Tag Archives: Oasis

Rock En Seine 2009

8 Sep

759_rock-en-seine-2009-35711

EN CORRECTION

Et voilà. La fameuse review de ses trois éprouvants jours. Je commence à peine à réaliser ce que je me suis pris dans la gueule. Bien entendu, je ne vous cacherais pas que je suis quelques déçues de la programmation, mais je l’avais déjà dis auparavant mais le plaisir est intacte. Je crois que je vais devoir vous racontez tout ca, en résumé car sinon ça serait biiiieeen trop long.

Pour une fois, nous sommes une vrai communauté à se retrouver sur le site de RES, ce détail peut paraitre futile mais cela change complètement mon point de vue physique et émotionnel(mot pompeux assumé) des concerts de ce festival. Cet année, pas de sacrifices ; on circule sur toutes les scènes, on se retrouve tout derrière, on écoute même des concerts assis à regarder les écran géant. Bien sur, je ne vous mentirais pas, je préfère de loin être la groupie qui se fait défoncer au 5eme rang…mais qu’il en soit ainsi, les festivals ne sont pas des concerts.

Vendredi 28

station_metro_duroc_durockSur-excités, nous traversons Paris en toute hâte, étant –bien entendu– en retard. Stressés, on vérifie la place 100fois, enfilons notre bracelet, courons, sautillons vers la grande scène. Nous arrivons à quelques chansons prêt ,pile à l’heure pour Just Jack. Ce petit Jack, je voulais le voir il y a bien longtemps et le voici donc, se déambulant sur la scène, avec une simplicité presque déconcertante. Just Jack @ Rock en Seine 2009, Domaine National de Saint-CloudOn est vite emporter par les mélodies accrocheuses et pratiquons le pas de danse sans gêne. Le feeling  passe irrémédiablement bien et on ne peut que saluer cette belle performance. Le premier concert de Rock En Seine est  donc une réussite complète, on regrettera seulement ce fameux Writer’s Block que nous avons lamentablement loupés…   On se déplace ensuite vers la scène de la cascade pour voir Keane, groupe dont je me fiche éperdument et dont la musique m’horripile plus qu’autre chose. On chante en phoque les tubes -en yaourt-, on admire la symphonie des couleurs portés par le chanteur, on rigole bien mais au final  ce set est totalement dénué d’intérêt. Pas franchement ennuyeux, pas franchement passionnant. Un concert insipide. On se rapproche de la scène pour le tant attendu set des Yeah Yeah Yeahs. Frou-frou et paillettes installés, les YYYs  se présentent gracieusement grâce à Runaway mais ce n’est qu’avec Heads Will Roll que le concert décolle vraiment : Yeah Yeah Yeahs @ Rock en Seine 2009, Domaine National de Saint-Les pogos éclatent et les sourires s’affichent. J’entends pour la première fois de ma vie « Maps » comme ça, c’est juste magnifique. Bien entendu ce sont les titres du 3eme albums qui priment mais le choix de la setlist colle parfaitement. On assiste à 45 min bien secoués et ma foi, très bon, même si on regrettera qu’ils soient programmés en plein jour . Voici le temps de l’énorme pause. On regarde de loin Passion Pit , puis Madness… aucun ne retiendra mon attention plus que ça. On se tient à l’écart des tumultes de Vampire Weekend mais ne peut qu’admirer l’énergie s’en dégageant. A punk et Cape Cod Kwassa Kwassa nous décrocheront quelques sautillements sur un set moins dansant que je ne l’aurais cru mais néanmoins efficace. Il est venu alors le temps pour Bloc Party de montrer ce qu’ils valent sur scène. On est quelque peu secoué mais l’air reste tout à fait respirable, l’ambiance y est mais le cœur pas vraiment. Ce soir là, mon esprit était fixé sur Oasis (ahahah riez allez y). Bloc Party fut bon mais je crois ne vraiment pas aimer ce groupe malgré tout le talent que je leur reconnait.  Les tubes fond du bien mais ne m’impressionnent pas plus que ça. Je m’en vais sur Mercury, laissant  This Modern Love derrière moi, craignant que le pBloc Party @ Rock en Seine 2009, Domaine National de Saint-Cloudremier message de Kele Orekere sur le la possibilité qu’Oasis ne joue pas soit verdict. J’arrive sur la grande scène me trouve une petite place sympathique au milieu de la fosse. Le logo n’est pas installé et rien ne semble prêt. Un mec débarque. « Bonsoir, Oasis n’existe plus« , « A big Huge Fight ». On n’y croit pas vraiment, on se dit que c’est une blague…Puis les grands écrans affichent un message et les insultes fusent.Le mec rajoutera :  » On est bien d’accord« , tout est dit. On se casse. Madness et sa house in middle of the street peuvent se faire voir(d’ailleurs, ils me semblent qu’Oasis ne voulait pas jouer dans le même festival que Madness…voilà ca c’est fait), on compense par des churros et assistons au live de Vitalic qui offre lui aussi son lot de compensation…mais pas suffisante pour ce soir. Je ne réalisais pas qu’Oasis se soient séparés et même encore maintenant. Je ne doute pas de leur reformation mais le quand reste un mystère. On s’en va un peu déçue, presque pas fatigués…

Just Jack :

[Youtube=http://www.youtube.com/watch?v=kwTF89mtSGQ]

Keane :

[Youtube=http://www.youtube.com/watch?v=w8db2Urolqc&feature=related]

Yeah Yeah Yeahs :

[Youtube=http://www.youtube.com/watch?v=QWYGfCbyejo&feature=related]

Vampire Weekend :

[Youtube=http://www.youtube.com/watch?v=oc0JhCq6wHM]

Bloc Party :

[Youtube=http://www.youtube.com/watch?v=fyqJ5AMe8X4&feature=related]

Vitalic :

[Youtube=http://www.youtube.com/watch?v=FclDiI72HHE&feature=related]

Samedi 29


La vie continue mais difficilement. En me réveillant, je garde un gout amère de cette première journée et la programmation de ce deuxième jour me laisse un peu de marbre. J’ai mal de partout et n’a pas beaucoup dormis, la journée s’annonce chaotique. On arrive à l’heure –cette fois-ci– pour The Noisettes qui nous offre une très belle prestation. Le temps passe et le set tient bien la route dans une humeur assez dansante (et je ne parle pas des acrobaties de  la chanteuse). Conquise mais pas forcément extatique, j’applaudis poliment et me rapproche de la scène pour le concert d’Ebony Bones. Ebony Bones @ Rock en Seine 2009, Domaine National de Saint-ClouC’est lorsque cette dernière monte sur scène que l’on peut alors admirer les costumes soignés de tous les musiciens. Quant au  concert en lui même, ça reste bien meilleur que l’album je vous rassure mais le problème reste exactement le même ; le rythme est exactement le même sur toutes les chansons. On a vite les oreilles qui gonflent et les boules quies nous occulte complètement la voix d’Ebony bones. Ils ne feront même pas Guess We’ll Always Have Ny. Bref, Ebony Bones ça a du potentiel mais ca reste assez lourd et on a vite fait de passer à une autre scène.  Nous arrivons , alors, à la moyenne scène pour assister au set déganté des Dananananaykroyd. On reste inerte mais l’ambiance avait l’air d’être tout à fait à bonne température et Some Dresses fait un acte de présence tout à fait admirable à mon grand plaisir! Je fuis les Horrors pour vadrouiller sur le site de Rock En Seine et me dirigeant vers le lieu où se jouera plus tard les Offspring. Toujours assez loin de la scène, on attend patiemment l’arrivée de ce groupe mythique alors que d’autre préféreront des horreurs. C’est avec You’re Gonna Go Far, Kid single du petit dernier, que les Offspring entame le set. Le titre est si efficace que personne ne peut y résister et c’est une tempête de sable engendrée par les sautillements des fans en émoi qui s’élèvent  dans le ciel.  Une ambiance dingue se propage dans la foule, une espèce de folie d’adolescents dégénérés (manquerait plus que les Van’s…que mes pieds regrettent amèrement), on se laisse facilement prendre dans un pogo et ne rechigne pas sur quelques bousculades amicales. Les tubes s’enchainent, on break avec un pauvre petit morceau au piano qui nous fera tous pitié mais pas franchement désagréable malgré quelques rires étouffés. Finalement, on ne voit plus le temps passé et le set s’achève déjà.  Ce n’est que quand on s’arrête de sautiller que l’on s’aperçoit que nos jambes ne tiennent plus grand chose. Les Offspring m’ont tué, car je vous le dis, fan de rock indé branchouille, C’ÉTAIT DE LA BOMBE!! Malgré mon état de décomposition, Je pars toute sautillante vers la deuxième scène pour retrouver Calvin Harris. Et c’est Merry Making At My Place qui m’aidera à me faufiler dans les premiers rangs au milieu. Je remarque alors l’énorme différence dans le fait d’être devant, on se fait littéralement péter la gueule…mais ça a du bon avec Calvin.  Cependant, malgré l’ambiance survoltée de la foule, je mets quelques temps à me mettre dans l’ambiance. Quelques chansons plus tard, le discours change totalement. Calvin Harris en concert, c’est comme une tuerie organisé par le syndicat du tube. L’ambiance est moite et surexcité. Je remarque que les nouvelles chansons (et particulièrement Flashback) sont cruellement efficaces contre tout attente. Je décide de m’éloigner un peu pendant l’immonde « I’m Not Alone » qui conclura cet excellent set avec un étonnant dénouement. Grosse déception cependant, pas de Dance Wiv Me. Pas grave on repassera (en concert le 12 novembre à l’Elysée-Montmartre!). A partir de là tout devient flou. La fatigue me prend, je titube presque comme un mort vivant, je regarde les Birdy Nam Nam, l’œil distrait. Bien meilleurs qu’à la GNP, les BBN n’arrivent toujours pas à me rallier à leur cause. On finit par allez se coucher avec une magnifique affiche de Dead Weather en poche…

Noisettes :

[Youtube=http://www.youtube.com/watch?v=RuEIvFdr3KA]

Ebony Bones :

[Youtube=http://www.youtube.com/watch?v=wePUtYEA_AE]

Dananananaykroyd :

[Youtube=http://www.youtube.com/watch?v=pZx0OXU-6T8&feature=related]

The Offspring :

[Youtube=http://www.youtube.com/watch?v=gY50jxO3ehU]

Calvin Harris :

[Youtube=http://www.youtube.com/watch?v=qB_ZEeCXHBI&feature=related]

Dimanche 30


5492_130811731331_35370426331_2952627_4348043_nNous décidons de dormir plus longtemps que prévu, car ce soir, c’est le dernier. On loupe malheureusement Metric et arrivons pile pour les Eagles Of Death Metal qui livrent son show rock n’roll avec une telle classe qu’on ne peut que être charmé (Je vous avouerais que la moustache y est pour beaucoup…), on retiendra bien evidemment l’intervention de Josh Homme qui viendra en express nous envoyer Wannabe in L.A. Il est vrai que je ne connais pas vraiment ce groupe mais ce fut une très bonne prestation, de quoi me rassurer pour la première partie des Arctic Monkeys au Zenith qu’ils assureront. Nous migrons vers la moyenne scène afin d’admirer le supergroupe mystère « Les Petits Pois » qui ne sont rien d’autre que Them Crooked Vultures dont je ne vous présente plus les membres. Ils délivrent alors un set puissant, métallique et virils (disons le). Tandis que certaines mélodies sont très efficaces, on reste surtout ébahis par tant de prestance et de technique (David Eric Grohl est un tueur) mais s’en est trop pour mes tympans et je décide d’abandonner les gros son heavy pour sautiller vers les futures pitoyables MGMT.them-crooked-vultures-01

Vous me demanderez (ou pas) pourquoi suis-je allée les voir alors qu’ils m’avaient tellement déçus lors de la première partie des Kings Of Leon…et bien, je ne saurais pas vous répondre. J’avais peut-être encore un espoir que la voix du chanteur ait mué, que le tympo s’accélère, que l’étincelle « MGMT, groupe de l’Année 2008 » resplendisse à Saint-Cloud, mais il n’en est rien. Ils débutent leur set avec deux nouvelles chansons minables. Ce n’est que plus tard avec The Youth, qu’on arrivera à bouger quelques membres. Suit Electric Feel ralentis et complètement fade. Je crois avoir entendu Time To Pretend, qui contrairement au CD, me fait un peu plus bouger(+1), mais c’est avec un ignoble Pieces Of What que je craque et décide de partir. J’entends Kids au loin, et je n’ai définitivement aucun regret. MGMT, plus jamais en concert. Nous décidons de nous enfuir afin de se placer pour les Klaxons, le concert que j’attends le plus de cet édition de rock en seine. Car voyez-vous, les Klaxons c’est un peu mon premier « super-concert », tout fut parfait ce 9 novembre 2007 et c’est avec une certaine appréhension d’être déçu que j’attends l’ancien « groupe de l’année » qui n’a définitivement rien à envie aux rigolos de la grande scène. Voilà, on s’immerge dans le mode de vie des groupies que l’on avait abandonné ils y a quelques années avec les premiers signes de l’age adulte. Toutes ses années d’évolution balayées en une fraction de seconde. Une fraction de seconde où trois zigottos rentre sur une scène posé comme ça à Saint-Cloud, près de Paris. Les Klaxons en concert c’est une sorte de transe général, intense et magnifique. On entend les sirènes de Atlantis To Interzone qui nous chauffent à blanc dés la première seconde. Les tubes s’enchainent et chaque chanson donne son lot de plaisir et, bien entendu, Magick reste le point culminant du set. Les nouveaux titres sont placés avec justesse et se révèlent d’une efficacité surprenante. A confirmer à la sortie de ce deuxième album tant attendu. Bref, vous l’aurez compris j’ai kiffé ma race. Autant vous dire qu’après ça, nous étions un peu blasés, accomplis et satisfaits. prodigyBien sur, nous nous dirigions vers la grande scène où s’apprêtaient à rentrer sur scène la tête d’affiche de festival : The Prodigy. Je vous avouerais que je ne tenais plus vraiment debout après ces trois jours de festival et la rave géant dans laquelle s’était plongé rock en seine me laisser un peu sur le carreau. Bien sur, c’était énorme, bien sur j’ai aimé, mais vous dire que s’est passé tout seul serait vous mentir. Ce fut bien court, le son me fatiguait mais l’ambiance est dingue. Tout le monde se font dans une transe à grande échelle, les corps s’entrechoquent et s’écroulent dans tous les sens, dans une folie collective presque jouissive. Prodigy, en concert, c’est exactement comme vous l’imaginez en beaucoup mieux. C’est en ratant sa correspondance à Duroq qu’on se rend compte que la nuit peut apporter son lot de surprise…une belle fin, je dirais.

Eagles Of Death Metal :

[Youtube=http://www.youtube.com/watch?v=1yoDvHkYxkQ]

Them Crooked Vultures :

[Youtube=http://www.youtube.com/watch?v=r5Ui24GFcCM]

MGMT :

[Youtube=http://www.youtube.com/watch?v=__gKEaVdxbU&feature=related]

Klaxons :

[Youtube=http://www.youtube.com/watch?v=uWhRqLo7Ddk&feature=related]

The Prodigy :

[Youtube=http://www.youtube.com/watch?v=jDiaHwaYtgI&feature=related]

Wolfgang Amadeus Phoenix

12 Mar

Je viens de réaliser que Stress de Justice n’est rien d’autre qu’un sample de Modest Mussorgsky…Si si, je vous jure.Bon sinon niveau news made in SOV qu’avons nous là? Déjà, le deuxième album des Klaxons aurait été jugé trop expérimental pour leur maison de disque..c’est sur après du Atlantis, ta maison de disque te laisse pas sortir du Animal collective…C’est James qui va faire la gueule.Annonce d’un nouveau « Supergroupe »! Attention là, c’est du lourd : Alison Mosshart (The Kills) et Jack White (The White Stripes, The Raconteurs), accompagnés par Jack Lawrence (The Greenhornes, The Raconteurs) et Dean Fertita (Queens Of The Stone Age). Vous pouvez désormais les nommer THE DEAD WEATHER….oui, le nom me fait bien rire, mais qu’il en soit ainsi.Leur album Horehound sortira en juin. Autant vous dire que je frétille déjà comme un merlan sur le grill. En attendant on a ca, et puis .ca me gonfle d’entendre la voix de VV mais je suppose que si c’était Jack qui chantait la pauvre petite se retrouverait au chômage….Dans tous les cas, au premier abord, je dirais que je reste assez septique pourtant vous savez tres bien que je suis une adoratrice Jack White…mais là…enfin nous verrons en temps voulu…Sinon, il est clair que je verrais TV On The Radio quoi qu’il arrive cet été. Mon programme estival se profile : Garden Nef Party et Rock En Seine et bien sur Paris Plage et la fête de l’huma…Allez, j’espère que 2009 sera un bon cru.

Alain Bashung est mort. R.I.P

fiduciaire1

[♥♥]The Prodigy -« Invaders Must Die »

Que l’on soit bien clair mise à part Out Of Space, je suis une inculte de Prodigy mais les doudounes fluos des 90s ca me fait toujours marrer. Donc va pour le nouveau « Invaders Must Die »!Je vous le dis tout de suite, l’album est très long! Les rythmes répétitifs ne sont pas mon fort et il est vrai que Prodigy ne fait pas dans la dentelle. C’est étrangement bon, pas agréable-on est pas maso- mais comme un sentiment de cité envahis par la guerrilla, toi, motard en doudoune fluo tu protèges ton territoire. Bref, un avis construit sur cet album serait un peu hypocrite, je dirais simplement que Prodigy c’est cool pour faire chier ses voisins et se défoncés les tympans. S’ils se pointent à RES, je suis de la partie!

—————

[♥♥♥]Yeah Yeah Yeahs – « It’s Blitz!« 

Il est bien vrai que je ne connais absolument pas les YYYs, étant donné que Maps et Gold Lion doivent être seules chansons captées par mon appareil auditif. Je ne voulais pas franchement l’écouter, la voix de Karen O m’énerve. Mais je me suis laissée convaincre et finalement, c’est une bonne grosse claque qui est venue à moi. Produit par Mr. Sitek, It’s Blitz! est un album parait-il plus électro que ses prédécesseurs (comme je l’ai dis, je n’ ai pas (encore)tout écouté). Ma foi, l’electro leur vont bien, bien sur Adam Sitek ajoute le coté « citadin » que l’on aime tant dans tvotr(on remarque des similitudes avec dear sciences selon moi) Toutes les chansons ont quelques choses d’unique plus ou moins réussies, on passe de la ballade au passage de force sans grande difficulté. Un très bon album, donc, très surprenant par ailleurs. A première vue l’album peut paraitre trop immédiat et les 3/4eme écoutes peuvent être difficile à digérer, mais passé la 5eme, on met cet album en top 10 2009!

—————

[♥♥♥]Phoenix – « Wolfgang Amadeus Phoenix »

Aux premières écoutes, j’ai bien l’impression qu’ils ont tenus leur promesse ; l’album est du même tempérament que United en plus bisounours tout de même (rien qu’à voir la pochette, on est déjà guimauvisé). Wolfgang reste un album majestueux, qui manque peut être d’hymne tubesque (même si les titres ci dessous sont de pures merveilles). L’ambiance est clairement différente que ses prédécesseurs, plus « teenage dreams » peut-être.Il ne mérite peut être pas ses 5coeurs rouges mais, ma foi, avec Phoenix je suis plutôt souple…Dans tous les cas, devant phoenix, je me prosterne et je les attends à Paris, là, maintenant!Horreur tout de même : Fences 1.45min c’est du Kooks…

SUITE

Bonus :

bowietvotr

HeartsrevolutionDigital Suicide (démo)
Lion O’BrienRaincloud Vs Sunshine
The RakesThe Light From Your Mac
The Prodigy feat. Liam&Noel GallagherGuns (Rough Mix)

Digital Suicide ou la contre-attaque au Digital Love. Raincloud VS Sunshine ou comment comprendre comment on a attraper la grippe. The Light From Your Mac ou la meilleur façon d’être geek. Guns(Rough Mix) ou se demander pourquoi Oasis aime Prodigy.

L’Amour et La Violence Selon Roman Coppola

[Youtube=http://www.youtube.com/watch?v=kKBfmMbYc-A&eurl]

« Bonjour, les amis! »

2 Mar

oasis-2

Cela faisait bien longtemps que je n’avais ressentit ce sentiment d’excitation pré-concert. Ce sentiment, pourrait se décrire par l’impression-la conviction-qu’après ce concert, il n’y a rien. Le vide dans sa forme la plus pure. Décidée à ne pas être devant et accompagnée de Lucie et Mélissa, nous arrivons là bas pour 17h . La queue est déjà assez impressionnante, et je stresse…pour rien, c’est vrai. Pendant que Mélissa louchait sur le stand de «chien chaud», Charlotte Albarn nous rejoins ainsi que Cécile et des amis à Mélissa. Le temps passe miraculeusement vite, je ne le vois pas passer qu’il est déjà presque 19h. Bercy se présente comme un monument à part entière. L’imposante bâtisse abritent, alors, les frères Gallagher quelque part dans ses entrailles, l’idée me donne des frissons. Après une entrée assez technique, nous courrons (ce qui est très bête quand on sait la suite des événements), je me sens comme voler, c’est ridicule de dire ça, mais courir pour atteindre la scène c’est comme le symbole de toute une vie. Nous atterrissons vers la gauche vers le 10/15eme rang, ou quelque chose comme ça. On discute, rigole, fait passer le temps. Pourtant j’ai presque peur que ça passe trop vite. On remarque le sosie de Pete Doherty(et qui doit bien le savoir)en modèle miniature.

On attends à peu prés 20h avant que Glasvegas se mettent en place. Il faut savoir que Glasvegas n’est pas un groupe que j’apprécie. Malgré tout, le prestation ne se présente pas trop mal. A vrai dire, je crois que je m’attendais à bien pire. Le son est harmonieux même si la voix craint un peu. Le chanteur s’embrouille avec un spectateur lui disant quelque chose comme, «on s’voit apres le concert et je vais te n*ker ta reum» avec son délicat accent écossais. J’essaye de bouger un peu car faire la première partie de Oasis ça doit pas être simple donc on évitera de crier « Oasis » à tout bout de champs, même si l’envie n’y manque pas. Il faut comme même reconnaitre que la voix du mec porte très bien dans une grande salle telle que Bercy. Glasvegas est fait pour les grandes salles, maintenant faudrait-il trouver le public. Ils finissent par «Daddy’s Gone» (prononcer Daddy’s Gône), que je reconnais aisément par son prolongement smallvillien de toutes les fins de phrases. On s’amuse à chanter car après tout c’est la dernière chanson. Je cru qu’ils se seraient cassés comme ça, fachés. Mais non, pas du tout, ils nous applaudis et nous remercient, ce qui me surprend vu l’accueil glacial que Bercy leur a donner. Enfin, ainsi soit il.Je ne saurais pas vous dire combien de temps à durer le concert. Peut-être 30min tout au plus, voire 45 si on voit gros. Avec Mélissa et Charlotte, on se rapproche stratégiquement du point central de la foule, où l’action se déroulerait certainement. Nous arrivons comme par miracle vers le 6/7eme rang en plein milieu, et encore maintenant, je me demande comment on a fait. La dernière fois que j’ai regardé ma montre il était 21h. Le concert a du commencé 15min plus tard, peut-être moins, je ne sais plus. On finit la playlist avec Kasabian (RIP premiere partie). Les lumières s’éteignent. Je note que les gens du milieu sont tous petits ce qui est, ma foi, très appréciable.

2009_03_03_paris_bercy_oasis_002

Je ne sais plus qui vient en premier, qui vient ensuite et qui ferme la marche. Gem Archer ressemble vraiment à Paul Mccartney. Andy Bell sera le seul à garder la foi dans les lunettes de rockstars (et là si je confonds encore ces deux là je jure de me jetter par la fenetre). Liam a quant à lui, sortit la doudoune kaki assez atroce, et une coupe elle aussi atroce, mais à vrai dire, les pattes lui donnent presque l’air normal. Le nouveau batteur(ouai, encore) est bien trop loin pour que je ne puisse faire un commentaire superficiel. Le claviériste est quant à lui le viking du paradis. Noël toujours un peu tortue reste assez calme et finis d’ajuster sa guitare. La foule s’excite. Le fait étant que Oasis jouerait la même setlist sur toute la tournée européenne, je fus assez déçu de ne pas avoir la surprise de la première chanson. Ils ouvrent, donc, avec «Rock ‘n Roll Star», de quoi ne plus se sentir pendant quelques minutes…«Toniighhtttttttt I’m a Rocccckkkk ‘nnnnnnnn Rollllll Starrrrrrr». La position se révèle très difficile à tenir, la foule poussant de tous les cotés, des gens tombants, ce fut genre la grande mêlée de footballers américains en plein milieu de la fosse, je tombe me relève, retombe, me prend un coup de genoux, coup de boule, coup de coude, je me releve et donne l’équivalent. «Lyla» commence et je saute comme une groupie «Hey! Lyla!!!», les écrans diffusent des images assez kitch…Pof, je retombe. Bizarrement, ca me faisait bien rigoler toute cette agitation même si, d’un autres coté, j’avais l’impression, à chaque fois, que j’allais mourir étouffé ou piétiné. A vrai dire, je commence vraiment à flipper quand des gens finissent par tomber sur moi et d’autres commence à me piétiner les talons. Et là, je ne sais pas pourquoi, je hurle «Merde, ça suffit maintenant arrêtez de pousser».STOP. Je me dis :1.Eva, t’es un putain de cliché de mauviette. Dire ça, c’est pactiser avec les blasés de la vie qui ne bouge pas pendant les concerts, tais-toi avant que quelqu’un finisse par te foutre un coup de boule (bien mérité). 2. Il est grand temps de partir. Je ravale alors ma fierté et dis a Charlotte que c’est plus possible, elle acquiesce et part vers notre point d’origine. Malheureusement, je ne pars pas aussi facilement. La partie se corse lorsqu’un abruti fait tomber sa bière(ou eau, ou autre), les mouvements de foule se transforment en patinoire géante, on glisse, en essayant de ne pas se ramasser et espérant que tout le monde suivent le mouvement. Lyla n’est pas encore finis que je commence enfin à me dégager. Ok, j’admets que je suis une tapette. Que comparer, Iggy Pop à la fête de l’huma, c’était un jeu d’enfant. Mais franchement passer mon concert à flipper de tomber comme une princesse et à frapper mon prochain, c’est pas mon rêve de concert. Donc allez hop, tant pis. Je suis pas assez costaud pour. Je retrouve Mélissa et Charlotte qui a accessoirement perdu ses deux chaussures. Lucie et Cécile sont perdu à jamais, je pense. Lyla se finie. «The Shock Of The Lightning» est loin d’être l’une de mes favoris mais elle passe tel un hymne de la ligue oasisienne. Les regardant bien, je ne trouve pas qu’ils aient tant la grosse tête que ça, ils prennent du plaisir, ça se voit et se ressent. On comprend alors que Liam est au centre de la pièce ce soir. Pour l’album on dit merci a Noel et pour la scène à Liam.La chanson est d’une efficace non-niable, c’est du pur rock ‘n roll. «Cigarettes & alcohol» et son premier couplet dévastateur, ne laissent personne indifférent. «The Maining Of Soul» est toujours aussi plan plan mais à l’avantage de nous laisser souffler un coup. Et là, viens l’une de mes chanson préférée de Dig Out Your Soul : «To Be Where There’s Life». Apparemment, quelque chose cloche. J’avoue que je n’avait pas remarqué plus que ça (oui, je suis un peu grave). Liam demande des comptes. Apparemment, un décalage, ils s’en vont quelques temps. Comment casser l’ambiance d’un concert. Recommence la chanson. Il est vrai que le charme originel ni est plus et la chanson est traité en rock pas franchement psyché. Un peu dégouté, j’entends «Waiting For The Rapture»…ce qui ne ranime pas franchement la flamme du départ. «The Masterplan» que j’ai, au départ, misérablement confondu avec Songbird, se joue à Bercy. La chanson est bien menée, même si son éclat sur album n’éblouis pas tant que ça en live. Toutefois, le refrain fait drôlement du bien. «Songbird», le surprenant Songbird. Chanson qui, à la base,  m’irrite plus qu’autre chose, se révèle être un grand atout live. Un tempo plus marqué donne de la vigueur à cette chanson assez fadosse en studio. La flamme brulent de nouveau. «Slide Away» ou l’autre chanson que je n’aime pas mais alors vraiment pas (Ca n’empêche bien évidement pas de chanter à plein poumon). On arrive à la moitié que re-probleme de son. Là s’en est un peu trop. Deux fois à Bercy, c’est un peu du foutage de gueule de la part des techniciens. Qu’importe ils reviennent et ravis la foule avec Slide Away. Moi, je me tournais un peu les pouces. C’est un peu horrible à dire mais cette chanson même en vrai je la trouve planplan. Heureusement, ils feront «Morning Glory» ce qui me redonne le sourire et me fait sentir rockstar. «Ain’t Got Nothin» est d’une efficacité implaccable même si un peu banal. Tout le monde suit avec rigeur. Je ne sais plus si c’est à ce moment là, ou après : Noel nous annonce qu’ils ont un peu la pression avec tout ces problèmes. Il nous dis aussi un «Bonjour, les amis!», sachant très bien que le français, ça fait tomber les groupies. «The Importance Of Being Idle», est apparemment connu de tous. Même si je ne suis pas fan, un public qui reprend en cœur, ça donne toujours des frissons. –Ok, là, la review devient longue-Ils font leur nouveau single «I’m Outta Time», chanson écrit par Monsieur Liam Gallagher, si si. Quoi que je pourrais vous dire pour rabaisser cette chanson, je l’aime vraiment, et en live «If IIIIIII toooo fallllllllll……to applaud…..» en yaourt par tout une foule merde, j’ai vraiment kiffer ma maman comme jamais. Je tourne les yeux vers Charlotte qui à un yaourt presque parfait (je crois qu’elle connaissait là aussi les paroles). «I’m Out Of Time[..]» merde, ça en jette. C’est immense même. Vous l’aurez compris, c’est le début de la fin, le début d’une suite de chansons cultes. Je m’étais promis de ne pas me réjouir quand cette chanson arriverait, car je ne l’aime mais pas à outrance. Mais rien à faire. Les premières notes de «Wonderwall» me font bondir telle une groupie en manque de Johnny. Les Oasis ne sont pas plus emballés par la chanson ce qui est, ma foi, compréhensible. Le public chante, je chante, mes voisins chantent. Et là, tu entends tout Bercy se transformer en grande choral. C’est pour ce genre de moment que j’aime les grandes salles : Que l’on est petit face à ÇA. Je connais finalement toute la chanson par cœur, à ma grande surprise. Liam nous applaudis, on lui rend l’appareil. Un échange naturel et incroyablement fort se met en place. Alors oui, Oasis, ne parle pas des masses(quoi que) ne bouge pas non plus…mais au final…a quoi bon? Allez on se reveille! On entend la batterie et les crépitements de «Supersonic», Charlotte à un sourire presque trop grand pour son visage et, ma foi, je devais lui ressembler. «I’M FEELING SUPERSONIC, GIMME A GIN AND TONIC.» Du rock à la dur. Supersonic est fuckin’fuckin’fuckin’bonne chanson et en balance pas mal. Je crois que je ne pourrais pas vous décrire mon état. Je devais surement faire des mouvement saccadés imitant la batterie et la guitare en même temps, le visage déformé par l’articulation des paroles de la chanson. Je dus aussi imité les cries des guitares. Je devais vraiment faire peur mais ça je n’en suis même pas sur. Je crois bien qu’ils partent. Je crois bien que c’était la dernière chanson. Je n’en suis pas sur non plus. On souffle un peu.

Bref, Oasis revient. Et là, tous reconnaissent «Don’t Look Back In Anger». Là, ce fut comme un miracle. Moi, qui adore plus que tout cette chanson, me rend compte que je ne suis pas la seule car tout Bercy chante, j’en ai le cœur serré. Je prend par l’épaule mes amis et nous nous balançons de droite à gauche. A ce moment là, si j’avais eu un briquet, je l’aurais allumé, si j’aurais eu un ballon à l’hélium en forme de cœur, je l’aurais lâcher, si j’aurais une pancarte «Oasis, I love you» je l’aurais brandis, si j’aurais pu pleurer, mes larmes auraient coulés. Je regarde mes amis et je me dis que les grands concerts, on ne les fait jamais seul. C’est comme si tous ensemble, on communiait avec cette chanson, avec Bercy, avec Noel et sa guitare…On comprend alors pourquoi Oasis s’auto-proclame «grand» groupe. C’est le cas, c’est tout simplement énorme, éblouissant. Quelques soient d’où on vient pourquoi on vient, il n’y aucune différence, le style vestimentaire et musical ne rentre même plus en compte…C’est Oasis, c’est tout. J’aurais aimé que ce moment ne finisse jamais. A mon grand regret, Noel enchaine avec « Falling Down » qui est pour moi le grand navet de Dig Out Your Soul. Après tout, peut-être était-ce nécessaire avant d’entamer LA chanson. Cette chanson qui m’a rendu fan de Oasis. J’entends ces premières notes, j’ai envie de pleurer, je me demande même si ce n’est pas déjà le cas, je pince mes lèvres d’excitation et de contenance. Liam reviens pour l’occasion. «Some day you will find me,Caught beneath the landslide ,In a champagne supernova in the sky» J’ai l’impression de trembler. C’est l’une des chansons de ma vie qui est en train de se jouer, là, devant moi. L’instant où tout s’arrête. Le solo de guitare est l’un des plus orgasmiques que je n’ai jamais entendu. Le son est tellement humble, pure, parfait. J’ai l’impression que la chanson me vient directement, pas de gugus qui reste les bras en l’air ou de touffe de cheveux dans la tronche, de cons avec leur appareils photos…non juste moi et Oasis. Comme ça. Tout simplement. «Champagne Supernova»…merde quoi. Oasis, je t’aime. Le dernier couplet sent la fin… «we’re getting high»…. Ils finissent par leur reprise des Beatles «I Am A Walrus» avec non pas un «coucoucitchou» mais un «coucoucitchaaaa»….la différence m’a choqué. La reprise passe un peu dans le vide. J’aurais préféré My Generation, mais la setlist est ainsi. Ils partent, nous remercient encore une fois mais ne reviendront pas cet fois-ci. On part à la recherche des chaussures à Charlotte. Je souris, alors, heureuse de ne pas être une frigide du concert. Finis.

Comment vous dire. Je crois que j’ai surpasser toutes les reviews jamais faites. Pas par la qualité car je suis consciente que c’est toujours un peu planplan mes reviews mais par la longueur….merde c’est vraiment trop long, et encore je vous ai eviter les anecdotes sur les grands écrans, les agissements de mes voisins, les mimiques des frères gallagher ect ect. Toujours est-il que je ne comprend pas vraiment pourquoi certaines personnes n’ont pas aimé le concert…peut-être moins bon que certains autres mais je ne vois pas comment ce concert là peut être mauvais. Oasis ne se la pète vraiment pas sur scène (peut-être ont-ils éviter de nous insulter car leur set a merdé deux fois), je les ai trouvé extrêmement bons et généreux. Le lien avec le public se créer aisément même si le contact n’est «que» visuel et auditif. L’échange est intense et continue. Jamais je n’aurais respecté autant ce groupe qu’aujourd’hui. Bien sur, en revoyant les vidéos, je me dis que la qualité réelle du concert laisse peut-être un peu à désirer mais l’émotion était là pour moi… Là, maintenant, je me dis Oasisienne de pure souche, plus personne ne pourra critiquer impunément ce groupe devant moi sans représailles. Je cite Charlotte Albarn : «Je dois avouer que j’ai kiffer ma race grave et qu’en plus, ca faisait pas groupe de vétérans..ce que je crains avec Damon l’alter-mondialiste, enfin vive les branleurs. FUCK OFF» . Et là, je suis franchement fière. Merci.

Setlist du concert d’Oasis à Bercy:

  1. Fuckin’ In The Bushes
  2. Rock ‘N’ Roll Star
  3. Lyla
  4. The Shock Of The Lightning
  5. Cigarettes & Alcohol
  6. The Meaning Of Soul
  7. To Be Where There’s Life
  8. Waiting For The Rapture
  9. The Masterplan
  10. Songbird
  11. Slide Away
  12. Morning Glory
  13. Ain’t Got Nothin’
  14. The Importance Of Being Idle
  15. I’m Outta Time
  16. Wonderwall
  17. Supersonic

Rappel :

  1. Don’t Look Back In Anger
  2. Falling Down
  3. Champagne Supernova
  4. I Am The Walrus

[Youtube=http://www.youtube.com/watch?v=pC8r9Ohm5_M]

[Youtube=http://www.youtube.com/watch?v=UtqG8uTNLJM]

[Youtube=http://www.youtube.com/watch?v=Puuii2ez51Q]

[Youtube=http://www.youtube.com/watch?v=lSfIV9vLZ2E]

Photos :

http://www.13h37.com/

Oasis Live POPB 2009

http://www.photosconcerts.com/

Photos à venir

Best Of 2008

24 Déc

Albums


  1. TV On The RadioDear Science//Plus qu’un simple album, tout une révolution. En même pas 2semaines, TVOTR est devenu l’un de mes groupes préférés. Chaque son, chaque mot, chaque moment est unique et magique, rien n’est laissé au hasard. Les morceaux se suivent et on se croirait de plus en plus à Disney vu par un gosse de 6ans. Un pur mure de merveille, comme il est si rare d’en voir.Dear Science est juste une énorme claque pour nous rappeler qu’est ce que l’on appelle de la bonne musique.
  2. MGMTOracular Spectacular : Qui oserait ne pas mettre cet album dans un top 2008, certainement pas moi. Car malgré mon immense déception concernant leur prestation scénique, je suis bien obligé d’avouer que j’ai aimé comme une amante passionnée Oracular Spectacular. Tout est parfait, tout est tube. Electric Feel à se rouler par terre de plaisir…
  3. The Raconteurs Consolers Of The Lonely : Ce supergroupe est tout simplement parfait. Un talent et une maitrise indomptable. Surpuissance. Du blues/rock en pleine figure. Puis, si Jack White déciderait de se renommer Dieu, je ne serais pas choqué et je l’approuverais.
  4. The Streets Everything Is Borrowed : Un excellent 4eme album pour The Streets, un album qui égale enfin Original Pirate Material. Des mélodies et des rythmes magnifiques.Rien a redire, Mike a fait un sans faute.
  5. Jack JohnsonSleep Through The Static : Je ne crois pas en avoir parler mais c’est vrai que j’ai directement acheter cette album à sa sortie,  sa dégustation c’est donc faites hors PC et donc hors blog. Cette album comble toutes mes attentes : des chansons reposantes mais pas mou du genoux, de quoi se relaxer mais pas s’endormir….le top. Je l’aime ce Jack Johnson.
  6. MetronomyNight Out : Metronomy, sans aucun doute un très bon groupe qui a su garder son style malgré un deuxième album plus pop. A la fois nerveux et tranquille, cet album amène milles et une saveurs à notre système nerveux. Un régale d’electro/pop. Heartbreaker en tête de proue.
  7. Cajun Dance PartyThe Colourful Life : Je n’aime pas particulièrement cette album, mais je tenais à l’inclure dans mon top en symbole de toute les chansons sorties durant les années précédentes. Un groupe auquel je tiens beaucoup, des petits jeunes mais pleins de talent!
  8. FoalsAntidotes : Là encore, une révélation du genre. Certains ne voient en eux qu’un groupe parmi tant d’autres, moi j’y vois un bijoux, un groupe qui ira loin, ou, dans tous les cas,qui le mérite réellement. Un son unique, un live intense, formidable!
  9. The KillsMidnight Boom : Encore et encore une révélation. Les Kills resterons à jamais pour moi des déprimés, mais je vous avouerais que ce se sont mes déprimés préférés.  Midnight Boom est une œuvre d’art fait d’electro et de rock caverneux..un pur régale.
  10. NERD Seeing Sounds : J’avoue que c’est une petite surprise, je ne m’attendais pas à aimer NERD .Seeing Sounds à comme était conçu pour réconcilier rock/rap, les deux sont liés, et Pharell nous le montre bien. Un grand panel de morceaux tous aussi bons les uns que les autres.
  11. OasisDig Out Your Soul : Les Gallagher reviennent enfin!
  12. Adam GreenSixes & Sevens : Énième découverte, j’aime Adam désormais.
  13. RatatatLP3 : Troisieme album de Ratata, un tres tres tres grand album qui ne finira jamais de me surprendre…
  14. Late of the PierFantasy Black Channel : Une voix grave qui vous fait frétiller et des rythmes à vous faire piétiner les dancefloors…
  15. Crystal CastlesCrystal Castles : Malgré un live assez décevant, l’album de CC reste un très bon LP electro qui mérite la reconnaissance qui lui ait du.
  16. The Teenagers Reality Check : C’est très débile, peut-être nul pour certains, moi….I think I’m in love…
  17. Minitel RoseThe French Machine : C’est peu-être assez simplet mais j’aime, ça me fait bouger, j’aime…
  18. Dirty Pretty ThingsRomance At Short Notice : La musique de mon BAC, ca peut sembler bête mais c’est tout une histoire.
  19. El Madmo El Madmo : Un album honteusement délaissé mais excellent!!
  20. The Last Shadow Puppets The Age of the Understatement : J’ai eu beaucoup de mal à accepter Alex Turner hors des AM…..ca a pris pas mal de temps et je suis encore un peu réticente mais il faut bien l’avouez que cet album est magistral!

Concerts

13320-datarock2

  1. Datarock – La Maroquinerie[17/04/08]
  2. Garden Nef Party 2008 (The Raconteurs, The Hives, Adam Green)[18-19/08]
  3. Festival des Inrocks(Franz Ferdinand) – La Cigale[13/11/08]
  4. Adam Green –  Le Trabendo[14/04/08]
  5. Foals – Le Trabendo[16/04/08]
  6. Kings Of Leon – Zenith[08/07/08]
  7. Fête de L’Humanité 2008 (N.E.R.D, Moriarty)[12-14/09/08]
  8. Festival BBmix (M83) – Carré Bellefeuille[29/10/08]
  9. Inrock Indie Club (The Teenagers) – La Maroquinerie[20/03/08]
  10. Rock Battle 2008(CSS) – Bataclan

Alors, alors…

26 Nov

ff_tonight_420

Bon résumons si vous le voulez bien.

  • Les Kings Of Convenience reviennent…bientot! 🙂
  • Les Kings Of Leon pense ne plus revenir…. 😦
  • Les Klaxons pour la rentrée 2009, MERDE QUOI.
  • Pete Doherty en concert à la Maroquinerie vendredi, mais il peut allé se brosser s’il espere qu’on va aller le voir pour 33euro…..
  • La prochain The Streets aura le doux nom de Computer And Blues
  • Le prochain album des Franz Ferdinand aura finalement comme pochette l’image que vous voyez là.
  • Dizzee Rascal veut travailler avec Noël Gallagher, ca serait la meilleur…mais ca serait drolement cool.
  • Ah, oui! Blur veulent se reforme..mais peut etre hein!
  • Enfin, le mini retour de Charlotte, qui croule sous le triste labeur du droit. Elle à tout de même poster une musique qui vaut le coup.

Et donc, le titre en question :

Kings Of Leon – Knocked Up (Lykke Li Remix)

Et un autres, que j’ai sous la main :

We Have Band – Oh! (Andrew ‘Friendly Fires’ Remix)

=)

19 Nov

Produit par James Ford, le second album de Klaxons devrait être achevé avant la fin de l’année afin de voir le jour au premier trimestre 2009.SOV

BAH ENFIN!

D’abord, je dois dire que je me suis quelque peu réconciliée avec The Last Shaddow Puppets. C’est pas mal du tout, je reconnais que la voix de Miles Kane a du caractère et se marie merveilleusement à celle d’Alex Turner. Il m’a fallu du temps pour le reconnaitre et l’apprécier. La nouvelle compile BBC1 est sortie, je vous avoue que tout ses acoustiques et reprises m’émoustillent, en plus il n’y a là que des tubes et même quand c’est les Kooks qui vous les servent ben vous avez ce sourire niais, que vous le vouliez ou non. Je ferais une playlist mais un peu plus tard, car j’ai pas mal d’album à analyser et pas mal d’autre chose à faire hors blog donc…

3022384068_29b0443704_o

  1. Franz FerdinandUlysses
  2. Lupe FiascoSuperstar (Acoustic)
  3. Friendly FiresI’m Good I’m Gone (Lykke Li)
  4. The StreetsBlinded By The Lights (Acoustic)
  5. Dizzee Rascal Ft. Calvin HarrisDance Wiv Me (SHAZAM Remix)
  6. Bjork & AntonyDull Flame of Desire
  7. Van SheKelly (Breakbot Remix)
  8. Sebastien TellierRoche (Breakbot Remix)
  9. Black Kids Ft. Lil WayneNot Gonna Teach Him (The Twelves Kickmix)
  10. College Ft. Minitel Rose The Energy Story

Tic O Tac :

  1. COUP DE GUEULE! Personne ne parle de la mise en écoute du nouveau single des Franz Ferdinand, personne ne lisez pas Mlle Hans ou quoi?! Pourquoi il n’y a pas de buzz? Pourquoi il n’y a pas des commentaires de tout part de la blogosphere, vous dormez tous ou quoi? Vous bossez trop? Ben bossez et écoutez les Franz Ferdinand, ya rien de tel dans la vie! Bref…Moi, je ne l’aime pas trop ce single, l’intro est extrêmement décevante rapport à la tension palpable sur le couplet en live. Un peu trop d’effet à mon gout…mais j’attends de voir la suite…pour voir l’impression globale de l’album(qui dit-on est truculent ) ) Ok, je suis peut-être en déprime post-concert, n’empêche que depuis, j’ai beau avoir plein de remix marrant, chansons sympa, rien ne semble valoir le coup de poser….je reviendrais surement quand j’arriverai à ne plus fixé cette baguette déjà poser sur un coussinet..(non faut pas abuser là)
  2. Pour être franche, je ne me suis jamais intéressée à Lupe Fiasco avant, mais cette acoustique est tout simplement sublime!(J’entends presque Chris Martin chialé sur les refrains) Une sorte de tirade, assez Hip Hop/RnB, tirant du mauvais obscure de la force, quelque chose de rare, quelque chose qui vous prend au dépourvu.C’est inexplicable.Ainsi, les compiles de Radio1 seront, à jamais, une bénédiction.
  3. Tout le monde connait, Lykke Li (suédoise…oui encore) et d’autant plus son très délicat I’m Good I’m Gone, remixer je ne sais combien de fois, pour le meilleur et le pire…Là, ce sont les Friendly Fires, groupe que je m’apprêtais à découvrir mais que j’aime déjà (peut-être la présence de Friendly dans le nom, ça adoucit surement les mœurs…), qui s’attaque à ce morceau et heureusement il nous on épargné le remix pataugeoire et s’essaye à une reprise qui n’est certes pas une révélation mais une belle prestation, donnant une chanson tres agréable. L’alliance Suédo-Australienne est dans la place, attention….
  4. Je vais continuer ma lamentation. Je ne vais pas voir The Streets, je ne vais pas le voir, ce soir, à l’Elysée-Montmartre.CE SOIR! Je commence à faire mon deuil…assez difficilement à vrai dire. Je m’en veux tellement, imaginez vous l’enchainement Franz Ferdinand/The Streets/Oasis…..Non, n’imaginons pas. Bref, pour ce qui est de la Playlist, c’est encore un bijoux de cette compile que je vous conseille vivement(même si la majorité des titres sont déjà en votre possession), c’est-à-dire Blinded By The Lights en version live acoustique…de quoi, se rendre compte que la vie sans The Streets, c’est comme un Noël sans chocolat. Je crois que la métaphore par d’elle-même. SAVOUREZ.
  5. A l’honneur aujourd’hui, SHAZAM(..encore des kangourous..) que l’on connait déjà pour l’extatique remix de Muscles(eux aussi des Kangourou….j’assume le totalement rabaissement de cette nation…mais comme tout le monde le sais, tous les français sont des escargots farcies géants..), « Sweaty« , revient avec une fascinante version de Dance Wiv Me, qui était, il y a quelque temps, sujet à un buzz interplanétaire (surement à cause de ses effets secondaires tubesques). Fascinant dans le sens où à la première écoute on ne sens rien passé. On gobe, et fait une moue de la bouche expriment son impassibilité à cette événement. Puis, on se dit que ce n’est pas désagréable, alors on le réécoute et allez savoir pourquoi, notre souris agit d’elle même et vous la fait écouter en boucle. Ce morceau n’est pas une révolution, ce n’est même pas géniale, c’est juste fascinant.
  6. On retrouve enfin le duo tant attendu entre deux voix hypnotiques : Bjork et Antony. Un voyage tortueux et torturé de 7min30. C’est comme si ce duo convoquait je ne sais qu’elle force de la nature et les faisaient coexister…à vrai dire je pense que ce morceau est mystique….Je ne pourrais, définitivement pas en dire plus
  7. Je crois que vous commencez à savoir que je suis en complète admiration devant un certain mec, qui s’appelle Breakbot, en anglais cette fois. Ce mec fait pas mal de remix, j’ai trouvé quelques musiques composé par lui-même mais elle reste tres rare. M’enfin, si vous ne connaissez pas, le seul mot qui pourrait le qualifier c’est FUNKY. Ces remix sont tout simplement fucky/Electro/Pop-tu-t-amuse, je propose de suite les deux remix fraichement acquis. Commençons par la belle Kelly, petite perle pop-electro du groupe Van She. Kelly est un peu tout ce que j’aime et deteste dans la musique, c’est pop, donc accrocheur mais creux, donc décevant. Vous êtes donc un peu au bout du rouleau, vous regardez par la fenêtre et penser à tout ce que vous auriez attendus de ce petit bijou que vous aimiez tant au départ, et voilà que débarque Breakbot et ses beat funky de la mort qui vous donne un passe directe miami tropic, sable chaud, filles en bikini, policiers en short. Ça peut sembler une recette simple mais en hiver un remix tel que celui là, ça ne se refuse pas…
  8. Encore autre remix (à savoir que tous ses remix sont géniaux, vous n’avez qu’à aller sur son myspace pour découvrir le tout jolie remix de Hold Me de Pacific!) pas mal du tout, c’est Roche. Roche, excellent morceaux(entre bien d’autre) de Sébastien Tellier, qui prend quelques couleurs sous le soleil Breakbotien. C’est là que l’on voit que de l’electro avec une voix française…C’EST LA GRANDE CLASSE.
  9. On se croirait au festival des Inrocks, non?En tout cas, je ne sais trop pourquoi je vois la vie en remix, j’ai presque l’impression qu’ils sont plus supportable que les orignaux. Quand on prend par exemple les Black Kids et leur synthé saturé dans I’M Gonna Not Gonna Teach Him et qu’on le compare à son remix fait par The Twelves, on se dit que ce synthé servait presque à rien. Et quand on entend, Lil’ Wayne se la ramène….ben ça fait pas grand chose de plus, mais ça fait drôlement plaisir. Entendu, Ré entendu peut-être mais comme même.
  10. Minitel Rose et leur ami College se réunisse pour nous pondre, une jolie mélodie électronique, sans surprise mais pas dégeu du tout. C’est un peu du Teenagers en plus sérieux, quoi que…Enfin, pas mal du tout….

Bonus Vidéo : Je vous épargnerais le clip plus que risible de use somebody des Kings Of Leon, ni la marche pédestre des Raconteurs pour le clip de Old Enough, je vais juste vous montrer le dernier tube à faire pleurer les midinette made in Oasis, I’m Outta Time, clip légèrement sur joué mais particulièrement jolie.


Pix : Foals.

I’m Bond, Jack Bond

18 Sep

Playlist :

  1. Alicia Keys & Jack WhiteAnother Way To Die
  2. Oasis To Be Where There’s Life
  3. Cajun Dance PartyFive Days
  4. M.I.A.Every Day I Love You Less And Less (Kaiser Chiefs)
  5. SpoonWriting to You in Reverse (live)
  6. Antony & the JohnsonsShake That Evil
  7. Amadou & MariamSabali
  8. Oasis (Get Off Your) High Horse Lady
  9. Little Joy Brand New Start
  10. Denison WitmerChampagne Supernova (Oasis)

En cadeau :

Le blabla :

Vous voyez, ce matin en me réveillant, d’une humeur plutôt correct, j’ai lu que les Babyshambles allait sortir un troisième album et me voilà, d’humeur maussade. Car, si vous aussi, vous avez entendu dire que Carl et Pete avait fait un mini concert ensemble et que ca c’était bien passé, vous comprenez ma déception. Pas que je sois une fan transi des Libertines. Puisque soyons claire, je ne veux pas qu’ils se reforment.(allez y, jetez moi des cailloux, même pas mal!)Les deux albums des LIbertines étaient superbes, mais voilà, ils faut que ca reste un mythe. Pour revenir aux Babyshambles, je ne veux plus de ce groupe. Ce concert au Zenith était si décevant que je crois que je ne m’en remettrai jamais. Je ne les ai même pas réécouté depuis ce jour, un peu comme MGMT(ce qui est fort dommage vu la qualité de l’album en lui_même). Bref, j’aimerai bien que Pete Doherty passe à autre chose….mais que puis-je y faire…

Ce pourquoi vous êtes obligés d’écouter cette playlist ?

  1. Le grand événement, c’est bien sur, la mise en ligne du titre Another Way To Die par le duo tant attendu (au tournant) Jack White et Alicia Keys.  Si, vous êtes passés par ici, avant, vous avez pu voir que je fus légèrement(même un peu plus que ça) surexcité par ce titre. Donc avant tout commentaire, je voulais encore remercier cette chére Mlle Charlotte pour m’avoir donner le lien et Mlle Hans pour sa généreuse donation de lien zshare(voir dans les commentaires). Il ne faut pas oublier que Another way To Die, c’est avant tout une chanson de James Bond, d’ailleurs Jack à dis ceci. Donc, on est un peu obligé d’attendre la sortie du film pour constater la véritable ampleur de la chose( 31octobre). Les paroles peuvent être lu sur le forum d’allociné.Bon, je ne vais pas y aller par 4chemins (pourquoi pas 6 ou 7chemins..personne ne la jamais su) : c’est de la bombe. Bien sur, Jack White est maître dans cette histoire, il a en effet écrit et composé cette chanson, en plus de jouer de la batterie(oui, il faut rappeler que c’est comme même lui qui a appris a Meg White à jouer de la batterie) et de chanter. Alicia Keys a vraiment une voix superbe, même moi, je ne pourrais pas le nier. Le duo est surprenant et très excitant par ce mélange (même si je trouve que la voix d’Alicia Keys n’est pas vraiment mise en valeur) de deux styles assez différents. Enfin, je vais vous dire, ce titre est MAGIQUE! Pour conclure, lisez ça, et ça.
  2. J’ai craqué, j’ai pris le dernier Oasis. D’habitude, je n’écoute pas sérieusement les albums de Oasis, car il faut être honnête c’est un petit peu toujours la même chose, mais là, je ne sais pas, serait-ce la pochette, ou le nom, je l’ai religieusement engloutie. Je ne suis pas une fan inconditionnel donc je passerais sur les comparaisons inter-albums. Donc, dans espoir d’être le plus neutre possible, cet album est superbe.C’est très pop par endroit , mais ça a son charme; le rock règne bien entendu. Enfin, je vais réécouter ça pour me faire une meilleure idée. Mais pour l’instant, c’est plutôt positif. Ce titre est pour moi le plus réussi…mais c’est bien subjectif.
  3. Et, oui, nos cher Cajun Dance Party sortent ENFIN du neuf. Ils ont toujours eu le chic d’être tres généreux et de nous filer toutes les nouvelles démos. Moi fan, je suis comblée. C’est vrai que ca ne change pas beaucoup, mais moi j’aime ça, je n’aime pas que les artistes prennent trop de risque perdant parfois leur propre signature qui faisait leur qualité. Les CJD, c’est les Kooks du bon coté de la force. J’ai toujours été amoureuse de Yoda.
  4. Pour être franche, la première fois que j’ai écouté cette reprise, j’ai trouvé que c’était du gros n’importe quoi; comme a chaque fois que j’écoute un nouveau M.I.A..Puis on s’habitue, quelques écoutes plus tard, on est des accros.  Bref, c’est différent, c’est imaginatif, créatif, superbe, brillant : Bref, super cool si vous voulez mon avis.
  5. Quelques nouvelles chansons de Spoon trainent sur le net, toutes versions live pour l’instant. Ca ne me déçoit pas du tout, ca donne même l’eau à la bouche. C’est dingue comment cette voix a un effet hypnotisant…je suis désormais a l’affut d’un album leaké…Ps: je suis la seule à trouver que la voix ressemble à celle de Benjamin de La nouvelle star?
  6. Je fus tenté de mettre une autre chanson extraite du EP de Antony & the Johnsons, puisque je l’ai en ma possession, mais je trouvais ça assez mesquin de ma part et très hautain (même si avoir préciser que je l’avais me procure une sensation vil et perverse qu’est la fierté et l’orgeuil.). Bref, on s’en fout tout le monde là et si vous ne l’avez pas, le résumé sera : lent et triste.Bref, je mets comme même Shake That Evil comme tout le monde, car c’est tout simplement la meilleure et tout le monde a raison. Très jazzy, très folk aussi. C’est calme mais entrainant, triste mais avec sourire au coin. Enfin, c’est beau, poétique presque. Enfin, n’abusons pas, c’est une très bonne chanson point barre.
  7. Je ne voulais pas vraiment la postée, car tout le monde l’avait déjà fait mais je m’en fou un peu, cette chanson est vraiment superbe et plus elle sera écouté, plus on lui rendra hommage. Car, ce mélange est tout simplement fabuleux. C’est pour cela que certains font de la musique.…en espérant que tous aient le même but.
  8. Encore une des chansons du nouveaux Oasis. Rien à ajouté de particulier. Je tenais tout de même à dire que beaucoup on trouvé cet album de Oasis assez nul….enfin….soyez avertis
  9. Little Joy étant le nouveau groupe de Fab Moretti(The Strokes…au cas où leur looonguuue loooonnnguuueee absence aurait provoqué une amnésie), je devais lui réservait une petite place ici. Après, vous dire que cela ma transcendé serait un peu malhonnête de ma part. c’est bon, sympathique, cocotier et surfeur, mais c’est pas la grande révolution. J’y prend plaisir malgré tout. Commencer une journée avec ceci, vous donne un sourire radieu(tel que celui du petit Fabrizio 🙂 )
  10. On finit, toujours plus en douceur avec cette jolie reprise, folk à l’honneur pour la fin de cette playlist.

ps: je suis désolé, trois mois sans cours et ca y est je ne sais plus faire des phrases construites et corrects…