplicable.Ainsi, les compiles de Radio1 seront, à jamais, une bénédiction.
  3. Tout le monde connait, Lykke Li (suédoise…oui encore) et d’autant plus son très délicat I’m Good I’m Gone, remixer je ne sais combien de fois, pour le meilleur et le pire…Là, ce sont les Friendly Fires, groupe que je m’apprêtais à découvrir mais que j’aime déjà (peut-être la présence de Friendly dans le nom, ça adoucit surement les mœurs…), qui s’attaque à ce morceau et heureusement il nous on épargné le remix pataugeoire et s’essaye à une reprise qui n’est certes pas une révélation mais une belle prestation, donnant une chanson tres agréable. L’alliance Suédo-Australienne est dans la place, attention….
  4. Je vais continuer ma lamentation. Je ne vais pas voir The Streets, je ne vais pas le voir, ce soir, à l’Elysée-Montmartre.CE SOIR! Je commence à faire mon deuil…assez difficilement à vrai dire. Je m’en veux tellement, imaginez vous l’enchainement Franz Ferdinand/The Streets/Oasis…..Non, n’imaginons pas. Bref, pour ce qui est de la Playlist, c’est encore un bijoux de cette compile que je vous conseille vivement(même si la majorité des titres sont déjà en votre possession), c’est-à-dire Blinded By The Lights en version live acoustique…de quoi, se rendre compte que la vie sans The Streets, c’est comme un Noël sans chocolat. Je crois que la métaphore par d’elle-même. SAVOUREZ.
  5. A l’honneur aujourd’hui, SHAZAM(..encore des kangourous..) que l’on connait déjà pour l’extatique remix de Muscles(eux aussi des Kangourou….j’assume le totalement rabaissement de cette nation…mais comme tout le monde le sais, tous les français sont des escargots farcies géants..), « Sweaty« , revient avec une fascinante version de Dance Wiv Me, qui était, il y a quelque temps, sujet à un buzz interplanétaire (surement à cause de ses effets secondaires tubesques). Fascinant dans le sens où à la première écoute on ne sens rien passé. On gobe, et fait une moue de la bouche expriment son impassibilité à cette événement. Puis, on se dit que ce n’est pas désagréable, alors on le réécoute et allez savoir pourquoi, notre souris agit d’elle même et vous la fait écouter en boucle. Ce morceau n’est pas une révolution, ce n’est même pas géniale, c’est juste fascinant.
  6. On retrouve enfin le duo tant attendu entre deux voix hypnotiques : Bjork et Antony. Un voyage tortueux et torturé de 7min30. C’est comme si ce duo convoquait je ne sais qu’elle force de la nature et les faisaient coexister…à vrai dire je pense que ce morceau est mystique….Je ne pourrais, définitivement pas en dire plus
  7. Je crois que vous commencez à savoir que je suis en complète admiration devant un certain mec, qui s’appelle Breakbot, en anglais cette fois. Ce mec fait pas mal de remix, j’ai trouvé quelques musiques composé par lui-même mais elle reste tres rare. M’enfin, si vous ne connaissez pas, le seul mot qui pourrait le qualifier c’est FUNKY. Ces remix sont tout simplement fucky/Electro/Pop-tu-t-amuse, je propose de suite les deux remix fraichement acquis. Commençons par la belle Kelly, petite perle pop-electro du groupe Van She. Kelly est un peu tout ce que j’aime et deteste dans la musique, c’est pop, donc accrocheur mais creux, donc décevant. Vous êtes donc un peu au bout du rouleau, vous regardez par la fenêtre et penser à tout ce que vous auriez attendus de ce petit bijou que vous aimiez tant au départ, et voilà que débarque Breakbot et ses beat funky de la mort qui vous donne un passe directe miami tropic, sable chaud, filles en bikini, policiers en short. Ça peut sembler une recette simple mais en hiver un remix tel que celui là, ça ne se refuse pas…
  8. Encore autre remix (à savoir que tous ses remix sont géniaux, vous n’avez qu’à aller sur son myspace pour découvrir le tout jolie remix de Hold Me de Pacific!) pas mal du tout, c’est Roche. Roche, excellent morceaux(entre bien d’autre) de Sébastien Tellier, qui prend quelques couleurs sous le soleil Breakbotien. C’est là que l’on voit que de l’electro avec une voix française…C’EST LA GRANDE CLASSE.
  9. On se croirait au festival des Inrocks, non?En tout cas, je ne sais trop pourquoi je vois la vie en remix, j’ai presque l’impression qu’ils sont plus supportable que les orignaux. Quand on prend par exemple les Black Kids et leur synthé saturé dans I’M Gonna Not Gonna Teach Him et qu’on le compare à son remix fait par The Twelves, on se dit que ce synthé servait presque à rien. Et quand on entend, Lil’ Wayne se la ramène….ben ça fait pas grand chose de plus, mais ça fait drôlement plaisir. Entendu, Ré entendu peut-être mais comme même.
  10. Minitel Rose et leur ami College se réunisse pour nous pondre, une jolie mélodie électronique, sans surprise mais pas dégeu du tout. C’est un peu du Teenagers en plus sérieux, quoi que…Enfin, pas mal du tout….

Bonus Vidéo : Je vous épargnerais le clip plus que risible de use somebody des Kings Of Leon, ni la marche pédestre des Raconteurs pour le clip de Old Enough, je vais juste vous montrer le dernier tube à faire pleurer les midinette made in Oasis, I’m Outta Time, clip légèrement sur joué mais particulièrement jolie.


Pix : Foals.

Truth Begins

3 Juil

Désolé, il n’y aura pas franchement de nouveau article pendant un certain temps puisque mon PC vient de me lâcher, néanmoins je me débrouillerais pour poster les morceaux les plus croustillants. A bientôt mes chers bloggeurs.

Je vais un peu sortir du formatage que je me suis imposée en créant ce nouveau blog en instaurant une nouvelle catégorie dans laquelle je m’exprimerai un peu plus. Je ne force pas du tout à me lire (je vous le déconseillerais même 😉 ), j’ai juste besoin d’en dire plus car pour moi la musique ne se cantonne pas à quelques albums, une playlist et quelques explications rapides, c’est également des musiques, des groupes qui lorsque nous les  écoutons, nous font dire que notre vie n’a de sens qu’à leur écoute. Vous savez, la petite chose au cœur qui vous dit que si vous n’aviez jamais entendu ce morceau, votre vie serait tout simplement de la merde.

En ce moment, je me fais une orgie de White Stripes. C’est dingue comment on peut se rendre compte qu’une simple musique peut autant nous inspirer. En une semaine d’écoute intensive, j’ai voulu faire un film, une peinture murale, un dessin type grand format, manger, dormir, se réveiller, ne rien faire…Bref, toute ma vie s’est orchestré au rythme de la guitare folle de Mr Jack.. Je suis un peu sociopathe sur les bords mais ça va. Une dernière réflexion aussi inutile que le reste : je trouve que les White Stripes ont le don de finir merveilleusement bien leur album…une véritable et mémorable fin.

The White StripesYour Southern Can Is Mine

Outre Mr Jack, j’ai enfin repris gout aux Franz Ferdinand. En effet, on va dire que j’avais fait une legere overdose depuis l’époque où l’on pouvait me dire groupie (Oh Alex il est trop beau, Oh Alex il sort avec machin….aaah….merci c’est fini!Sauvé!). Là, je prends mieux la chose je pense. C’est sur que la voix du chanteur me fera toujours autant cédé à ce pop/rock survitaminé, sans aucun regret, d’ailleurs.

Franz FerdinandSwallow Smile

Je vais éviter de mettre dans cette playlist le duo de Beck et Jack White car la qualité est pourrie mais tout de même c’est à attendre, donc c’est par ici. Finalement, l’album des Dirty Pretty Things est vraiment excellent, c’est sur que le premier reste légèrement au dessus mais pour tout vous dire ce ne gâche pas mon plaisir… Pour la playlist, je dois vous avouer que je ne sais plus où j’ai découvert ces musiques donc veuillez m’excuser si je ne cite pas toutes les références….

  1. The Black Ghosts Repetition Kills You (Ft. Damon Albarn)
  2. !Dizzee Rascal & Calvin HarrisThat’s Not My Name (The Ting Tings Cover)
  3. Dirty Pretty ThingsPlastic Hearts
  4. Mystery Jets Two Doors Down ( Duke Dumont remix)
  5. Black KidsHurricane Jane (MGMT remix)
  6. The BPA Should I Stay Or Should I Blow
  7. We Are Scientists Hoppípolla (Sigur Ros)
  8. Bloc PartyHunting For Witches (RAC remix)
  9. !RoyksoppWhat Else Is There? (Thin White Duke Mix)
  10. !Au Revoir SimoneOh! You Pretty Things ( David Bowie)

Pourquoi les écouter?

  1. Ce duo avec Damon Albarn est tout simplement splendide, un tube à l’état nature.
  2. Superbe! Peut être plus que l’orignal!
  3. Le morceaux des Dirty Pretty Things sont un hommage à l’album qui, je l’ai déjà dit, est tres tres bon, à savoir que Plastic Hearts sera leur nouveau single après Tired Of England.
  4. Le remix de Duke Dumont est un voyage type ovni au pays de la cité des enfants perdus, pratiquement rien à voir avec l’original mais on ne va pas s’en plaindre.
  5. Le remix des MGMT ressemble quant à lui à l’original en lui donnant une allure encore plus retro, perso, je préfère largement cette version.
  6. Je continue sur ma lancée  » Norman Cook est un dieu de l’électro, et quelque soit le nom qu’il prend ça sera toujours un dieu » avec un autre titre d’été/soleil/sable fin/beach volley qu’on savoure avec une piña colada bien fraiche…
  7. Hoppípolla toujours aussi belle…
  8. …le remix de Bloc Party n’est pas mal non plus.
  9. Hypnotique
  10. Déjà vu que beaucoup de blog…sauf sur le mien. Un petit bonbon au caramel version Werters original…

Ps : Cette article est franchement pourrie..désolé.

Pix : AXELEY VEUT DU FRANZ FERDINAND POUR NOËL!