Tag Archives: Yeah Yeah Yeahs

Rock En Seine 2009

8 Sep

759_rock-en-seine-2009-35711

EN CORRECTION

Et voilà. La fameuse review de ses trois éprouvants jours. Je commence à peine à réaliser ce que je me suis pris dans la gueule. Bien entendu, je ne vous cacherais pas que je suis quelques déçues de la programmation, mais je l’avais déjà dis auparavant mais le plaisir est intacte. Je crois que je vais devoir vous racontez tout ca, en résumé car sinon ça serait biiiieeen trop long.

Pour une fois, nous sommes une vrai communauté à se retrouver sur le site de RES, ce détail peut paraitre futile mais cela change complètement mon point de vue physique et émotionnel(mot pompeux assumé) des concerts de ce festival. Cet année, pas de sacrifices ; on circule sur toutes les scènes, on se retrouve tout derrière, on écoute même des concerts assis à regarder les écran géant. Bien sur, je ne vous mentirais pas, je préfère de loin être la groupie qui se fait défoncer au 5eme rang…mais qu’il en soit ainsi, les festivals ne sont pas des concerts.

Vendredi 28

station_metro_duroc_durockSur-excités, nous traversons Paris en toute hâte, étant –bien entendu– en retard. Stressés, on vérifie la place 100fois, enfilons notre bracelet, courons, sautillons vers la grande scène. Nous arrivons à quelques chansons prêt ,pile à l’heure pour Just Jack. Ce petit Jack, je voulais le voir il y a bien longtemps et le voici donc, se déambulant sur la scène, avec une simplicité presque déconcertante. Just Jack @ Rock en Seine 2009, Domaine National de Saint-CloudOn est vite emporter par les mélodies accrocheuses et pratiquons le pas de danse sans gêne. Le feeling  passe irrémédiablement bien et on ne peut que saluer cette belle performance. Le premier concert de Rock En Seine est  donc une réussite complète, on regrettera seulement ce fameux Writer’s Block que nous avons lamentablement loupés…   On se déplace ensuite vers la scène de la cascade pour voir Keane, groupe dont je me fiche éperdument et dont la musique m’horripile plus qu’autre chose. On chante en phoque les tubes -en yaourt-, on admire la symphonie des couleurs portés par le chanteur, on rigole bien mais au final  ce set est totalement dénué d’intérêt. Pas franchement ennuyeux, pas franchement passionnant. Un concert insipide. On se rapproche de la scène pour le tant attendu set des Yeah Yeah Yeahs. Frou-frou et paillettes installés, les YYYs  se présentent gracieusement grâce à Runaway mais ce n’est qu’avec Heads Will Roll que le concert décolle vraiment : Yeah Yeah Yeahs @ Rock en Seine 2009, Domaine National de Saint-Les pogos éclatent et les sourires s’affichent. J’entends pour la première fois de ma vie « Maps » comme ça, c’est juste magnifique. Bien entendu ce sont les titres du 3eme albums qui priment mais le choix de la setlist colle parfaitement. On assiste à 45 min bien secoués et ma foi, très bon, même si on regrettera qu’ils soient programmés en plein jour . Voici le temps de l’énorme pause. On regarde de loin Passion Pit , puis Madness… aucun ne retiendra mon attention plus que ça. On se tient à l’écart des tumultes de Vampire Weekend mais ne peut qu’admirer l’énergie s’en dégageant. A punk et Cape Cod Kwassa Kwassa nous décrocheront quelques sautillements sur un set moins dansant que je ne l’aurais cru mais néanmoins efficace. Il est venu alors le temps pour Bloc Party de montrer ce qu’ils valent sur scène. On est quelque peu secoué mais l’air reste tout à fait respirable, l’ambiance y est mais le cœur pas vraiment. Ce soir là, mon esprit était fixé sur Oasis (ahahah riez allez y). Bloc Party fut bon mais je crois ne vraiment pas aimer ce groupe malgré tout le talent que je leur reconnait.  Les tubes fond du bien mais ne m’impressionnent pas plus que ça. Je m’en vais sur Mercury, laissant  This Modern Love derrière moi, craignant que le pBloc Party @ Rock en Seine 2009, Domaine National de Saint-Cloudremier message de Kele Orekere sur le la possibilité qu’Oasis ne joue pas soit verdict. J’arrive sur la grande scène me trouve une petite place sympathique au milieu de la fosse. Le logo n’est pas installé et rien ne semble prêt. Un mec débarque. « Bonsoir, Oasis n’existe plus« , « A big Huge Fight ». On n’y croit pas vraiment, on se dit que c’est une blague…Puis les grands écrans affichent un message et les insultes fusent.Le mec rajoutera :  » On est bien d’accord« , tout est dit. On se casse. Madness et sa house in middle of the street peuvent se faire voir(d’ailleurs, ils me semblent qu’Oasis ne voulait pas jouer dans le même festival que Madness…voilà ca c’est fait), on compense par des churros et assistons au live de Vitalic qui offre lui aussi son lot de compensation…mais pas suffisante pour ce soir. Je ne réalisais pas qu’Oasis se soient séparés et même encore maintenant. Je ne doute pas de leur reformation mais le quand reste un mystère. On s’en va un peu déçue, presque pas fatigués…

Just Jack :

[Youtube=http://www.youtube.com/watch?v=kwTF89mtSGQ]

Keane :

[Youtube=http://www.youtube.com/watch?v=w8db2Urolqc&feature=related]

Yeah Yeah Yeahs :

[Youtube=http://www.youtube.com/watch?v=QWYGfCbyejo&feature=related]

Vampire Weekend :

[Youtube=http://www.youtube.com/watch?v=oc0JhCq6wHM]

Bloc Party :

[Youtube=http://www.youtube.com/watch?v=fyqJ5AMe8X4&feature=related]

Vitalic :

[Youtube=http://www.youtube.com/watch?v=FclDiI72HHE&feature=related]

Samedi 29


La vie continue mais difficilement. En me réveillant, je garde un gout amère de cette première journée et la programmation de ce deuxième jour me laisse un peu de marbre. J’ai mal de partout et n’a pas beaucoup dormis, la journée s’annonce chaotique. On arrive à l’heure –cette fois-ci– pour The Noisettes qui nous offre une très belle prestation. Le temps passe et le set tient bien la route dans une humeur assez dansante (et je ne parle pas des acrobaties de  la chanteuse). Conquise mais pas forcément extatique, j’applaudis poliment et me rapproche de la scène pour le concert d’Ebony Bones. Ebony Bones @ Rock en Seine 2009, Domaine National de Saint-ClouC’est lorsque cette dernière monte sur scène que l’on peut alors admirer les costumes soignés de tous les musiciens. Quant au  concert en lui même, ça reste bien meilleur que l’album je vous rassure mais le problème reste exactement le même ; le rythme est exactement le même sur toutes les chansons. On a vite les oreilles qui gonflent et les boules quies nous occulte complètement la voix d’Ebony bones. Ils ne feront même pas Guess We’ll Always Have Ny. Bref, Ebony Bones ça a du potentiel mais ca reste assez lourd et on a vite fait de passer à une autre scène.  Nous arrivons , alors, à la moyenne scène pour assister au set déganté des Dananananaykroyd. On reste inerte mais l’ambiance avait l’air d’être tout à fait à bonne température et Some Dresses fait un acte de présence tout à fait admirable à mon grand plaisir! Je fuis les Horrors pour vadrouiller sur le site de Rock En Seine et me dirigeant vers le lieu où se jouera plus tard les Offspring. Toujours assez loin de la scène, on attend patiemment l’arrivée de ce groupe mythique alors que d’autre préféreront des horreurs. C’est avec You’re Gonna Go Far, Kid single du petit dernier, que les Offspring entame le set. Le titre est si efficace que personne ne peut y résister et c’est une tempête de sable engendrée par les sautillements des fans en émoi qui s’élèvent  dans le ciel.  Une ambiance dingue se propage dans la foule, une espèce de folie d’adolescents dégénérés (manquerait plus que les Van’s…que mes pieds regrettent amèrement), on se laisse facilement prendre dans un pogo et ne rechigne pas sur quelques bousculades amicales. Les tubes s’enchainent, on break avec un pauvre petit morceau au piano qui nous fera tous pitié mais pas franchement désagréable malgré quelques rires étouffés. Finalement, on ne voit plus le temps passé et le set s’achève déjà.  Ce n’est que quand on s’arrête de sautiller que l’on s’aperçoit que nos jambes ne tiennent plus grand chose. Les Offspring m’ont tué, car je vous le dis, fan de rock indé branchouille, C’ÉTAIT DE LA BOMBE!! Malgré mon état de décomposition, Je pars toute sautillante vers la deuxième scène pour retrouver Calvin Harris. Et c’est Merry Making At My Place qui m’aidera à me faufiler dans les premiers rangs au milieu. Je remarque alors l’énorme différence dans le fait d’être devant, on se fait littéralement péter la gueule…mais ça a du bon avec Calvin.  Cependant, malgré l’ambiance survoltée de la foule, je mets quelques temps à me mettre dans l’ambiance. Quelques chansons plus tard, le discours change totalement. Calvin Harris en concert, c’est comme une tuerie organisé par le syndicat du tube. L’ambiance est moite et surexcité. Je remarque que les nouvelles chansons (et particulièrement Flashback) sont cruellement efficaces contre tout attente. Je décide de m’éloigner un peu pendant l’immonde « I’m Not Alone » qui conclura cet excellent set avec un étonnant dénouement. Grosse déception cependant, pas de Dance Wiv Me. Pas grave on repassera (en concert le 12 novembre à l’Elysée-Montmartre!). A partir de là tout devient flou. La fatigue me prend, je titube presque comme un mort vivant, je regarde les Birdy Nam Nam, l’œil distrait. Bien meilleurs qu’à la GNP, les BBN n’arrivent toujours pas à me rallier à leur cause. On finit par allez se coucher avec une magnifique affiche de Dead Weather en poche…

Noisettes :

[Youtube=http://www.youtube.com/watch?v=RuEIvFdr3KA]

Ebony Bones :

[Youtube=http://www.youtube.com/watch?v=wePUtYEA_AE]

Dananananaykroyd :

[Youtube=http://www.youtube.com/watch?v=pZx0OXU-6T8&feature=related]

The Offspring :

[Youtube=http://www.youtube.com/watch?v=gY50jxO3ehU]

Calvin Harris :

[Youtube=http://www.youtube.com/watch?v=qB_ZEeCXHBI&feature=related]

Dimanche 30


5492_130811731331_35370426331_2952627_4348043_nNous décidons de dormir plus longtemps que prévu, car ce soir, c’est le dernier. On loupe malheureusement Metric et arrivons pile pour les Eagles Of Death Metal qui livrent son show rock n’roll avec une telle classe qu’on ne peut que être charmé (Je vous avouerais que la moustache y est pour beaucoup…), on retiendra bien evidemment l’intervention de Josh Homme qui viendra en express nous envoyer Wannabe in L.A. Il est vrai que je ne connais pas vraiment ce groupe mais ce fut une très bonne prestation, de quoi me rassurer pour la première partie des Arctic Monkeys au Zenith qu’ils assureront. Nous migrons vers la moyenne scène afin d’admirer le supergroupe mystère « Les Petits Pois » qui ne sont rien d’autre que Them Crooked Vultures dont je ne vous présente plus les membres. Ils délivrent alors un set puissant, métallique et virils (disons le). Tandis que certaines mélodies sont très efficaces, on reste surtout ébahis par tant de prestance et de technique (David Eric Grohl est un tueur) mais s’en est trop pour mes tympans et je décide d’abandonner les gros son heavy pour sautiller vers les futures pitoyables MGMT.them-crooked-vultures-01

Vous me demanderez (ou pas) pourquoi suis-je allée les voir alors qu’ils m’avaient tellement déçus lors de la première partie des Kings Of Leon…et bien, je ne saurais pas vous répondre. J’avais peut-être encore un espoir que la voix du chanteur ait mué, que le tympo s’accélère, que l’étincelle « MGMT, groupe de l’Année 2008 » resplendisse à Saint-Cloud, mais il n’en est rien. Ils débutent leur set avec deux nouvelles chansons minables. Ce n’est que plus tard avec The Youth, qu’on arrivera à bouger quelques membres. Suit Electric Feel ralentis et complètement fade. Je crois avoir entendu Time To Pretend, qui contrairement au CD, me fait un peu plus bouger(+1), mais c’est avec un ignoble Pieces Of What que je craque et décide de partir. J’entends Kids au loin, et je n’ai définitivement aucun regret. MGMT, plus jamais en concert. Nous décidons de nous enfuir afin de se placer pour les Klaxons, le concert que j’attends le plus de cet édition de rock en seine. Car voyez-vous, les Klaxons c’est un peu mon premier « super-concert », tout fut parfait ce 9 novembre 2007 et c’est avec une certaine appréhension d’être déçu que j’attends l’ancien « groupe de l’année » qui n’a définitivement rien à envie aux rigolos de la grande scène. Voilà, on s’immerge dans le mode de vie des groupies que l’on avait abandonné ils y a quelques années avec les premiers signes de l’age adulte. Toutes ses années d’évolution balayées en une fraction de seconde. Une fraction de seconde où trois zigottos rentre sur une scène posé comme ça à Saint-Cloud, près de Paris. Les Klaxons en concert c’est une sorte de transe général, intense et magnifique. On entend les sirènes de Atlantis To Interzone qui nous chauffent à blanc dés la première seconde. Les tubes s’enchainent et chaque chanson donne son lot de plaisir et, bien entendu, Magick reste le point culminant du set. Les nouveaux titres sont placés avec justesse et se révèlent d’une efficacité surprenante. A confirmer à la sortie de ce deuxième album tant attendu. Bref, vous l’aurez compris j’ai kiffé ma race. Autant vous dire qu’après ça, nous étions un peu blasés, accomplis et satisfaits. prodigyBien sur, nous nous dirigions vers la grande scène où s’apprêtaient à rentrer sur scène la tête d’affiche de festival : The Prodigy. Je vous avouerais que je ne tenais plus vraiment debout après ces trois jours de festival et la rave géant dans laquelle s’était plongé rock en seine me laisser un peu sur le carreau. Bien sur, c’était énorme, bien sur j’ai aimé, mais vous dire que s’est passé tout seul serait vous mentir. Ce fut bien court, le son me fatiguait mais l’ambiance est dingue. Tout le monde se font dans une transe à grande échelle, les corps s’entrechoquent et s’écroulent dans tous les sens, dans une folie collective presque jouissive. Prodigy, en concert, c’est exactement comme vous l’imaginez en beaucoup mieux. C’est en ratant sa correspondance à Duroq qu’on se rend compte que la nuit peut apporter son lot de surprise…une belle fin, je dirais.

Eagles Of Death Metal :

[Youtube=http://www.youtube.com/watch?v=1yoDvHkYxkQ]

Them Crooked Vultures :

[Youtube=http://www.youtube.com/watch?v=r5Ui24GFcCM]

MGMT :

[Youtube=http://www.youtube.com/watch?v=__gKEaVdxbU&feature=related]

Klaxons :

[Youtube=http://www.youtube.com/watch?v=uWhRqLo7Ddk&feature=related]

The Prodigy :

[Youtube=http://www.youtube.com/watch?v=jDiaHwaYtgI&feature=related]

Sur ce…

13 Mai

Bon finalement, j’en ai marre de me prendre la tête à décider de ce que je vais faire de ce blog, je fais ce qui me vient point barre. En plus, Hadopi a été adoptée, je finirais en prison de toute manière, alors pendant que j’y suis je balance le bon son tant qu’il y en a encore. Bientôt, je me mettrais à Goldorama sur W9 comme la plupart des glans fan de Benabar…Que voulez vous, je profite de mes dernières années de liberté pour dire le plus de conneries possibles et vous offrir la meilleure musique possible. Sur ce.

25jkwae

  1. Josh Reichmann Daniel (Bat For Lashes)
  2. MSTRKRFT Bounce (feat. N.O.R.E. & Isis)
  3. MSTRKRFT Heartbreaker (feat. John Legend)
  4. Yeah Yeah YeahsZero (RAC Remix)
  5. Danger Mouse & SparklehorseLittle Girl (feat. Julian Casablancas)
  6. Passion Pit The Reeling (Calvin Harris Remix)
  7. BrakesCrush On You
  8. The Phantom BandThrowing Bones
  9. The GossipHeavy Cross (Fred Falke Remix)
  10. Regina SpektorLaughing With
  11. The Bloody Beetroots (Ft. Steve Aoki)WARP 1.9

Difficile à dire :

  1. Via MOKB//Pour moi, ce titre surpasse de loin l’original. Peut-être suis-je insensible à la voix de Natasha Khan, je ne sais pas. Tout ce que je sais, c’est  que j’aime démesurément Daniel telle que Josh Reichmann nous l’interprète.
  2. Via Nowhere//MSTRKRFT sort un second album un peu moyen, un peu comme le précédent. Toutefois, je note quelques tubes notables. Bounce, incroyable défoularium…
  3. Via Nowhere//Et Heartbreaker, plus sensible evidemment…
  4. Via RCRD LBL//Encore une excuse pour écouter les YYYs!
  5. Via Mlle Hans//Bon, bon, bon!!!!Et les Strokes maintenant?
  6. Via Nowhere//Calvin Harris est juste lumineux. Rien que son nom donne envie de faire la fête.
  7. Via Le monsieur au bout du chemin//Le monsieur s’exprime mieux que moi.
  8. Via Louis III//Idem.
  9. Via Streetkiss Music//OU comment en avoir deux fois plus!
  10. Via Nowhere//Jolie morceau, jolie mélodie, jolie voix.
  11. Via Mr Skagman//Une envie soudaine de techno féroce et implaquable, dans ce sens, ce morceau est une pure merveille.

Des nouvelles de Patrick Watson, j’aime!

[Youtube=http://www.youtube.com/watch?v=bra1QoodK0s]

« Fais Péter La Guitare!!! »

19 Mar

3248110464_792039ec92

Il y a un quelque chose qui m’énerve au plus haut point. Apparemment, d’après Mr. Free-Pete , Gary Powell et John Hassal seraient d’accord pour reformer les Libertines, l’un au chômage et l’autre qui n’a pas de succès avec son groupe(et pourtant, Yeti était un bon groupe!)..c’est du jolie les Libertines 2009, tiens! Et puis, Carl Barat réfractaire, faut pas déconner, sa carrière solo il l’a fera tôt ou tard, il fera un album et voudra revenir pleurer dans les jupons de Doherty….bref désolé tout ceci, m’énerve. Pourtant je les aime les libertines….mais ça m’énerve…

Allez playlist car le monde n’est pas si moche que ça. Je sais, je reviens aux playlist habituelles contre lesquelles je m’étais rebellé..à croire que les playlists rangées c’est dans ma nature…

  1. Koko Von NapooPolly (Chateau Marmont Remix)()
  2. Yeah Yeah YeahsSoft Shock (Acoustic)
  3. Fever RayWhen I Grow Up()
  4. The Dead WeatherHang You From The Heavens
  5. Devendra BanhartForget About Him (Kath Bloom cover)
  6. VoxtrotTrepanation Party()
  7. Marvin Pontiac Small Car ()
  8. School of Seven BellsFace to Face On High Places
  9. The KillsPull a U (Acoustic)
  10. TelepatheDevil’s Trident (Rory Phillips Remix) ()
  11. Lucky SoulWhoa Billy()
  12. RöyksoppMiss It So Much (Ft. Lykke Li)
  13. RadioheadEverything In Its Right Place (Gigamesh Remix)

???

  1. Chateau Mormont à fait de ce (très bon) titre des Koko Von Napoo une véritable bombe! Un gros tube electro comme il est rare d’en voir parmi nos compatriotes français. Chapeaux bas messieurs, je n’aurais même pas imaginé que l’on puisse élever Polly à une telle beauté.
  2. Au début, on y croit pas vraiment, c’est assez fébrile, mignonnet mais pas époustouflant. Puis il y a ce violon puis cette guitare puis le refrain..ces « ouhou » accompagnés du violon sont renversants…Je me dis que les YYYs sont grands. Soft Shock est plus qu’une tube, c’est une œuvre d’art…Définitivement, la meilleur de It’s Blitz!
  3. Ca faisait pas mal de temps que je la voyais trainer par ici, par là et puis là. J’ai finis par me lancer et ma foi, le voyage n’est pas décevant. En effet, la chanson se présente comme une danse, dans une foret, dans la nuit, en dehors de son corps….rentrez chez vous avec un leger soleil couchant….ah, c’est dans ces moments qu’on se dit que l’on aime la musique…
  4. Oui, j’ai cédé. J’aime Dead Weather, en tout cas, les deux morceaux que j’ai pu entendre. Je crois que j’attendais trop un nouveau album des WS pour encaisser encore un supergroupe de la part de Jack White. Mais, je sais que de toute facon, Jack, rien ne l’arrête, il se pourrait même qu’il travaille sur les WS/Raconteurs/DW en même temps… si si…c’est Jack après tout. En tout cas, je l’aime ce groupe, ce n’est pas du Jack tout craché, pas mal d’influence des Kills également..QOTS je ne peux rien affirmé. M’arrrfff, allez ca va aller pour cette fois mais le prochain je veux les WS!
  5. Je suis tombée par hasard sur cette reprise. Je crois avoir assez dis que TOUTES les reprises de Mr Banhart sont des choses énormes et uniques. M’enfin j’dis ça, j’dis rien.
  6. Les Voxtrot reviennent enfin avec un album produit par un Spoon ce qui annoncait d’ors et déjà un bon album. Et bien au premier titre en ligne, pas de trace de Spoon, une bonne batterie, un synthé 80’s, toujours cette voix joliement posée….Un pure délice musicale….
  7. Rien à dire, juste à écouter. Tout simplement gigantesque, merveilleux géniallisme…j’en peux plus.
  8. Ce groupe m’obsède depuis que j’ai entendu cette chanson. Entre arcade fire, sigur ros, electrelane…je ne sais pas, je ne sais plus mais j’aime.
  9. Je suis tombée sur une session acoustique des Kills…la voix de VV est un peu douteuse par moment mais Pull a U est tout simplement enorme. VV se transforme en grande chaman du désert avec son acolyte Jamie, il parcours le desert….hum…désolé, mais cet acoustique est « wild » et j’aime ça.
  10. Quand vous allez écouter cette chanson pour la première fois, vous allez vous dire « ouais cool, et, », et vous la réécouté…et encore et encore…atteints à certain point vous vous dites qu’il est temps de faire partager cette chose si particuliere. Magnifique.
  11. Je pourrais passer pas mal de temps à vous décrire ce qu’est cette musique mais chiotte ca me gonfle! Ca ressemble à tout et à rien. Et merde ca se danse comme ça, dans ton salon, dans le métro, dans ta salle de bain, sur ta table, en dessous, à coté…J’aime, j’aime, j’aime….
  12. Cette chanson me parrait si familiere que j’ai l’impression de l’avoir entendu quelque part. Dans tous les cas, c’est mignon, j’aime et vous aussi vous pouvez aimer. Aimons tous ensemble.
  13. Peut etre est-ce le fantôme de cette chanson que j’aimais tant qui me pousse à écouté ce titre…Allez savoir. Dans tous les cas, ce remix est réussi alors pourquoi s’en priver!

Concert des Franz Ferdinand : Je suis désolé je n’ai pas envie de faire de review. Pourtant j’ai kiffer ma maman les Franz Ferdinand. Mieux qu’à la Cigale d’ailleurs. Micheal toujours foiré malheureusement. Comme je l’ai toujours dis, mercredi les Franz ont frappés fort et on frappé juste. J’aime les mimiques d’Alex Kapranos, la classe british incarné en un homme. J’ai enfin compris que je ne suis définitivement plus fan des Franz, même en live, mais que…merde, je les aime. Les Franz c’est comme de vieux potes avec qui on se marre bien. Et j’aime ca. Ah oui! Noter que mes ballons n’ont eu de succès que auprès d’alex qui s’est apparemment bien marrer en voyant le rouge. Dernière chose : Kissogram j’ai adorer…Surtout quand la demoiselle devant moi à crier : « Fais Péter la guitare » Tout simplement énorme. Oui, voilà c’est tout. set list…..allez voir sur le france ferdinand. Je regrette de ne pas avoir fait de review mais l’envie n’y est étrangement pas.

En correction.

Les Concerts A Emporter nous offrent une image incroyablement humaine de ces bien-aimés math-rockeur Foals…Ca rend forcément moins bien, mais tout y est…c’est à voir à tout prix.

[Youtube=http://www.youtube.com/watch?v=0FUkF7ASmvs]

Wolfgang Amadeus Phoenix

12 Mar

Je viens de réaliser que Stress de Justice n’est rien d’autre qu’un sample de Modest Mussorgsky…Si si, je vous jure.Bon sinon niveau news made in SOV qu’avons nous là? Déjà, le deuxième album des Klaxons aurait été jugé trop expérimental pour leur maison de disque..c’est sur après du Atlantis, ta maison de disque te laisse pas sortir du Animal collective…C’est James qui va faire la gueule.Annonce d’un nouveau « Supergroupe »! Attention là, c’est du lourd : Alison Mosshart (The Kills) et Jack White (The White Stripes, The Raconteurs), accompagnés par Jack Lawrence (The Greenhornes, The Raconteurs) et Dean Fertita (Queens Of The Stone Age). Vous pouvez désormais les nommer THE DEAD WEATHER….oui, le nom me fait bien rire, mais qu’il en soit ainsi.Leur album Horehound sortira en juin. Autant vous dire que je frétille déjà comme un merlan sur le grill. En attendant on a ca, et puis .ca me gonfle d’entendre la voix de VV mais je suppose que si c’était Jack qui chantait la pauvre petite se retrouverait au chômage….Dans tous les cas, au premier abord, je dirais que je reste assez septique pourtant vous savez tres bien que je suis une adoratrice Jack White…mais là…enfin nous verrons en temps voulu…Sinon, il est clair que je verrais TV On The Radio quoi qu’il arrive cet été. Mon programme estival se profile : Garden Nef Party et Rock En Seine et bien sur Paris Plage et la fête de l’huma…Allez, j’espère que 2009 sera un bon cru.

Alain Bashung est mort. R.I.P

fiduciaire1

[♥♥]The Prodigy -« Invaders Must Die »

Que l’on soit bien clair mise à part Out Of Space, je suis une inculte de Prodigy mais les doudounes fluos des 90s ca me fait toujours marrer. Donc va pour le nouveau « Invaders Must Die »!Je vous le dis tout de suite, l’album est très long! Les rythmes répétitifs ne sont pas mon fort et il est vrai que Prodigy ne fait pas dans la dentelle. C’est étrangement bon, pas agréable-on est pas maso- mais comme un sentiment de cité envahis par la guerrilla, toi, motard en doudoune fluo tu protèges ton territoire. Bref, un avis construit sur cet album serait un peu hypocrite, je dirais simplement que Prodigy c’est cool pour faire chier ses voisins et se défoncés les tympans. S’ils se pointent à RES, je suis de la partie!

—————

[♥♥♥]Yeah Yeah Yeahs – « It’s Blitz!« 

Il est bien vrai que je ne connais absolument pas les YYYs, étant donné que Maps et Gold Lion doivent être seules chansons captées par mon appareil auditif. Je ne voulais pas franchement l’écouter, la voix de Karen O m’énerve. Mais je me suis laissée convaincre et finalement, c’est une bonne grosse claque qui est venue à moi. Produit par Mr. Sitek, It’s Blitz! est un album parait-il plus électro que ses prédécesseurs (comme je l’ai dis, je n’ ai pas (encore)tout écouté). Ma foi, l’electro leur vont bien, bien sur Adam Sitek ajoute le coté « citadin » que l’on aime tant dans tvotr(on remarque des similitudes avec dear sciences selon moi) Toutes les chansons ont quelques choses d’unique plus ou moins réussies, on passe de la ballade au passage de force sans grande difficulté. Un très bon album, donc, très surprenant par ailleurs. A première vue l’album peut paraitre trop immédiat et les 3/4eme écoutes peuvent être difficile à digérer, mais passé la 5eme, on met cet album en top 10 2009!

—————

[♥♥♥]Phoenix – « Wolfgang Amadeus Phoenix »

Aux premières écoutes, j’ai bien l’impression qu’ils ont tenus leur promesse ; l’album est du même tempérament que United en plus bisounours tout de même (rien qu’à voir la pochette, on est déjà guimauvisé). Wolfgang reste un album majestueux, qui manque peut être d’hymne tubesque (même si les titres ci dessous sont de pures merveilles). L’ambiance est clairement différente que ses prédécesseurs, plus « teenage dreams » peut-être.Il ne mérite peut être pas ses 5coeurs rouges mais, ma foi, avec Phoenix je suis plutôt souple…Dans tous les cas, devant phoenix, je me prosterne et je les attends à Paris, là, maintenant!Horreur tout de même : Fences 1.45min c’est du Kooks…

SUITE

Bonus :

bowietvotr

HeartsrevolutionDigital Suicide (démo)
Lion O’BrienRaincloud Vs Sunshine
The RakesThe Light From Your Mac
The Prodigy feat. Liam&Noel GallagherGuns (Rough Mix)

Digital Suicide ou la contre-attaque au Digital Love. Raincloud VS Sunshine ou comment comprendre comment on a attraper la grippe. The Light From Your Mac ou la meilleur façon d’être geek. Guns(Rough Mix) ou se demander pourquoi Oasis aime Prodigy.

L’Amour et La Violence Selon Roman Coppola

[Youtube=http://www.youtube.com/watch?v=kKBfmMbYc-A&eurl]